18/11/2010 16:13:43
Milla dévoile son rapport sur le climat au sein des Lions
Envoyé en Europe par le ministre des Sports et de l’Education physique pour poser les jalons d’un rapprochement et de médiation entre Samuel Eto’o, Alexandre Song, Achille Emana et d’autres joueurs de l’équipe nationale en froid depuis la Coupe du monde, le « Vieux Lion », de retour au pays.
Cameroon Tribune
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Francis Mveng, vice-président à la Fécafoot et Maître Enama, avocat camerounais vivant à Rennes en France, faisaient également partie de la délégation. Par ailleurs, le regroupement effectué par les Lions Indomptables s’est achevé hier à Vichy en France. Si cette impression de réconciliation est confirmée, ça ne peut être qu’une bonne nouvelle au moment où s’ouvrent les états généraux du sport.

Roger Milla, peut-on avoir les résultats de la mission de médiation que vous venez d’effectuer en Europe auprès de certains joueurs de l’équipe nationale ?

J’ai effectué cette mission au nom du peuple camerounais qui aime son équipe de football. Mais, avant que la fédération et le ministère des Sports et de l’Education physique n’ordonnent cette mission, j’avais déjà entrepris des démarches pour qu’on retrouve tous nos joueurs. Cela fait quasiment dix à douze ans que le Cameroun se qualifie toujours dans les compétitions avec difficulté.

Quelle a été votre méthodologie de travail ?

Je suis allé en Italie où j’ai discuté avec le capitaine Samuel Eto’o. J’ai passé deux jours là-bas. Je lui ai fait comprendre qu’avec le départ de Rigobert Song, il hérite du statut de grand frère. En 2008 déjà, je le lui avais dit au Ghana. A ce titre, qu’il accepte de recevoir les coups. Il a donc pour mission de rassembler tous les joueurs autour de lui. Je lui ai fait comprendre que c’est l’intérêt national qui prime. Samuel Eto’o m’a dit qu’il reste ouvert à la discussion et qu’il est prêt à jouer avec n’importe quel Camerounais.

Cependant, il aimerait que la fédération et le ministère des Sports et de l’Education physique disent réellement aux Camerounais ce qu s’est passé en Afrique du Sud. Achille Emana et Alexandre Song que je n’ai pas physiquement rencontrés parce que j’avais des réunions à la FIFA, en Allemagne et en Belgique m’ont donné la même réponse. J’ai discuté avec eux au téléphone. Ils m’ont dit qu’ils sont prêts à jouer pour leur pays mais souhaitent l’organisation d’une petite assise avec la fédération et le MINSEP pour dissiper les malentendus. Ils estiment qu’ils sont injustement accusés d’avoir foutu le bordel au sein de l’équipe en Afrique du Sud.

Sincèrement, ces joueurs sont-ils disposés à jouer encore ensemble ?

Les joueurs voudraient que les choses aillent le mieux possible. Mais, il faut cicatriser la blessure de la Coupe du monde. Nous avons le potentiel pour aller gagner au Sénégal. Il faut se mettre au travail. Concernant le regroupement qui s’achève en France, il fallait appeler tous les joueurs pour renouer le contact. Il faut former la famille, le groupe. C’est ça qui nous manque. Dans toutes les équipes, il y a des problèmes d’ego. Il faut remettre un groupe en place. Avec notre potentiel, le Cameroun reste intraitable.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE