05/01/2011 00:30:59
Quel sparring-partner pour les Lions Indomptables le 9 février ?
Annoncée en grandes pompes vers la fin de l’année 2010, la rencontre internationale amicale Chine – Cameroun est aujourd’hui incertaine. Tout porte donc à croire que, comme c’est souvent le cas, les Lions Indomptables passeront la prochaine période prévue par la Fédération internationale de football association (Fifa) pour la préparation des sélections nationales, sans sparring-partner.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Annoncée en grandes pompes vers la fin de l’année 2010, la rencontre internationale amicale Chine – Cameroun est aujourd’hui incertaine. Tout porte donc à croire que, comme c’est souvent le cas, les Lions Indomptables passeront la prochaine période prévue par la Fédération internationale de football association (Fifa) pour la préparation des sélections nationales, sans sparring-partner. En effet, les doutes de plus en plus persistants sur la tenue du match Chine – Cameroun prévue à Beijing en Chine, portent sur l’impossibilité de certains joueurs camerounais sollicités par la partie chinoise de pouvoir faire le déplacement. Nos sources tant à la Fdration camerounaise de football (Fécafoot) que dans l’entourage des Lions Indomptables parlent surtout de Samuel Etoo Fils et de Jean II Makoun. Ces joueurs et d’autres auraient brandit l’argument de la distance.

Contrariés car la partie chinoise faisait une belle offre en matière de finances, les responsables du football camerounais sont actuellement à la recherche d’un autre potentiel adversaire pour les Lions Indomptables. Car, une rencontre amicale le 9 février face à un adversaire de taille, permettra de mieux préparer la rencontre Sénégal – Cameroun de mars prochain comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Can 2012. On parle de plus en plus de l’Egypte, du Nigeria ou du Pérou.

A en croire nos sources, Javier Clemente le sélectionneur national des Lions Indomptables refuserait catégoriquement de croiser le Nigeria à Londres, alors que l’offre du pays de Goodluck Jonathan est sportivement et financièrement intéressante. Le coach des Lions Indomptables préfèrerait jouer contre l’Egypte. Malheureusement l’offre des pharaons ne serait pas financièrement assez juteuse pour les responsables de la Fecafoot.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE