09/09/2010 23:25:30
Le Lesotho réclame des installations au Cameroun
La sélection des moins de 17 ans du Lesotho a été surprise par la mauvaise qualité des installations au Cameroun, alors qu'elle doit disputer samedi, une rencontre de la CAN Orange de sa catégorie.
Starafrica
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Arrivée mardi à Douala pour le match retour des éliminatoires de la Can Orange U17, la sélection du Lesotho a refusé de s’entrainer le lendemain sur l’espace de jeu de l’Ecole publique de Bonamoussadi que lui proposait la Fecafoot en guise de terrain d’entrainement.

Les visiteurs, qui découvrent le pays de Roger Milla, ont estimé que le terrain était très accidenté et inapproprié pour les exercices d’entrainement. A la suite de cette protestation, la sélection de Lesotho a été invitée à s’entrainer provisoirement sur le terrain sableux de la base Elf, sur les berges du fleuve Wouri. Ce jeudi, les autorités ont décidé de mettre à la disposition des 20 joueurs que compte la délégation du Lesotho, le stade de la Réunification de Bepanda Omnisports, vieux de 39 ans et qui n’a jamais bénéficié de travaux de réfection digne de ce nom en dehors du gazon synthétique posé il y a moins de deux ans.

C’est dans cette cuvette que les visiteurs rencontrent samedi après midi, leurs hôtes Camerounais vainqueurs à l’aller sur le score de trois buts à zéro. « Ce résultat ne reflète pas le niveau de l’équipe du Lesotho qui a un bon niveau de jeu, indique Richard Towa entraineur des Lionceaux. Afin de ne pas se laisser surprendre, nous nous sommes préparés sérieusement avec en tête que nous allons sur la base de zéro but partout ». Surtout que le Lesotho ne cache pas sa détermination à prendre sa revanche.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE