03/05/2011 05:09:30
Les Flying Eagles domptent les Lionceaux
C’est finalement le Nigéria qui a remporté la 17ème édition de la coupe d’Afrique des nations juniors en s’imposant face au Cameroun (3-2) dimanche 1er mai 2011 à Dobsonville. C’est le sixième titre glané par les Eaglets depuis la création de la compétition.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


C’est finalement le Nigéria qui a remporté la 17ème édition de la coupe d’Afrique des nations juniors en s’imposant face au Cameroun (3-2) dimanche 1er mai 2011 à Dobsonville. C’est le sixième titre glané par les Eaglets depuis la création de la compétition.

Le Nigéria a pris sa revanche sur le Cameroun. Déjà battu en match de poule (1-0) par les Lionceaux, les Flying Eagles ont refusé d’essuyer deux défaites d’affilées pendant une même compétition. Résultat : ils repartent à Abuja avec dans leur escarcelle le prestigieux trophée de cette édition 2010 de la can junior. Malheureux finaliste, le Cameroun n’a pourtant pas démérité. Crinière au vent, les poulains de Martin Ntoungou Mpilé auront tout donné, malgré certaines imperfections qui ont par moments émaillé le compartiment offensif du groupe. Le moins que l’on puisse dire c’est que l’affiche entre ces deux grandes sélections du continent a tenu toutes ses promesses. Ce ne sont pas les nombreux téléspectateurs et fans de l’équipe nationale du Cameroun qui le démentiraient. Après une première mi-temps mièvre, sans but et à la limite ennuyeuse, les deux équipes vont se décider à offrir au public une seconde période de folie.

Le délire commence dès les vingt dernières minutes du temps réglementaire. Déjà virevoltant pendant la première mi-temps, l’attaquant nigérian, Kayode Olanrewayu va étaler tout son art, donnant des sueurs froides à la défense camerounaise. Il ouvre le score à la 74ème minute, prenant de vitesse Yaya Banana, avant d’enchaîner un tir croisé qui va clouer le gardien de but Jean Komguep Efala. Cinq minutes plus tard, le même Kayode, bien servi par Anyanwu Iyke est fauché dans la surface réparation par le portier camerounais. Le penalty concédé aux Flying Eagles par l’arbitre sénégalais Diatta est transformé par Uche Nwofor. Menés par deux buts à zéro, les Lionceaux qu’on croit impuissants sont blessés dans leur amour propre.

On croit alors le match plié. Que non ! C’est sans compter avec le réveil et la détermination des coéquipiers de Jacques Haman qui inscrivent d’abord un premier but grâce à Franck Ohandza à la 82ème minute. Puis, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Edgar Salli égalise. Cette fin de match riche en rebondissements va amener les deux sélections à se retrouver aux prolongations. Plus entreprenants et plus présents dans les offensives, les Nigérians vont rapidement se mettre à l’abri en inscrivant dès la première minute le troisième but de la partie. A peine entré dans les arrêts de jeu, Terry Envoh prend de vitesse dans l’axe, la défense camerounaise, et d’un crochet intérieur, s’en va tromper le portier Efala Komguep. Les carottes sont cuites pour les Lionceaux. Le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final.

Salli Edgar Nicaise

Le Nigérian Innocent Nwofor Uche termine meilleur buteur du tournoi avec quatre buts, tandis que son partenaire Azeez Ramon a été désigné meilleur joueur du match. Le titre de joueur du tournoi est attribué au Camerounais Salli Edgar Nicaise, excellent dans cette compétition. Un peu plus tôt dans la journée, avait lieu le match de classement pour la troisième place entre le Mali et l’Egypte. Les Pharaons juniors se sont imposés sur le score étriqué de 1-0, via une réalisation de Mohamed Hamdy Zaky à la 48ème minute.

L’Egypte succède sur la troisième marche du podium au Nigeria, médaillé de bronze au Rwanda en 2009. Les Aiglons du Mali effectuent une sortie peu honorable avec deux défaites d’affilée. Ils avaient pourtant suscité beaucoup d’espoirs, en affichant durant le premier tour leurs ambitions de titre de champion avec deux victoires et un nul en trois matches. Pour l’heure, les poulains de Martin Ntoungou Mpilé doivent oublier cette défaite et avoir le cœur à la préparation du Mondial junior qui aura lieu à Barranquilla en Colombie à partir du 29 juillet prochain.

Pour leur deuxième coupe du monde d’affilée, les Lionceaux du Cameroun n’ont pas été gâtés par le tirage au sort de cette compétition qui verra la participation de 24 équipes. Pour le premier tour, les poulains de Martin Ntoungou Mpilé sont logés dans la poule B, en compagnie du Portugal, de l’Uruguay et du représentant de l’Océanie. Pour ce qui est du représentant de l’Océanie, il sortira du match Nouvelle Zélande- Iles Samoa, rencontre prévue prochainement.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE