03/02/2011 01:03:10
Laetitia Yimga Chapea: Une Lionne (blessée) qui rve de retourner dans la tanière
Beaucoup la considèrent comme un garçon manqué. Et ils n'ont vraiment pas tord parce que avec ses dreadlocks toujours dressés, son gabarit imposant, sa démarche, sa tenue vestimentaire au masculin et sa mine de fille frétillante, Laetitia Yimga Chapea ressemble à ce genre de personne que tout le monde collerait bien à la classe des mâles.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Beaucoup la considèrent comme un garçon manqué. Et ils n'ont vraiment pas tord parce que avec ses dreadlocks toujours dressés, son gabarit imposant, sa démarche, sa tenue vestimentaire au masculin et sa mine de fille frétillante, Laetitia Yimga Chapea ressemble à ce genre de personne que tout le monde collerait bien à la classe des mâles. Mais à la vérité la sociétaire de Lorema Fc de Yaoundé parle très peu et s'en fous carrément de l'idée que l'opinion peut se faire de sa morphologie. Pour le milieu de terrain de l'équipe qui occupe actuellement la deuxième place dans le classement Mtn Elite One, " jouer au football et viser les sommets restent ma conviction ", confesse-t-elle. En fait, Laetitia Yimga Chapea évolue avec l'équipe nationale de football féminin du Cameroun depuis 2006. Même si les nombreuses blessures qui ont rendu un peu tortueux et discutable son parcours chez les Lionnes l'ont éloigné pendant un bon moment du noyau dur de cette équipe, Laetitia a gardé un moral d'acier et compte faire son comeback. " Je ne prends pas ça comme une fatalité. J'ai foi en ce que je fais et je continue de redoubler d'ardeur au travail pour me rendre disponible afin de jouer sous les couleurs de mon pays. Je ne me décourage pas. Si Dieu le veut mon étoile finira par briller et je saurais alors montrer aux yeux du monde ce que je vaux vraiment sur un terrain de football ", lance-t-elle comme défi.

Avec ses 1,70m, le dossard 14 de Lorema fait la fierté de l'équipe que dirige le coach Franck Neuko. Athlétique, endurante, puissante et dotée d'un sens élevé de l'organisation et de l'animation du jeu, Laetitia s'affirme comme la patronne incontestée du milieu du terrain.  " Elle sait s'adapter selon le dispositif choisi par le coach et selon la possession du ballon par l'adversaire. Elle sait être offensive quand il le faut et défensive lorsque la nécessité s'impose ", vante Alexis Kemmogne, coach de Black queens de Mfandena, club dans lequel Laetitia Yimga Chapea a fait ses débuts. En dépit de toutes ces aptitudes remarquables, les blessures ne lui rendent pas pour autant la vie aisée. C'est d'ailleurs une vilaine blessure à la cheville gauche qui l'a empêché d'être parmi les 18 Lionnes sélectionnées pour  l'expédition malienne le week-end dernier dans le cadre du match retour comptant pour les éliminatoires des Jeux olympiques 2012. Le même feuilleton s'était déjà produit en octobre dernier lors du dernier tournant préparatoire de la Coupe d'Afrique des nations (Can) féminines en Afrique du sud. Après avoir effectué tout le stage en compagnie de ses coéquipières, Laetitia va contracter une blessure grave à la cheville, obligeant ainsi le sélectionneur Enow Ngatchou de se séparer d'elle. Pas de chance pour la Lionne.

C'est sous le maillot de Black Queens (où elle passe seulement une saison) que Laetitia commence à s'intéresser vraiment au football. Elle y joue d'ailleurs les 8ème de finale de la coupe du Cameroun où elle fait montre de son grand art et se fait ainsi remarquer. En 2009, elle signe à Lorema Fc et participe à la qualification de l'équipe à la finale de la Coupe du Cameroun contre Franck Rholiseck (2-3). Par les soins d'Alexis Kemogne, elle prend part aux éditions 2009 et 2010 des jeux universitaires. L'équipe de l'université de Yaoundé II dans laquelle elle évolue remporte la médaille en or ces deux années là. Laetitia Yimga Chapea devient un élément essentiel du dispositif tactique du coach Ndjili Ndengue. En plus de ses atours physiques, elle dégage une certaine énergie qui galvanise ses coéquipières. C'est sans doute pourquoi Lorema Fc peut se targuer de l'avoir aujourd'hui dans ses rangs. Etudiante en faculté de sciences juridiques et politiques  à l'université de Yaoundé II, la joueuse de 24 ans rêve de faire au moins une sélection sans faille en équipe nationale. 2011 sera peut-être la bonne qui sait ?

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE