07/07/2009 12:53:55
200 millions de F Cfa pour le prochain entraneur des Lions Indomptables ?
Rolland Courbis, Paul Le Guen, Luis Fernandez, Lothar Mathaüs, Carlos Mozer, Artur Jorge, Juande Ramos, Richard Towa...auraient déposé des dossiers de candidature pour le banc de touche des fauves camerounais.
Honor FOIMOUKOM
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les Lions Indomptables feront-ils leur prochaine sortie — match amical Autriche contre Cameroun le 12 août prochain à Vienne en Autriche — avec un nouvel entraîneur ? Tout porte à le croire, au regard des mouvements de ces derniers jours. En effet, selon des sources bien introduites tant à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) qu’au ministère des Sports et de l’éducation physique, la nomination d’un entraîneur sélectionneur en remplacement de Thomas Nkono (coordinateur du collectif d’entraîneurs nommé en remplacement de Otto Pfister démissionnaire en mai dernier en Belgique) au banc de touche de l’équipe nationale de football du Cameroun est imminente. Les autres membres du collectif que sont Jean Paul Akono, Michel Kaham et Martin Ndtoungou Mpilé devraient aussi, à en croire nos sources, être remerciés en vue de la constitution d’un nouvel encadrement technique pour les Lions Indomptables.

Ces sources vont plus loin en révélant que, c’est ce mardi 7 juillet au plus tard, que Michel Zoah, ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), attend de Iya Mohammed, président de la Fécafoot, la short-list d’entraîneurs susceptibles d’être nommés. Les unes parlent d’une short-list de trois entraîneurs, et d’autres de quatre entraîneurs. “ Il est question d’avoir, dans cette short-list, des entraîneurs chevronnés, dotés d’un grand charisme, pour une période de cinq mois. Juste le temps de boucler les matches du troisième et dernier tour des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010 en zone Afrique. L’on devra aussi surtout, tenir compte des points forts et des points faibles de chaque coach, et ses prétentions salariales ”, confie un membre du comité exécutif de la Fécafoot, joint au téléphone par Le Messager.

Etoudi voudrait un Français

Quels entraîneurs font donc partie de cette short-list à soumettre au Minsep? Les supputations vont bon train. Plusieurs noms d’entraîneurs expatriés et nationaux ayant déposé des dossiers de candidature à la Fécafoot sont évoqués : Rolland Courbis, Paul Le Guen, Luis Fernandez, Lothar Mathaüs (soutenu par Puma l’équipementier des Lions Indomptables), Carlos Mozer, Artur Jorge (tiens !), Juande Ramos, Hugo Bross (il vient de signer à Trabzonspor), Richard Towa... L’on parle aussi de Jean Amadou Tigana et surtout de Jean Thissen (soutenu par son ami, l’ambassadeur itinérant Albert Roger Milla, président d’honneur de la Fécafoot), actuel entraîneur des Eperviers du Togo, qui serait prêt à abandonner son poste au pays de Faure Gnassimbe Eyadéma.
Nos sources révèlent par ailleurs que, les tractations en coulisses sont nombreuses pour la confection de cette short-list. Surtout que, la présidence de la République aurait manifesté son envie de voir un Français nommé au banc de touche des Lions Indomptables. En effet, ces sources confient que le chef de l’Etat aurait, lors de la visite du Premier ministre français François Fillon au Cameroun, demandé à cet émissaire de Nicolas Sarkozy d’aider le Cameroun à avoir un entraîneur français pour les Lions Indomptables. C’est d’ailleurs, dans cette optique que l’ex-Minsep, Augustin Thierry Edjoa, aurait contacté Claude Marie Leroy en Europe après la démission de Otto Pfister. Le Français ne put obtenir la permission du Sultannat d’Omam où il officie, pour une pige de quelques mois au banc de touche des Lions Indomptables.

40 millions Fcfa par mois pour le coach

En attendant les suites officielles de ce dossier, l’on a aussi appris, de nos sources, que le nouvel entraîneur des Lions Indomptables pourrait avoir, comme salaire mensuel jusqu’à 40 millions Fcfa. Soit 200 millions Fcfa pour les cinq mois qu’il reste pour la fin des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010 ( soit quelque 10 millions F cfapar mois de plus que ce que gagnait Otto Pfister). La mission de ce nouvel entraîneur, après le match amical Autriche – Cameroun du 12 août à Vienne en Autriche, se poursuivra en septembre prochain. Avec la double confrontation Gabon – Cameroun (Libreville) du 5 septembre et Cameroun – Gabon (Yaoundé) du 9 septembre.
Autre dossier ayant retenu l’attention des responsables de la Fécafoot et du Minsep au cours de leur dernière rencontre, les entraîneurs adjoints des Lions Indomptables. Ici, les deux parties auraient retenu que l’entraîneur principal, un expatrié, viendrait avec son adjoint. Et, l’entraîneur adjoint chargé de la préparation des gardiens de buts serait un Camerounais. Les noms de Thomas Nkono et Jacques Songo’o ont été cités. Cependant, nos sources révèlent que c’est Thomas Nkono qui pourrait être retenu car, le fils de Jacques Songo’o, l’ailier Franck Songo’o, fait partie des Lions Indomptables. Un argument qui ne tient pas quand on sait que sous d’autres cieux, un père entraînant son fils n’a jamais posé problème. Ce fut le cas en Italie avec Cesare Maldini et Paolo Maldini
Enfin, il faut dire que le nouvel encadrement technique attendu n’aura pas la tâche facile car, dans sa poule (A) des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010, le Cameroun est lanterne rouge avec 1 point. Son prochain adversaire dans ces éliminatoires, le Gabon, est leader avec 6 points.


FORMATION

30 entraîneurs camerounais obtiennent la licence C de la Caf

30 entraîneurs dont une femme ont suivi pendant quinze jours une formation en entraînement en vue de l’obtention de la licence “C” de la Confédération africaine de football (Caf). Organisé par le Département technique et de développement de la Fécafoot en collaboration avec le Département technique de la Caf, cette session de formation a permis aux stagiaires de renforcer leurs connaissances dans les domaines de l’entraînement, de l’arbitrage, de la médecine du sport, de l’administration et de la gestion d’un club de football. Le président de la Fécafoot, Iya Mohammed, qui présidait la cérémonie de clôture dimanche 5 juillet a exprimé toute sa satisfaction pour la tenue de cette session de formation et a invité les stagiaires ainsi formés, à faire bon usage des connaissances acquises pour le développement et la modernisation de notre football. Il a également fait la promesse que d’autres sessions de formation du genre, ne tarderont pas à suivre. Ce stage qui s’est déroulé du 22 Juin au 05 Juillet 2009 au Centre technique de la Fécafoot situé dans la banlieue de Yaoundé, s’adressait aux entraîneurs diplômés de la Fécafoot et titulaires de la licence “ B ”. Les 30 participants étaient encadrés par cinq instructeurs du panel de la Caf dont Dominique Wansi et Pierre Ndjilli Ndengue en entraînement, Mpele Oyeba en arbitrage, Dr. Ngalle Mbonjo en médecine du sport et Patrick Ebode Tsanga en administration, conformément au programme standard de la Caf. Le stage s’est achevé par un examen final dont les résultats seront connus ultérieurement. Les candidats reçus recevront un diplôme de la Caf qui leur permettra d’exercer dans les clubs amateurs aussi bien au Cameroun que sur l’ensemble du continent.

Honor FOIMOUKOM

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE