29/09/2010 14:54:39
Football : Faux et usage de faux chez les Lions
L’administration de la sélection nationale attribue à Franck Songo’o et à Joslain Mayébi des clubs professionnels dans lesquels ils n’évoluent pourtant pas. 
Nana Paul Sabin
Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Il est souvent arrivé à la direction administrative de la sélection nationale de coller devant le nom d’un joueur convoqué dans la tanière le nom d’un ancien club professionnel employeur. Dans ce cas, on comprendrait que la mutation sur le plan administratif prenne du temps. Mais, attribuer à un joueur une équipe professionnelle dans laquelle il n’est connu ni d’Adam ni d’Eve est un exploit que vient de réaliser l’administration de la sélection fanion du Cameroun.

Sur la liste des 23 Lions indomptables convoqués pour le stage préparatoire du match contre les Simbas de la République démocratique du Congo, publiée vendredi par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), figurent deux joueurs dont le doute persiste sur le nom de leur club employeur. Il est indiqué que le gardien de but Joslain Mayebi et le milieu de terrain Franck Songo’o sont respectivement sociétaires de CD Fatima du Portugal et Aris Thessaloniki FC, en Grèce. « C’est à travers l’adresse de ces clubs que nous avons fait parvenir aux joueurs leur convocation », affirme Junior Binyam, responsable de la communication à la Fecafoot.

Indication démentie et battue en brèche par de nombreuses sources qui laissent par ailleurs croire que les joueurs au centre de la polémique ont reçu à mains propres leur convocation pour le stage en vue du match du 9 octobre.

Pour le cas de Franck Songo’o, il a été récemment licencié du club espagnol Real Saragosse où il était devenu un joueur de trop pour la direction de cette formation qui l’avait recruté il y a deux ans. Après avoir tenté en vain de le transférer, « la direction du club a estimé que la décision la plus appropriée consiste à procéder à (son) licenciement », avait alors annoncé le Real Saragosse sur son site officiel. Depuis lors, le fils de l’entraineur des Lions en charge des gardiens de but est visiblement en chômage. Joints au téléphone, certains responsables du club grec d’Aris Thessaloniki, dans lequel il est annoncé, affirment n’avoir pas un Songo’o dans leur effectif.

Le cas le plus flagrant est celui de Joslain Mayebi. Régulièrement aperçu en banlieue parisienne, où il entretient sa forme avec les autres footballeurs en quête de club. Depuis son départ il y a quelques mois de l’équipe Maccabi Nazareth d’Israël, il est toujours à la recherche d’un point de chute alors que le staff administratif des Lions l’annonce à CD Fatima. « Il a certes effectué quelques séances d’entrainement avec Fatima, mais pour des raisons économiques, il n’a pas été retenu », affirme une source proche du club portugais. « Les négociations entre le CD Fatima et Joslain Mayebi se sont achevées sans que les deux parties parviennent à un accord afin de permettre au gardien de but camerounais d’intégrer l’équipe », annonce le club de Fatima sur son site.

Visiblement donc, pour ne pas avoir à se justifier sur la sélection des joueurs chômeurs, Javier Clémente, François Omam Biyik, Jacques Célestin Songo’o, membres du staff technique et co-signataires de la liste des joueurs convoqués, ont, avec la caution de la direction administrative, attribué faussement des clubs à certains footballeurs camerounais de la diaspora.

Nana Paul Sabin

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE