22/10/2010 18:12:26
L'avènement du soldat Cheudjou
Joueur polyvalent, Aurélien Chedjou est de plus en plus utilisé par Rudi Garcia. L'entraîneur lillois, plus fan du défenseur que du milieu, lui a de nouveau fait confiance face au Levski. Et il a eu raison.
Sport365
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Aurélien Chedjou a fait ses débuts sur le tard avec l'équipe nationale du Cameroun. Mais depuis ses premiers pas avec les Lions Indomptables, le 7 juin 2009 face au Maroc, le polyvalent joueur du LOSC enchaîne les sélections. Il en compte aujourd'hui dix à son compteur. Ce qui en fait aujourd'hui, malgré ses 25 ans, l'un des joueurs les plus expérimentés du groupe de Rudi Garcia. Pourtant, en dépit des années passées sous le maillot lillois, le problème est toujours le même pour Chedjou, qui se revendique milieu de terrain et pas défenseur central. Un souci que connaît également son compatriote, Stéphane Mbia, avec Didier Deschamps à l'OM. Mais si Mbia est réellement plus fort derrière, Chedjou, lui, a toujours laissé les spécialistes partagés devant ses performances. Logique venant d'un joueur capable de briller, mais aussi de parfois passer au travers, aux deux postes.

L'international camerounais, lui, continue de se revendiquer milieu de terrain. Au cas où Rudi Garcia, persuadé du contraire, n'avait pas encore compris le message. « Moi, je suis un milieu de terrain, répétait-il une fois de plus dans les colonnes de la Voix du Nord il y a peu. Mais je ne vais pas aller au clash avec l'entraîneur, ça se passe plutôt bien. Je lui ai juste dit que j'aimerais bien faire cinq ou dix matchs au milieu, cette saison, en fonction des blessures et des suspensions. Il m'a dit qu'on verrait... » Plus exactement, ce n'est pas que Garcia n'ait pas compris le talent de Chedjou au milieu. C'est juste qu'il estime que cette aisance du Camerounais dans l'entrejeu sert davantage à l'équipe lorsqu'il joue derrière en charnière centrale. « Sa formation de milieu lui confère une vraie maîtrise technique et une aisance dans la relance ».

Des caractéristiques auxquelles Rudi Garcia, qui avait décidé de faire copieusement tourner son effectif face au Levski Sofia, a eu de nouveau recours jeudi soir. Et bingo ! Chedjou, reculé d'un cran par rapport au match de Gerland dimanche dernier, a été le héros de cette première victoire du LOSC cette saison en Ligue Europa. Presque passeur pour Hazard en première mi-temps (le Diable Rouge a buté sur le gardien), buteur de la tête en début de seconde après s'être relevé en un temps record pour pouvoir bondir plus haut que Greene, « Aurel », comme le surnomme ses coéquipiers, a eu bien raison de laisser exploser sa joie après avoir trompé Mitrev. Chedjou n'a pas réussi le match parfait, laissant par moments la déconcentration le frôler de trop près. Mais le parfait suppléant de Nicolas Plestan dans l'axe la saison dernière a assuré l'essentiel, lui qui n'est évidemment pas connu pour ses buts. Mais plutôt pour son statut de polyvalent qui fait le bonheur de ses entraîneurs.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE