03/07/2009 17:12:15
Lions indomptables : Lothar Matthus attend Paris
Le changement de ministre des Sports au Cameroun a ajourné l'arrivée du technicien allemand.
Bertille Missi Bikoun
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le changement intervenu à la tête du ministère des Sports et de l'Education physique suite au réaménagement du gouvernement du 30 juin dernier aura certainement une incidence sur les négociations au sujet du patron de la sélection nationale de football fanion. De sources proches du dossier, c'est en effet hier, 02 juin 2009, que l'Allemand Lothar Matthäus devait arriver au Cameroun afin de rencontrer les responsables de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

On se souvient qu'au lendemain de la démission de Otto Pfister, le 26 mai 2009, l'agent de l'entraîneur allemand avait soumis la candidature de Lothar Matthäus au poste de sélectionneur des Lions indomptables. Plus tard, il y a eu un échange de correspondances et de conversations téléphoniques avec certains responsables au siège de la fédération à Tsinga. Il ressort desdits contacts que le technicien allemand s'est dit prêt à s'engager avec le Cameroun après les deux rencontres décisives de juin 2009. A savoir Cameroun-Maroc et Gabon-Cameroun qui devaient situer les Lions indomptables quant à leurs chances de qualification pour la Coupe du monde 2010. Le champion du monde 1990 est d'autant plus enthousiaste qu'une participation au Mondial constitue un bon challenge sportif d'après lui.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il s'est refusé, dans un premier temps, à parler argent.
Mais la situation ambiguë des Lions indomptables, derniers de leur poule avec un point seulement ; et le report du match Gabon-Cameroun n'ont-ils pas freiné les ardeurs de Lothar Matthäus ? Apparemment, non. Puisque comme nous le mentionnons plus haut, n'eut-été le changement intervenu à la tête du Minsep, l'ancien capitaine de la Mannschaft devait arriver cette fin de semaine au Cameroun. Et que, des indiscrétions font savoir qu'en son temps, l'ancien patron du Minsep serait tombé d'accord avec le président de la Fécafoot sur le choix de Lothar Matthäus. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Augustin Edjoa avait envoyé un émissaire en Europe pour régler les questions pratiques de l'arrivée de l'Allemand au Cameroun. Cet émissaire du Minsep se trouvait encore hier à Paris, où M. Matthäus était censé le retrouver, avant qu'ils prennent le vol pour Yaoundé.

Miche Zoah qui a été installé mercredi dernier n'aura donc pas de répit. Le dossier Lions indomptables est déjà sur la table. Il est question de confirmer Thomas Nkono qui avait été nommé sélectionneur par intérim le 1er juin dernier ou alors de confier le staff technique de la sélection nationale à une autre équipe. La question urge d'autant plus que le 12 août prochain, Rigobert Song Bahanag et se coéquipiers doivent affronter la sélection autrichienne en match amical à Vienne. Et au plus tard le 25 juillet prochain, il faudrait que le staff technique des Lions rende publique la liste des sélectionnés pour cette rencontre-là.

Au lendemain de la démission de Otto Pfister, la Fécafoot, à travers son président Iya Mohammed, avait fait savoir qu'elle resterait solidaire des décisions que le Minsep allait prendre au sujet de l'encadrement des Lions indomptables. Néanmoins, les patrons de Tsinga s'étaient lancés à la recherche d'un "sorcier blanc" qui devait, selon eux, entrer en fonction au lendemain du match de la troisième journée.

Même si pour certains cadres de la maison, il fallait reconsidérer la short-list de novembre 2007 qui était, d'après eux, l'aboutissement d'une procédure édictée par la présidence de la République. Et que là encore, il n'est pas exclu que certains postulants de cette liste de cinq noms, à l'instar du Belge Jean Thissen qui entraine le Togo, aient entre-temps trouvé un emploi. A contrario, l'absence de contrat pourrait laisser tout de même peser des interrogations sur les valeurs réelles de ces derniers. Toujours est-il qu'on fait savoir à Tsinga qu'après la démission de Pfister, plusieurs techniciens se sont spontanément manifestés alors qu'il n'y a pas eu d'appel à candidatures.

Bertille Missi Bikoun

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE