06/07/2009 12:21:59
Boxe : Issa Hamza Champion du monde poids Welters version Ubo
Programmé pour une heure de temps, le combat a finalement été de très courte durée.
Iliassou Kpoumi (Stagiaire)
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Dès l'entame du combat, Issa Hamza a convaincu ses multiples fans qui grouillaient dans les gradins du Palais polyvalent multisports de Yaoundé. Face à Frédéric Tripp son adversaire, il attaque sans lui donner la moindre occasion de réplique. Quelques minutes après le début du combat, l'arbitre a été obligé d'arrêter la partie. "Issa a acculé 2 fois, 3 fois au même endroit et son adversaire qui se trouvait abattu. Selon le règlement, il fallait que l'arbitre arrête, et je crois que c'est ce qu'il a fait", explique Martin Ndongo Ebanga, entraîneur de boxe et ancien gloire camerounais. Issa venait de gagner par "arrêt de l'arbitre". Pour Bruno Jacob, coach du Camerounais, "on a beaucoup travaillé, l'hypercute, et Issa a vu son point faible au 3ème round ! Je suis très comblé". Une dame qui selon certaines sources, serait la grande sœur de la star du soir s'est évanouie par excès d'émotion à coup sûr.

Présidé par Zoah Michel, le ministre des Sports et de l'éducation physique, le match d'hier, 5 juillet 2009 comptait pour le championnat du monde de boxe professionnel, " poids welters version Ubo. " Au 1er round, Issa Hamza avait bien commencé son combat en dominant son adversaire. Il lâchera un peu à la deuxième manche. Mais les cris d'encouragement de ses supporters jaillissant des quatre coins du palais entièrement revêti aux couleurs du Cameroun, l'ont poussé à redoubler d'effort. Des tam-tams, des trompettes et des flûtes raisonnaient avec un refrain en toile de fond: "Iiissa, Iiissa...". Non seulement, on sentait dans les cœurs la joie des Camerounais pour le jeu mené par leur compatriote, mais aussi certainement pour le temple dans lequel ils se retrouvaient. Un cadre lumineux et propre qui est tout le contraire du camp de l'Unité, siège de la Fédération camerounaise de boxe où se déroulaient les compétitions de boxe.

Il aura fallu attendre la troisième reprise pour voir "le dernier secret" de Issa : trois coups durs sur les côtes de Frédéric Tripp, et la partie était consommée. Le Français Joachim Rueda, arbitre, arrêta la partie pour éviter le pire à son compatriote. Un conseil de Martin Ndongo Ebanga : "le petit frère doit beaucoup travailler ; qu'il fasse un retour musclé à la boxe,qu' il travaille beaucoup ". Issa Hamza à 31 ans, a à son actif 25 combats, 15 victoires par Ko, 6 défaites et 4 nuls. Frédéric Tripp quant à lui, à 35 ans, a déjà livré 33 combats, remporté 26 victoires, essuyé 4 défaites et réalisé 3 nuls. Avec pour enjeu la conquête du titre de champion du monde "Welters version Ubo" encore vacant. Ce combat a été organisé par la Universal Boxing Organisation dont le siège est en Allemagne ; il a été supervisé par le ministère des Sports et de l'éducation physique. Avant cette phase, il était prévu à partir de 17h des combats préliminaires des 54 à 60 kg des juniors, et des professionnels locaux. Les vedettes de la soirée étaient attendues sur le ring à 19h.

Iliassou Kpoumi (Stagiaire)


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE