02/02/2011 03:09:07
Mais, tu vas marcher bon sang de p!%*# de fax!
Un transfert manqué... pour 12 minutes
foot1/lexpress
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le mercato  s'est achevé dans la nuit de lundi à mardi. Concrètement, un contrat signé à 23h59 par le joueur et sa nouvelle équipe est valable. A 00h01, c'est trop tard. Alors, dans les clubs, on s'agite pour profiter des dernières offres, pour signer le joueur qu'on poursuit depuis des semaines.

Il y a évidemment une dimension psychologique dans ces négociations. En attendant la dernière minute, on espère que le club ou le joueur seront moins gourmand, que dans la précipitation, ils ne verront pas qu'il manque un zéro.

De ce dernier rush jaillissent des histoires croquignolesques. Ma préférée: l'attaquant camerounais, Eric-Maxime Choupo-Moting voulait quitter Hambourg pour Cologne. Les deux équipes se mettent d'accord. Le joueur paraphe son contrat et Cologne l'envoie par fax à la Ligue allemande, chargée de valider les transferts. Problème: l'envoi échoue. Deuxième essai. En vain. Le troisième est finalement le bon, mais il est ... 18h12. Eric-Maxime Choupo-Moting finira donc la saison avec Hambourg. Dommage.

La fédération allemande avait fixé jusqu'à 18h00 pour autoriser les transferts entre clubs de Bundesliga. Même si cet horaire était quelque peu en avance par rapport aux voisins européens, c'est un fax récalcitrant qui a empêché l'international espoir camerounais Eric-Maxim Choupo-Moting de rejoindre Cologne en provenance de Hambourg. Quelques minutes avant l'heure fatidique, le club de Cologne se préparait à envoyer le contrat signé à la fédération, mais le télécopieur n'a pas fonctionné. Le temps de trouver une nouvelle machine, et l'heure était passée, et la fédération, sans pitié, a refusé ce transfert dont les documents officiels sont parvenus à 18h12 sur son bureau.

« La DFL nous a informé que les documents n'étaient pas arrivés à temps et que le transfert n'était en conséquence pas homologué. Ils ne sont pas responsables des problèmes techniques. Nous avons posé réclamation, mais nous avons peu d'espoir que cela aboutisse », a expliqué le directeur technique de Cologne, Claus Horstmann, qui espère bien ne pas regretter ce coup du sort en fin de saison.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE