12/05/2010 12:35:41
Coupe du Monde 2010 : Le Brésil sans Ronaldinho
EUROSPORT
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Dunga, le sélectionneur brésilien, a décidé de se passer des services de Ronaldinho pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. La star du Milan AC ne figure pas dans la sélection auriverde, tout comme Adriano, l'attaquant de Flamengo. Michel Bastos sera lui au rendez-vous.

Dunga a tranché. Tout le Brésil n'attendait que ça depuis plusieurs mois maintenant. La sélection ou non de Ronaldinho était même devenue l'un des sujets majeurs de conversation dans les rues de Rio Janeiro et les autres mégalopoles du pays sud-américain. Le sélectionneur auriverde a finalement choisi de se passer des services de Ronnie pour le Mondial 2010. Un choix qui fera encore parler dans les chaumières brésiliennes. Tout comme le reste de la sélection puisque Dunga a décidé de se passer des services d'autres grands noms à l'image d'Adriano (Flamengo), Pato (Milan AC) ou encore Diego (Juventus), qui sont tous laissés sur la touche tout comme le jeune Neymar (Santos).

Sur le fond, la non-sélection de Ronnie n'a rien de surprenant. Malgré une saison encourageante chez les Rossoneri où il a remis un coup de collier à l'entraînement pour retrouver la forme en vue de la Coupe du monde, le Ballon d'Or France Football 2005 ne semblait plus entrer dans les plans du sélectionneur depuis plusieurs mois maintenant. Désireux de remettre de l'ordre dans sa sélection, Dunga ne l'avait ainsi plus convoqué depuis avril 2009. Il a gardé la même logique pour le Mondial sud-africain où les Brésiliens devront se passer de ses services et de ses coups de patte inspirés. Une vraie désillusion pour le champion du monde 2002, aujourd'hui âgé de 30 ans. Il ne sera pas le seul déçu aujourd'hui.

Bastos appelé

Adriano devra ainsi se contenter de ses soirées brésiliennes à celles sud-africaines.  L'ancien joueur de l'Inter Milan, qui a été l'un des grands artisans du sacre de Flamengo lors de la dernière saison au Brésil, paye cash ses débordements extra-sportifs. Entre ses retards à l'entraînement, ses folles soirées cariocas très médiatisées et son surpoids, il n'a rien fait pour rester dans les petits papiers de Dunga, qui l'avait sélectionné de nouveau l'été dernier. Pour Pato, ce sont ses soucis physiques réguliers qui semblent avoir fait pencher la balance alors que Dunga le laissait déjà régulièrement sur le banc quand il l'appelait. Très attendu au Brésil, la pépite Neymar, qui fait des ravages aux côtés de Robinho à Santos, ne découvrira pas non plus l'ambiance d'un Mondial. Et c'est Grafite qui est l'heureux gagnant en attaque où il épaulera Luis Fabiano, Nilmar et Robinho.

Dans le championnat de France, un joueur a également dû faire des bonds en regardant cette sélection : il s'agit bien sûr de Michel Bastos. Le Lyonnais, qui a été appelé par Dunga il y a quelques mois seulement, sera bien du voyage sud-africain. Comme prévu, c'est en tant que défenseur qu'il a été retenu. Dans l'ensemble, le sélectionneur brésilien est de toute manière resté dans la lignée de ses premières années à la tête de la sélection aux cinq étoiles. Et c'est un groupe solide mais un peu moins séduisant sur le papier que d'habitude qui se présentera en Afrique du sud. Un groupe où le nom de Ronaldo ne figure pas. C'était bien sûr prévu. Mais ne pas voir le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde (15 réalisations) dans une sélection pour un tel événement va provoquer un petit pincement au coeur à plus d'un Brésilien...

Les 23 Brésiliens

GARDIENS

Julio Cesar (Inter), Doni (Roma), Gomes (Tottenham)

DEFENSEURS

Maicon (Inter), Daniel Alves (Barcelone), Lucio (Inter), Juan (Roma), Luisão (Benfica), Thiago Silva (Milan), Gilberto (Cruzeiro), Michel Bastos (Lyon)

MILIEUX

Gilberto Silva (Panathinaikos), Felipe Melo (Juventus), Josué (Wolfsburg), Elano (Galatasaray), Ramires (Benfica), Kleberson (Flamengo), Kaká (Real Madrid), Julio Baptista (Roma)

ATTAQUANTS

Robinho (Santos), Nilmar (Villareal), Luís Fabiano (Séville), Grafite (Wolfsburg)

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE