23/06/2010 16:35:00
CM2010: Roger Milla critique Paul Le Guen
Ouest-france.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

                     http://www.ouest-france.fr/photos/2010/06/23/100623161257072_94_000_apx_470_.jpg

Roger Milla, qui avait conduit le Cameroun en quart de finale en 1990, a estimé que l'élimination des Lions Indomptables du Mondial-2010 était en partie due au sélectionneur Paul Le Guen, qui «n'a pas fait correctement son travail».

Comment expliquez-vous les échecs successifs des sélections africaines au Mondial ?

C'est un manque de discipline, un manque d'organisation et un manque de préparation. Moi, ça fait par exemple trois ans que j'écris au Cameroun qu'il faut faire attention parce que la Coupe du monde se prépare plus longtemps (à l'avance). Donc, il ne faut pas attendre un mois pour préparer une Coupe du monde.

Ces sélections n'ont-elles pas cru trop vite qu'elles réussiraient cette première Coupe du monde en Afrique ?

Je ne le pense pas parce que nous par exemple, au Cameroun, on avait vraiment l'ambition d'aller le plus loin possible. Aujourd'hui, le Cameroun est très, très déçu que le pays soit éliminé alors qu'on avait la possibilité de battre le Japon et le Danemark et là ça a été un échec total. Si l'équipe qui a joué contre le Danemark (défaite 2-1) avait commencé contre le Japon (défaite 1-0) nous serions peut-être qualifiés aujourd'hui. Il faut être honnête et dire les choses, parce que le peuple camerounais a besoin de la vérité: notre entraîneur n'a pas fait exactement correctement son travail, le travail qu'il fallait.

Que lui reprochez-vous ?

De ne pas mettre une meilleure équipe sur le terrain. La deuxième équipe, celle qui a joué contre le Danemark, ce sont les joueurs eux-mêmes qui l'ont faite et ce n'est pas normal pour un entraîneur.

Quelles sont aujourd'hui vos relations avec Samuel Eto'o ?

Je n'ai aucun problème avec Samuel Eto'o, j'ai apporté ma contribution pour lui-même et pour le Cameroun, malheureusement ça a été mal géré par les journalistes, qui ont envenimé le problème. La preuve, c'est qu'aujourd'hui on me donne raison.

L'image du foot africain revient-elle en arrière avec ces contre-performances ?

Non pas du tout (...) Il y a peut-être eu des erreurs, des erreurs qui vont sûrement se corriger dès la fin de la Coupe du monde.

Comment faire pour corriger ces erreurs ?

Il faut mettre les meilleurs responsables, des gens qui viennent vraiment là pour travailler, rien que pour le football. On ne peut pas déplacer 90 personnes pour 23 joueurs seulement, il y a trop de monde autour des équipes nationales qui ne font rien.

Pourtant ces équipes comptent certains des meilleurs coaches étrangers ?

(L'entraîneur brésilien des Sud-Africains Carlos Alberto) Parreira n'est pas le meilleur coach du monde. S'il était le meilleur il entraînerait le Brésil. Il n'est pas mauvais mais ce n'est pas parce qu'on est un grand entraîneur qu'on peut rentrer dans le système du pays. Chaque pays a sa façon de faire les choses et de jouer. Pour l'Afrique du Sud ce n'est pas un entraîneur comme Parreira qu'il fallait.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE