03/02/2011 00:54:35
Javier Clemente nargue-t-il les dirigeants du football camerounais ?
Attendu au Cameroun depuis vendredi 28 janvier dernier pour s'expliquer au  sujet de la liste des joueurs devant affronter la Macédoine le 9 février prochain, l'entraîneur sélectionneur des Lions Indomptables ne s'est finalement pas présenté ;  pour cause de maladie.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Attendu de pied ferme par les autorités en charge du sport au Cameroun, le technicien espagnol, Javier Lazaro Clemente a finalement posé un lapin à ceux-ci. En fin d'après-midi du lundi 31 janvier 2011 apprend-t-on, il aurait téléphoné à ses patrons pour leur expliquer les raisons de son impossibilité de voyager. Pour justifier ce revirement de situation, le coach basque aurait invoqué une maladie et un rendez-vous avec son médecin en Espagne le lendemain (mardi). Il les aurait toutefois rassuré qu'après le match contre la Macédoine , il reviendra au pays dans l'optique de donner une conférence de presse au cours de laquelle il pourra dévoiler ses choix tactiques quant au match  des Lions contre le Sénégal le 26 mars prochain à Dakar. Par cette attitude très mal digérée au Minsep et à la  Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Javier Clemente veut-il montrer qu'il en a ras-le bol des convocations fantaisistes ? Ou encore qu'il est fatigué de jouer les marionnettes ou de faire des salamalecs devant ses employeurs ? On n'en sait rien.

De toute façon, les dirigeants du football camerounais viennent là de manquer une autre occasion de remonter les bretelles au " sorcier blanc ". Cet échec qu'ils viennent d'essuyer remet au goût du jour les véritables rapports qu'entretiennent Javier Lazaro Clemente et ses patrons depuis la désignation du coach en août 2010. Ils ressemblent étrangement à celle d'un employeur qui convoque son employer pour lui faire des remontrances en public ou encore à celle d'un élève désobéissant appelé à passer au conseil de. En moins de cinq mois, le sélectionneur des Lions indomptables a été convoqué au Cameroun à deux reprises. La première, avait eu lieu le 19 octobre 2010. L'entraîneur des Lions Indomptables avait alors été sommé de venir s'expliquer sur le match nul du Cameroun contre la République démocratique du Congo (1-1) du 09 octobre 2010 à Garoua. Toujours au sujet du même match, le ministre des Sports et de l'éducation physique, Michel Zoah, attendait du coach espagnol qu'il s'explique sur son départ précipité après cette confrontation.

Conspiration ?

Javier Clemente avait carrément " abandonné " ses poulains dans la cuvette de Roumdé Adja à la fin de la rencontre. Comme si les griefs qui lui étaient reprochés ne suffisaient pas, celui-ci devait à l'occasion écouter d'une oreille attentive les consignes du Minsep quant au choix des matches amicaux. Le technicien espagnol avait alors annulé la rencontre amicale du Cameroun contre la sélection iranienne le 11 novembre 2010. Quatre mois après cette première audience, Michel Zoah remet ça. Unique sujet au centre de cette discussion foireuse : la liste de 19 joueurs que le sélectionneur a convoqué pour le match amical que le Cameroun dispute le 9 février prochain contre la Macédoine à Skopje en Macédoine.

.  Le technicien espagnol devrait en principe expliquer comment au lieu de 21 joueurs comme prévu par le Minsep et la Fécafoot , il en a plutôt appelé pour préparer ce match. En outre, il devrait se prononcer sur les raisons de la non convocation des joueurs comme Assou Ekotto ou Alexandre Song Billong, dont les performances en clubs cette saison ne souffrent d'aucune contestation.

Autre curiosité, Omam Biyick et Jacques Songo'o eux non plus, par ne se sont pas présentés au ministère mardi. L'entraîneur adjoint, selon certaines sources, confie qu'il n'a pas reçu de billet d'avion pour effectuer le voyage de l'Espagne où il se trouve tandis que l'entraîneur des gardiens a préféré garder silence.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE