05/11/2010 18:19:23
Edel: La presse camerounaise s'en mle
La presse camerounaise vient de publier une enquête sur Apoula Edel. Elle confirme les précédentes révélations du 10 Sport : le gardien du PSG se serait procuré des faux-papiers.
10 Sport
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

A quelques jours du verdict (fin novembre), Apoula Edel confie être « serein ». Pourtant, dans l'affaire qui l'oppose à Nicolas Philibert et la probable usurpation d'identité du gardien parisien, rien ne semble en mesure de lui donner confiance.
Le 10 Sport a tout d'abord révélé des documents mettant sérieusement en doute l'âge et l'identité du joueur, poussant le FC Séville a porter plainte contre le PSG devant l'UEFA (et prochainement devant le TAS). Cette fois, c'est la presse camerounaise qui se fait l'écho d'une enquête troublante.

« Un faux passeport a été adressé à la FFF »
Le quotidien « Le Jour » a récemment publié un article intitulé « Enquête sur un faux passeport adressé à la Fédération française de football ». Un nom évocateur pour des écrits tout autant incisifs.Extrait.


« Si Edel Apoula ne figure sur aucune tablette de la Fécafoot depuis 1998, année de signature de sa toute première licence de joueur, il est bien possible d’effectuer la traçabilité du nommé Beyamena Ambroise, qui connut quelques présélections de doublure chez les cadets en 2000, pour affronter la Namibie et chez les juniors où il fut convoqué en 2002, peu de temps avant son départ en Europe.
Pour conduire à son terme son dédoublement d’identité, nom de famille et âge, le mis en cause se serait assuré de solides soutiens au plus haut sommet  de la Fécafoot. Un faux passeport d’Apoula a été adressé à la Fédération française de Football (FFF) dans une procédure réglementaire d’appels de fonds adressés à tous les clubs employeurs de ce dernier. La FFF elle-même veut en savoir beaucoup plus sur ce dossier que l’écume que lui a servie sa presse. Sur la foi de ce passeport et d’autres documents dont Le Jour a obtenu copie, on peut dire que deux responsables de la Fecafoot ont joué un rôle capital dans le changement d’identité reproché au portier du PSG. Ce sont eux qui  lui auraient délivré le document qui atteste de son existence et de son passage dans les annales de la Fécafoot sous son patronyme d’emprunt. Et cela ne s’arrête pas là, puisque les deux responsables de la Fécafoot inscrivent sur le «passeport» du joueur des clubs fictifs auxquels doivent être reversées différentes primes de transfert relatives à son passage en Arménie et en France. C’est ainsi que, selon les documents établis à la Fécafoot pour justifier cette  nouvelle identité, les noms d’Espoir Fc de Yaoundé et du TKC ont été effacés, pour donner place à deux club fantoches : Puissance Avenir et Pwd de Kumba. Aucune mention n’est faite de la ville de résidence de Puissance Avenir club, ce qui ferme la porte à toute revendication éventuelle avec quelque autre club homonymique. »

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE