10/07/2009 18:26:32
Volley-ball : Quelle équipe camerounaise Nairobi ?
La sélection nationale dames prend part à compter de ce jour au 3ème et dernière tour qualificatifs des Championnats du monde de 2010.
Bertille Missi Bikoun
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C'est ce vendredi, 10 juillet 2009 que la sélection nationale de volley-ball dames entre en jeu à Nairobi. Elle y livre son premier match du troisième tour qualificatif des Championnats du monde "Japon 2010". Ce sera face aux Tunisiennes que les Camerounaises connaissent, pour les avoir rencontrées et battues en 2007 lors des Jeux africains d'Alger. Les coéquipières de la capitaine Juliette Asta Gamkoua enchaîneront demain avec le Sénégal, une autre de leur connaissance. Les deux sélections se sont rencontrées il y a quelques semaines au Nigeria, lors du précédent tour de ces éliminatoires. Là-bas également, les joueuses de l'entraîneur national Joseph Nane Eoné l'avaient emporté aisement. Les Camerounaises bouclent la compétition dimanche par le Kenya ; une affiche que nombre d'experts présentent comme la finale de ce troisième et dernier tour des éliminatoires de la zone Afrique.

La sélection nationale ne se rend donc pas en territoire inconnue. Bien au contraire ! Asta Gamkoua confiait d'ailleurs avant sont départ que "toutes les équipes [de ce tournoi] partent avec des chances égales. Les Kenyanes nous redoutent également. Donc, nous allons à Nairobi avec cette ascendance psychologique". Même si la professionnelle Rebecca Ngo Nkot, elle, nuançait en affirme qu'elle "redoute beaucoup plus le Kenya qui joue à domicile".

Et l'entraîneur national de renchérir : "Nous allons jouer au Kenya qui fait partie des deux meilleures sélections africaines à avoir déjà pris part aux Championnats et à la Coupe du monde de volley-ball. Ce qui fait que ça va être vraiment difficile pour nous de manœuvrer le Kenya. En ce qui concerne les autres, il s'agira des matches difficiles, mais pas autant que celui face au Kenya", affirmait Nané Eoné dans ces mêmes colonnes. Le technicien relativisait tout de même ses propos : "Le fait que nous ayons eu, il y a deux mois, à jouer au Kenya contre certains de leurs clubs nous a montré leur niveau de jeu parce que la plupart de filles rencontrées font partie de la sélection nationale".

Malgré ces quelques appréhensions, c'est une équipe sereine qui a quitté le Cameroun mardi dernier après une semaine de stage bloqué. Même s'il est vrai que pour l'entraîneur, sept jours n'était pas suffisant pour une préparation optimale. Un avis que partage également Marie-Thérèse Ombassa, qui déplorait le fait qu'elles "n'ont pas eu trop de temps de s'entraîner". Ce qui est tout a fait normal pour cette dernière qui n'est arrivée au Cameroun que le week-end dernier, c'est-à-dire trois jours avant la fin du stage.

D'ailleurs, pour Rebecca Ngo Nkot, "même si le Cameroun a des chances de s'en sortir, il faudrait qu'on travaille encore la cohésion" durant le séjour en terre kenyane. L'environnement du Palais polyvalent des sports de Yaoundé a tout de même permis de développer certains reflexes comme les plongeons en défense. Durant le stage, l'entraîneur avait initié des exercices de plongeons de 15 minutes sur le plancher afin que les joueuses locales s'habituent à cette surface.

A côté de l'infrastructure sportive adéquate, le ministère des Sports et la fédération ont mis les moyens afin que la préparation des filles se déroule dans de bonnes conditions. Ce qu'a apprécié le nouveau ministre Michel Zoah, qui n'est pas allé du dos de la cuillère pour présenter la situation : "Vous connaissez les enjeux. Je ne doute pas un seul instant que vous allez vous qualifier. Dans la vie, il y a des choses qui dépendent des hommes. Et d'autres pas. Faisons en sorte que ce qui dépend de nous soit bien fait. Faites votre possible. L'équipe n'est pas un assemblage de stars. Il faudra une volonté commune pour arriver à un résultat positif. Rien de grand ne se construit sans la discipline. Dans la discipline, le résultat est probant et possible", a déclaré le Minsep en guise d'encouragement aux joueuses quelques heures avant leur départ. Même si celles-ci attendaient bien plus.... En rappel, seul le premier de ce tournoi qui s'achève le 13 juillet 2009 est qualifié pour le Championnat du monde.

Délégation camerounaise de volley-ball à Nairobi

Administratifs

1- Binson Eric - Représentant du ministre des Sports
2- Abouem A Boulle Serge J. - 1er vice-président de la Fvcb
3- Yende Lavoisier - Secrétaire général Fcvb

Joueuses

Passeuses/Attaquantes

4- Asta Gamkoua Juliette (Bafia Vb Evolution) 4
5- Baran à Bissene Raïssa Tatiana (Bafia Vb Evolution) 9

Réceptionneuses/Attaquantes

6- Messina Ondoua Armande Marguerite (St Chamond/France) 6
7- Ngo Nkot Rebecca Rose (La Rochelle/France) 12
8- Ombassa Sombang Marie Thérèse (Laon /France) 5
9- Tchoudjang Nana Christelle (Bafia Vb Evolution) 2
10- Tatchou Nyoyo Roline (Injs Vb Ydé) 3
11- Alène Engamba Philomène (Injs Vb Ydé) 10
12- Ngon Tame Victoire Pauline L'Or (Injs Vb Ydé) 11

Attaquantes centrales

13- Eba'a Mballa Esther Canelle (Injs Vb Ydé) 8
14- Tom à Bidias Colette (Laon/France) 7

Libéros

15- Mekong à Iroume Fride Octavie (Bafia Vb Evolution) 14

Encadrement

16- Nané Eoné Joseph - entraîneur principal
17- Afane Marie Andrée - entraîneur adjoint
18- Mboumteki Essome André - arbitre international
19- Dr Matip Elias - Médecin

Bertille Missi Bikoun

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE