07/07/2009 12:40:53
Athlétisme : Un regroupement des champions Yaoundé
La Région du Centre remporte la 48ème édition des championnats nationaux d'athlétisme qui s'est déroulée dimanche à Yaoundé.
Iliassou Kpoumi (Stagiaire)
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La Fédération camerounaise d'athlétisme (Fca) a clôturé sa saison dimanche dernier, 5 juillet 2009 au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Ce meeting regroupait les champions de toutes les compétions qui se sont déroulées sur le territoire national au cours de l'année 2009, en commençant pas les jeux scolaires, universitaires et nationaux. "C'est un championnat où tous les champions se retrouvent. L'idée étant de les permettre de se rivaliser", explique Jacques Sébastien Mbous, président de la Fca. Comme invités à ces finales en plus des 172 athlètes nationaux, il y avait des Gabonais et des Congolais, "juste pour relever le niveau de la compétition et lui donner de l'éclat ", ajoute-t-il.

Commencé autour de 8h, les athlètes et officiels vont prendre une pause à midi pour reprendre à 15h et finir à 17h. Après la remise des médailles, 4 trophées ont été remis aux plus méritants. Celui de la meilleure athlète est revenu à Marthe Ayagma. Oscar Bouba rempote celui du meilleur athlète homme. Le trophée de la meilleure équipe messieurs est revenu à la formation des Forces armées et police (Fap). L'Institut nationales de la jeunesse et des sports (Injs) est consacrée meilleur équipe dame. A en croire, Michel Nkolo, directeur technique nationale, "les performances ne sont pas satisfaisantes dans l'ensemble". Pour cause, il évoque le "mauvais état des infrastructures et les conditions de travail".

Ce qui ne sera pas démenti par Stéphanie Belibi, la championne du Cameroun des 200 et 100 mètres : "il faut nous trouver les moyens pour que nous puissions nous entraîner ailleurs, dans les stades appropriés".

D'autres athlètes comme Anny Curty Oyono n'a pas pu améliorer sa performance parce qu'elle n'a pas eu le temps de s'entraîner : "je ne regrette pas parce que j'ai fini de composer samedi pour venir sauter le matin. Et je m'en sort avec une médaille d'argent".

Dimanche matin, alors que les athlètes s'apprêtaient à descendre dans les couloirs, Bonnamour Joseph Ndongo, président de l'Association nationale des athlètes du Cameroun (Anac), avait bloqué l'aire de jeu avec une dizaine de ses partisans. A 7h du matin, les traques circulaient déjà dans le stade. On pouvait y lire que les athlètes réclamaient "un championnat national digne de ce nom (au moins trois jours comme à l'accoutumé), que toutes les régions soient représentées ainsi que toutes les disciplines, et plus de finales directes". Un terrain d'entente sera trouvé après quelques conciliabules et les compétitions vont enfin débuter. A la fin de cette journée, tous les athlètes se sont regroupés pour choisir leur représentant "légitime".

Iliassou Kpoumi (Stagiaire)

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE