26/01/2011 01:45:12
Elite One, acte X: Le leader Cotonsport de Garoua creuse davantage l'écart
Les trois points engrangés par les Cotonniers du chef-lieu de la région du Nord à l'issue du derby local face à Scorpion de Be leur permettent de prendre une belle échappée dans le peloton de tête.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Cinq. C'est le nombre de points qui sépare le leader Cotonsport de Garoua de son nouveau dauphin Unisport du Haut-Nkam. Cet écart a été porté à ce nombre à l'issue de la dixième journée au cours de laquelle le club entraîné par le technicien français Denis Lavagne a disposé du nouveau promu Scorpion de Be au stade omnisports Roumde Adjia de Garoua, 3 buts à 1. Avant cet acte dix de l'édition 2010-2011 du championnat national de football de première division dénommé Mtn Elite One, l'ancien dauphin, Union de Douala, était à trois longueurs de Cotonsport de Garoua. Et, le Flambeau de l'Ouest qui talonnait les Nassaras Kamakaï, était à cinq longueurs des Cotonniers. Au moment où les Cotonculteurs du département de la Bénoué engrangent trois points devant Scorpion de Be lors de la dixième journée, le club phare du département du Haut-Nkam fait autant en venant à bout de Tiko United 3 buts à 0. Pendant ce temps, Union de Douala tombe face à Renaissance de Ngoumou 0 but contre 1 au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

A cause de leur défaite lors de l'acte X, les Nassaras Kamakaï qui n'ont vu aucun point s'ajouter au capital de 17 qu'ils possédaient à l'issue de l'acte neuf, perdent une place. Ils passent du deuxième au troisième rang. Unisport du Haut-Nkam, fort de son exploit face aux Samba Boys de la région du Sud-Ouest, passe de 15 à 18 points et s'adjuge alors la deuxième place au classement non officiel. Toutefois, pensent les dirigeants de Union de Douala, cette petite dégringolade au classement à la suite de la défaite face à Renaissance de Ngoumou, est due au corps arbitral ayant conduit cette rencontre. Pour les Unionistes, le trio arbitral composé de Abdouraman Rabiou (AC), Marius Betfiang (A1) et Effa Essouma (A2), a été très partial tout au long de la rencontre et a même, dans le temps additionnel, après la 90ème minute, refusé de valider une réalisation du club de la capitale économique, qui lui aurait permis de remettre les pendules à l'heure en égalisant le but inscrit sur pénalty par Bertin Ondobo Ebanga ( 16' ), pour Renaissance de Ngoumou.

Huit personnes arrêtées à Bamenda pour trafic de billets du stade

En dehors du changement de positions entre Union de Douala et Unisport du Haut-Nkam dans le peloton de tête du classement non officiel, il y a eu d'autres faits majeurs au cours de la dixième journée jouée dimanche 23 janvier. A Bamenda, huit personnes possédant de faux billets d'entrée au stade municipal de la ville pour la rencontre Yong sport academy (Yosa) de Bamenda – Caïman de Douala (1-0), ont été interpellées par des agents de la Police. Elles sont accusées de faire partie d'un vaste réseau de faux  billets d'accès au stade, découvert depuis plusieurs journées. Les responsables de Yosa avaient déjà, en effet, émis des soupçons depuis quelque temps à propos de l'existence de billets de stade non conformes mis en vente par des personnes non identifiées. De ces billets d'accès au stade saisis, on pouvait lire sur l'un, les écrits Mtn Elite One, 8eme journée. On se demandait alors ce que des billets de la 8ème journée pouvaient faire dans les guichets, Alors que le championnat est porté à sa 10ème journée.

Tombé en déplacement à l'issue de cette rencontre précédée par l'arrestation des trafiquants de billets d'accès au stade, Caïman de Douala qui semblait avoir trouvé de l'élan après la mise à l'écart de Claude Adolphe Moundi alias Petit Pays et son remplacement par Narcisse Mbangue à la présidence du club, se stabilise à 12 points et occupe le dixième rang. La formation chérie du canton des Akwa dans la capitale économique devance le premier potentiel reléguable, Scorpion de Be, de deux points seulement. Et, le premier non reléguable, Université de Ngaoundéré, est à une longueur des Caïmantois. Une position décriée par Luther Fokam, entraîneur des " Cop's " du chef-lieu de la région de l'Adamaoua, qui pense que l'arbitrage était très loin d'être impartial lors de la rencontre perdue par son équipe 1 but contre 2 face à Canon de Yaoundé dimanche 23 janvier, dans le cadre de la dixième journée au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

" Je n'ai pas coutume de parler de l'arbitrage, mais la prestation des officiels cet après midi était trop partisane. Nous marquons un but clair, mais le juge trouve l'occasion de signaler un hors-jeu inexistant. Sur le premier penalty du Canon, mon joueur a le dos tourné au ballon, comment peut –il dans cette situation prendre volontairement le ballon de la main ? Sur le deuxième penalty, mon défenseur est au coude à coude et il parvient à subtiliser le ballon, le central voit une faute. Pourtant le football est un combat d'hommes ", a décrié, dimanche 23 janvier dernier à la fin de la partie, le coach Luther Fokam dont le club devance d'un seul point le premier potentiel reléguable. Scorpion de Be, possède le même nombre de points que son suivant immédiat Tiko United. La lanterne rouge Lausanne de Yaoundé battue par Les Astres de Douala 3 buts à 0 au stade de la Réunification de Douala, a, à l'issue de cette dixième journée, consolidé sa position avec son unique point.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE