19/05/2010 12:07:45
Athlétisme : Franoise Mbango prend la nationalité franaise
Ateba Biwol
Quoitidien le Jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.quotidienlejour.com/images/stories/franoise-mbango_medaille-d-or_pekin.jpg

L’annonce en a été faite la semaine dernière par des médias français. Françoise Mbango pourrait ne plus sauter pour le Cameroun. La triple sauteuse d’origine camerounaise a finalement cédé aux sollicitations de la France et vient d’en acquérir la nationalité.
L’annonce a été faite en fin de semaine dernière par le journal français L’Equipe et Radio France internationale (Rfi). La double médaillée d’or olympique (en 2004 et en 2008 pour le Cameroun) peut désormais prendre part aux différentes compétitions mondiales  sous le maillot de l’équipe de France d’athlétisme. Avant d’en arriver là, la première athlète du Cameroun à obtenir une médaille olympique en athlétisme a cependant besoin d’un accord de la Fédération camerounaise d’athlétisme (Fécathlétisme).

A la Fécathlétisme, Jacques Sébastien Mbous, le président, n’infirme pas l’information, mais laisse entendre qu’il n’a pas encore été saisi, ni par la Fédération française d’athlétisme, ni par l’athlète elle-même. « Au niveau de la Fédération, nous ne sommes au courant de rien. Nous l’avons appris comme vous, nous n’avons été saisis par personne. De toutes les façons, il y a une réglementation qui commande tout ce type de transaction ; après tout ce qui a été dit, nous allons attendre et nous agirons selon cette réglementation. Quoi qu’il advienne, elle ne peut pas compétir pour la France tant que nous ne sommes pas saisis et que nous ne donnons pas notre accord. Nous attendons encore d’être saisis par la Fédération française et la Fédération internationale », a indiqué Jacques Sébastien Mbous.
Pour Michel Nkolo, le directeur technique national, « tout est perdu, Mbango va désormais sauter pour la France ». Il s’appuie sur la réglementation en la matière, selon laquelle, « une athlète qui n’a pas concouru avec son pays pendant trois ans a le droit de compétir pour un autre pays ». Remarquons à ce sujet que depuis 2008, la médaillée d'or aux championnats africains à Addis-Abeba n’a pas concouru pour le Cameroun.  Absente des Jeux de la Francophonie en septembre 2009, Françoise Mbango Etonè était forfait des Mondiaux de Berlin la même année.

Selon Michel Nkolo, tout remonte à 2004, lorsque l’athlète, alors âgée de 28 ans a obtenu sa première médaille olympique : « C’est à dessein qu’elle ne sautait plus pour le Cameroun. Depuis 2004, elle était sollicitée par la France et il fallait juste qu’elle cesse de courir avec le Cameroun pour que tout se régularise avec la France », affirme-t-il. Il poursuit : « Actuellement, quelle que soit la décision que prendra la Fécathlétisme, il n’y a plus rien à faire. Mbango est française. Le Cameroun a perdu, c’est tout ».


Repères


Prénom : Françoise
Nom : Mbango Etonè
Naissance : 14 avril 1976
Lieu : Yaoundé
Taille : 1,69 m
Discipline : triple saut


Palmarès


2008 : médaille d'or aux Jeux olympiques  à Pékin avec 15,39 m
2008 : médaille d'or aux championnats africains d'athlétisme en à Addis-Abeba
2004 : médaille d'or aux Jeux olympiques  à Athènes avec 15,30 m
2003 : médaille d'argent aux Championnats du monde d'athlétisme  de Paris Saint-Denis
2002 : médaille d'or aux championnats africains d'athlétisme en à Radès
2002 : médaille d'or du saut en longueur aux championnats africains d'athlétisme en à Radès
2002 : médaille d'argent aux jeux du Commonwealth  à Manchester
2001 : médaille d'argent aux Championnats du monde d'athlétisme  à Edmonton
1998 : médaille d'argent aux championnats africains d'athlétisme en à Dakar
1998 : médaille d'argent aux jeux du Commonwealth  à Kuala Lumpur
1996 : médaille de bronze aux championnats africains d'athlétisme en à Yaoundé

Ateba Biwol

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE