21/03/2011 03:42:52
Assou-Ekotto et Jol Matip imposés par la présidence de la République
... François Omam-Biyick aurait simplement été informé des instructions de la présidence de la République au sujet des joueurs Joël Matip et Benoît Assou-Ekotto.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Après la publication de la liste des joueurs camerounais présélectionnés pour préparer la rencontre Sénégal – Cameroun du samedi 26 mars prochain au stade Léopold Sédar Senghor à Dakar au Sénégal, comptant pour la troisième et dernière journée de la phase aller des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations (Can) de football 2012, de nombreux inconditionnels des Lions Indomptables et autres observateurs avertis ont manifesté leur mécontentement par rapport à certaines présences et absences. Les uns et les autres ont, en déplorant les absences de Benoît Assou-Ekotto (Tottenham en Angleterre) et Joël Matip (Shalke 04 en Allemagne) étincelants dans leurs clubs respectifs en Europe, déclaré ne pas comprendre pourquoi se retrouvent sur cette liste des joueurs comme Gaétan Bong (indisponible pour plusieurs semaines pour cause de blessure) et Vincent Aboubakar (il vient juste de se remettre de blessure) de Valenciennes en France.

Ces plaintes de supporters et autres fans des Lions Indomptables, qui ont sûrement eu des échos au sein de la classe dirigeante du football camerounais, ont amené celle-ci à obtenir des réajustements de la liste des présélectionnés qui passe de 23 à 25. C’est, d’abord, par un communiqué de Linus Pascal Fouda, team press officer (responsable de la communication) des Lions Indomptables, que les hommes de médias ont été informés des remaniements effectués : remplacement du défenseur latéral gauche, Gaétan Bong par Georges Nganyuo Elokobi (sociétaire de Wolverhampton Wanderers) qui évolue à ce même poste, ajout de Benoît Assou-Ekotto et Joël Matip vivement réclamés par les Camerounais. Un communiqué allant dans le même sens, avec précision que le réajustement vaut aussi pour le match amical Cameroun – Gabon du 29 mars prochain à la Courneuve en France, a aussi été mis à la disposition du public par la fédération camerounaise de football (fécafoot), sous la plume de son secrétaire général Tombi à Roko Sidiki.
 
Convoqués sur instructions de la présidence de la République  !

Sur un plan purement sportif, le remplacement de Gaétan Bong par Georges Elokobi se comprend par le fait que le sociétaire de Valenciennes préalablement convoqué est indisponible pour cause de blessure. De même, l’ajout sur la liste des convoqués de Benoît Assou-Ekotto et Joël Matip, est aussi salutaire. Car, ces deux footballeurs sont, au jour d’aujourd’hui, parmi les Camerounais les plus en forme en Europe. En fait, ces deux joueurs étaient victimes des choix de l’entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables, Javier Lazaro Clemente, qui avait souverainement décidé de ne pas les convoquer. Si pour le cas de Joël Matip aucune explication tant officiellement qu’officieuse n’a été avancée, pour celui de Benoît Assou-Ekotto, nombre de sources dignes de foi avaient révélé que le sociétaire de Tottenham payait pour son refus d’être venu au stage des Lions en février dernier en Macédoine.

On se souvient en effet que, pour ce regroupement de la période Fifa de février dernier à Skopje en Macédoine avec à la clé un match amical international remporté par les Lions Indomptables face à la sélection nationale de Macédoine 1 but à 0 (une réalisation de Andrew Adongcho Mbutta), le défenseur latéral gauche Benoît Assou-Ekotto n’était pas présent sur la liste initiale des joueurs convoqués par Javier Lazaro Clemente. Mais, par la suite, suite à la défection de plusieurs joueurs pour cause de blessures et autres maladies, le sociétaire de Tottenham avait été appelé à la rescousse. Mécontent d’être convoqué comme bouche trou, Benoît Assou-Ekotto avait décliné l’offre. Toute chose qui, à l’époque, avait courroucé le technicien espagnol qui ne l’a pas convoqué cette fois-ci en guise de représailles. Mais, cette décision n’a pas du tout été du goût des Camerounais qui tiennent à la qualification pour la Can 2012 et pensent que celle-ci passe par un bon résultat face aux Lions de la Terranga du Sénégal le 26 mars prochain à Dakar.

C’est, dans cette logique que, soutiennent des sources dignes de foi tant à la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) qu’au ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep), François Omam-Biyick l’entraîneur-sélectionneur national adjoint n° 1 aurait été reçu pendant plus d’une heure à la présidence de la République mercredi 16 mars et en fin de matinée du vendredi 18 mars au Minsep. Au cours de ces entretiens, François Omam-Biyick aurait simplement été informé des instructions de la présidence de la République au sujet des joueurs Joël Matip et Benoît Assou-Ekotto. La Fécafoot , elle aussi informée de ces hautes instructions, a pris les dispositions pour que ces deux joueurs reçoivent des convocations et puissent être au regroupement des Lions Indomptables ce lundi 21 mars à Lisbonne au Portugal. Javier Lazaro Clemente acceptera t-il cette immixtion du politique dans son travail ? Bien qu’elle soit salutaire pour nombre de Camerounais ! Benoît Assou-Ekotto qui n’avait pas digéré le fait d’être appelé en dernière minute contre la Macédoine en février dernier, va-t-il honorer cette ènième convocation d’un autre genre ?  Wait and see !

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE