03/03/2011 02:38:23
Clemente : "Je n'ai jamais "enculé" la Direction technique nationale"
Le staff technique de la sélection nationale senior de football était face à la presse hier mercredi 2 mars 2011 à Yaoundé.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La conférence de presse d’hier ressemblait à s’y méprendre à une pièce de théâtre jouée à la perfection par des acteurs qui ont retenu à la lettre le rôle qui leur était dévolu à l’avance. A cet effet, on avait d’un côté l’acteur principal Javier Clemente, comme toujours accompagné de son inséparable interprète et adjoint, François Omam Biyick. Et en face des figurants que sont les membres de la Direction technique nationale (Dtn). Cela pourrait surprendre plus d’un ; mais Jean Manga Onguéné qu’on avait plus vu aux côtés du sélectionneur de l’équipe nationale senior depuis l’installation du nouveau staff des Lions, était bel et bien présent, en compagnie de ses trois adjoints que sont Jean-Paul Akono, Etienne Sockeng et Robert Atah.

Que faisaient-ils là alors qu’on avait parlé longtemps à l’avance d’une conférence de presse du staff technique des Lions Indomptables en vue de la préparation de l’équipe pour le match du 26 mars prochain contre les Lions de la Téranga  ? La rencontre d’hier avait aussi de forts relents de procès. Le moins que l’on puisse dire c’est que le public constitué d’hommes de médias, en a longuement appris. Des révélations mais surtout beaucoup de non-dits et de contre vérités.

Mépris à l’endroit de la Dtn

Pour Javier Clemente, le reporter du site en ligne Camfoot qui avait publié l’interview querellée a simplement déformé ses propos. Le technicien basque jure que les rapports entre la Dtn et le staff technique des Lions Indomptables ont toujours été des plus conviviaux. Il est donc impensable qu’il ait tenu un langage aussi dur, méprisant et même ordurier à l’endroit de la Dtn. D ’ailleurs, avoue-t-il, “ je ne lis pas les journaux, je ne regarde non plus la télé. Tout ce que je sais c’est que je n’ai jamais insulté la Dtn. Les relations que nous entretenons restent bonnes”.

Venant au secours de son collègue, François Omam Biyick va déclarer qu’il n’était pas présent pendant que l’interview était en train d’être réalisé. “ Lorsque Guy Nsigué m’a demandé de jouer l’interprète, j’ai refusé parce qu’ils étaient là tous les deux depuis une bonne demie heure. S’attarder sur un sujet étrange au lieu de celui pour lequel nous sommes ici, vaut mieux y tirer définitivement un trait et parler d’autre chose ”, conseille-t-il, visiblement embarrassé par les questions des journalistes qui insistent sur le sujet. Doit-on conclure que la Dtn et Clemente ont fumé le calumet de la paix ou alors qu’il s’agit simplement d’une preuve de mauvaise foi du staff des Lions?

Au sujet des bannis

La presse n’a pas raté l’occasion  d’interroger le staff technique des Lions sur les cas Alexandre Song, Idriss Carlos Kameni et Achille Emana. Ces trois joueurs talentueux en club qu’on n’a plus convoqués en équipe nationale depuis la déconfiture du mondial sud-africain, sans jamais expliquer pourquoi. A cette préoccupation, Javier Clemente leur a servi le même refrain désuet. “ Il est fort probable qu’ils reviennent ”.

Le technicien confie en effet avoir convoqué Kameni. Mais blessé, ce dernier ne pourrait être de l’expédition du 27 mars. Quant à Emana poursuit-il, il revient de blessure et doit progressivement retrouver ses marques. Le cas le plus délicat reste celui du sociétaire d’Arsenal. On se souvient que le milieu de terrain des Lions avait demandé qu’on lui accorde un peu de temps afin qu’il réfléchisse sur son retour. Jusqu’à ce jour, “ nous ne savons pas si Song va revenir. C’est un peu difficile (...) C’est pourquoi nous attendons encore. Mais nous souhaitons vivement que tous reviennent jouer pour leur pays ”, révèle Javier Clemente.

Interpellé sur la nature de l’ambiance qui règne dans la tanière, le coach basque s’en vante et fait référence au match amical du 09 février dernier à Skopje. Il régnait dans le groupe, confie-t-il, une ambiance fantastique : “ Je pense que si les joueurs continuent dans cette lancée, cela leur sera grandement bénéfique et on évitera les éclats de voix à l’avenir ”.

Préparation du match Sénégal - Cameroun

Conscient de la taille de l’adversaire que va affronter le Cameroun le 26 mars prochain, Javier Clemente reconnaît que ce match est un véritable challenge pour ses poulains et lui, contraints de ramener une victoire de Dakar. Pour cela, il compte convoquer 25 joueurs pour le stage qui débute le 21 mars 2011 à Lisbonne au Portugal. De ce groupe 23 seront retenus pour ce derby tant attendu note-t-il.

Pour Javier Clemente, une victoire du Cameroun ne ferait pas l’objet d’une surprise, malgré toutes les individualités dont regorge l’équipe de Mamadou Niang. Sur le papier, le Sénégal est favori, mais cela reste un match de football avec son lot de surprise commente Clemente. “ Il suffit que les gars mettent de la vitesse dans le jeu et essayent de faire un peu plus d’efforts que lors du match amical en Macédoine. En fait, le groupe que nous avons actuellement est nettement au-dessus de celui qui a affronté l’Ile Maurice. Avec lui, je suis convaincu que nous pourrons battre le Sénégal ”, rassure-t-il pour terminer.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE