21/12/2010 04:29:05
Opinion: Les Grandes leons tirées des prouesses de SEF
L’esprit gagneur d’un footballeur doit dépasser largement ses  performances physiques et techniques pour recouvrir  son mental et son sens du bien faire : telle est la prophétie du roi des gagneurs Samuel Eto’o fils.
Richard Gatchoko
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Samuel Eto’o est un footballeur hors norme, vivant dans un monde purement différent des autres. En dehors de ses performances physiques et Techniques que tout le monde reconnaît hautement qualifiées, Samuel est admiré  sur le stade par son mental de gagneur et  son sens de croire jusqu’au bout, de  vaincre, Il est prêt à tous les sacrifices. Il est devenu l’arme complète de l’inter de Milan  et la fierté incontournable du peuple africain et amoureux du ballon rond dans le monde entier. Voila pourquoi il est nécessaire pour nous de venter les mérites et les qualités  de notre héros national. Il est bon ; il n y a pas de doute et  il est gagneur ; c’est inné vous n’y changerez rien. Certaines qualités du footballeur aux grandeurs d’âmes méritent d’être mises en exergue  afin de desceller les pas d’un bout du tunnel longtemps attendu :

Les Grandes leçons tirées des prouesses de SEF

La Discipline et le sens humaniste : Facteurs incontournables de tout succès
Un homme qui sait se maîtriser  et respecter les ordres et les règles de son métier est un vrai gagneur. Eto’o a séduit le monde du football par son talent et son comportement sur le terrain.  Il sait se calmer, contrôler son humeur, difficile pour lui quelque en  soit la tension dans un match de verser encore du sel dans une marmite salée. De part son comportement, le capitaine des lions indomptables privilégie les valeurs humanistes dans tout processus de construction sociale. Nous devons l’apprécier positivement. Pour SEF, tout le monde le sait les valeurs humaines sont au-dessus des faits sociaux. Voila pourquoi il est considéré comme le régulateur des tensions. Sa résistance face aux cris racistes à Saragosse et partout en Europe  justifie hautement ma thèse. De plusieurs analyses, SEF est sans doute l’un des meilleurs « fair-Player » du monde

Le travail : Force motrice dans tout processus de développement

Il n’est nullement celui qui atteint son apogée par un succès spontané bien au contraire, il détient la clé de ceux qui pensent  que seul le travail est l’apogée et lorsqu’il est présent, on doit toujours l’accomplir avec fierté jusqu’à la fin de nos souffles. Quand on respire encore ; l’espoir demeure. Le valeureux capitaine des Lions Indomptables, travailleur  humaniste, réfractaire à toute forme de facilité, d’égoïsme, à tout acte aberrant  et de calomnies reste jusqu’à nos jour une fierté pour le football mondial en général et africain en particulier. Sous sa nouvelle tunique de L’international de Milan, Le camerounais aux grandeurs d’âme avait une fois de plus fait preuve de son caractère travailliste et pragmatique la saison dernière,  en se soumettant à un système (défensif-offensif) mis sur pied pas JM pour atteindre son objectif. A JM de faire cette remarque « Eto’o est un grand joueur, un joueur offensif : mais quand lorsque l’équipe est en difficulté et qu’elle a besoin de lui, il est le premier à revenir défendre… ». De ce constat du meilleur tacticien au monde découle la vertu et l’esprit vainqueur d’un lion dans une forêt bouillonnée par des moustiques : Nous devons l’acclamer.

Un orgueil positif : Réclamation constante de toute entité légale et justifiée

Si SEF n’était pas un homme poussif, un homme transigeant et à la limité revendicateur, il ne devrait pas de nos jours être  à sa place. Une place qui n’est autre que le fruit de son travail sans l’aide des médias et autres. Dans tous les clubs où il a pourtant apporté le succès, il n’a jamais vraiment été aimé. Claude le Roy  disais d’ailleurs que SEF a été privé de beaucoup de choses. C’est par son franc parlé qu’il a fait tomber le mur que le  Real de Madrid avait monté contre lui. C’est avec une tête basse qu’il a quitté le FC Barcelone. Eto’o a lutté avec son talent, ses paroles et ses dures décisions  pour arriver là où il se trouve aujourd’hui. De tous les  cas il ressort que     Le respect et la méritocratie sont des entités nécessaires dans la stabilité sociale.
En dehors de ces leçons,  se dégagent un instinct de motivation, et  un sac de caractère propre aux rois des gagneurs et qui font de lui l’un des véritables succès du cinquantenaire au pays  de Félix Moumié.

La Tricherie : Obstacle à l’épanouissement du succès.
De toute façon, Samuel ne connaît pas la définition du mot tricherie.
Il a oublié les verbes : plonger, simuler, faucher tomber insulter doigter et bien d’autres résumant le négativisme fonctionnel dans une cité  des paresseux. Voila autant des qualités qui font  de lui le meilleur joueur au monde. Nous devons le respecter. 

Un gagneur inné Dans sa peau

Qu’attendez-vous d’un travailleur acharné ? Si ce n’est pas la victoire dans son entité complète.  Il est clair, la vérité avait été déjà dite : « Quoi qu’on dise ; Eto’o est né gagneur » telle est la maxime que j’aimerais que nous retenons de celui que nous appellerons désormais le roi des gagneurs. Mon précédent article ayant pour titre la citation ci-dessus ne découle pas de l’extraordinaire ; il se justifie clairement avec ce quatrième ballon d’or africain obtenu sous les cieux pharaoniques ce soir et du récent titre du meilleur joueur du tournoi des clubs champions dont il a d’ailleurs remporté avec l’inter de Milan. 

    Pendant que des milliers de footballeurs se morfondent pour chercher à gagner ne serait ce qu’un titre de coupe ou de championnat, Samuel Eto’o est au contraire poursuivit par un vent de prouesses dont lui seul en a le secret. A Diego Millito de renchérir : ". Samuel  est dans le vestiaire comme on le voit de l'extérieur. C'est un gagneur très ambitieux. Il ne lâche jamais rien et veut toujours plus. En plus, il transmet cette mentalité. Le joueur que vous voyez de l'extérieur reflète véritablement ce qu'il est" Il va de soi, que la force d’un footballeur doit largement dépasser ses performances physiques et techniques pour recouvrir son mental et son sens de bien faire. Telle est la leçon de Sam à la jeunesse africaine et du monde. Ce footballeur dispose désormais d’un palmarès hors du commun, qui doit interpeler la jeunesse africaine vers le chemin de  du travail et de la réussite.

 Joyeux noël et Bonne année Papa Eto’o, L’Afrique vous remercie.


Richard Gatchoko, Ecrivain camerounais, activiste social

Richard Gatchoko

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE