22/08/2010 23:40:19
F.OMAM BIYIK : Personne n'est écarté
Coéquipier de Samuel Eto’o fils en sélection lors du Mondial France 98, François Omam-Biyik est depuis mardi le numéro 2 du nouvel encadrement technique des Lions Indomptables. Joint au téléphone depuis sa résidence de Châteauroux, il esquisse ses solutions à prendre pour permettre au football camerounais de retrouver les sommets.
footafrica365.fr
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

http://www.footafrica365.fr/medias/foot/Football365_664x376/monde/98163_CAMEROUN_OMAMBIYIK.jpg

François, vous figuriez parmi les 75 techniciens qui ont postulé pour succéder à Paul Le Guen à la barre des Lions. Finalement, les autorités sportives camerounaises vous ont recruté comme adjoint de Javier Clemente. Votre sentiment?
Je suis satisfait de la confiance que m’ont accordée les responsables du football camerounais, je suis également très motivé de travailler auprès de Javier Clemente qui est un monsieur d’expérience, c’est un technicien qui a beaucoup de qualité, il a un CV qui parle en sa faveur. On lui fait le reproche qu’il ignore le football africain. Je pense que nous sommes là pour l’assister.

Quelles sont vos ambitions pour vos nouvelles fonctions?
De permettre aux Lions de retrouver leur lustre. Nous avons le devoir de reconstruire notre sélection. En attendant de voir le projet sportif de l’entraineur en chef, j’ai été heureux de constater que beaucoup de choses ont été prises en compte par les responsables du football camerounais dans mon projet de candidature. Tout ce qui y a été retenu concourt au développement de notre football.

Actuellement le plus gros problème dans la tanière des Lions, c’est l’indiscipline qui a été d’ailleurs à l’origine des contre performances du Cameroun en Afrique du sud. Aves vous déjà pensé aux solutions?
On y pense. J’ai la chance d’avoir été longtemps dans la maison comme joueur. Même parti, on y a gardé des relations. Je pense que dans un premier temps, il va falloir réunir les joueurs, les écouter. Ensuite leur faire comprendre que rien ne peut réussir là où règne l’indiscipline. J’ai récemment dit à l’un de vos confrères que ma devise est « discipline, travail et respect. » Ce sont là les principaux axes d’un code de conduite que j’ai proposé à la fédération et qui pourraient être appliqués en sélection.

Votre premier test aura lieu le 5 septembre à l’Île Maurice pour le compte des éliminatoires de la CAN Orange 2012. La Fecafoot vient de rendre publique une liste de 23 joueurs que Jacques Songo’o et vous avez présélectionnés. Quels ont été les critères qui ont guidé vos choix ?
En attendant la prise de fonction du patron de l’encadrement technique, les autorités nous ont demandé de confectionner une liste en vue du match contre l’Île Maurice. Un rendez-vous qui survient moins d’un mois après la victoire des Lions devant la Pologne (3-0). Compte tenu du fait que le groupe qui a remporté cette victoire s’est bien comporté aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires, nous sous sommes dit qu’il fallait simplement le reconduire...

Au point d’ignorer encore les cadres tels Emana, Alex Song, Idriss Carlos Kameni…
Ils n’ont pas été ignorés, mais on a simplement estimé qu’il ne fallait pas pour l’instant chambouler une équipe qui a non seulement gagné mais aussi montré un très bon état d’esprit…

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE