04/05/2011 01:42:31
Petit Pays: J'ai casqu 120 millions Fcfa pour faire monter Caiman en D1
Pour que je revienne dans cette équipe, seul le chef sawa peut me le demander et non l’actuelle équipe qui dirige Caïman. Il faut tout nettoyer. J’avais amorcé un travail dans ce sens. Pour la montée de Caïman en division d’élite, j’ai casqué 120 millions Fcfa...
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Adolphe Claude Moundi, alias “ Rabba Rabbi ”, alias “ Petit Pays ” n’a pas encore fini de faire parler de lui. Pour rester sur les feux des projecteurs de l’actualité du show biz, le Turbo d’Afrique annonce un nouveau concept. “Les journées Petit Pays”(Jpp). Trois jours de fêtes au cours desquels la musique et le football se disputeront la vedette. Pour cette première édition, Petit Pays a organisé une conférence de presse le jeudi 28 avril 2011 dans sa nouvelle résidence de Bonakouanmouang à Douala. Au cours des échanges avec les hommes de médias, “ Rabba Rabbi ” n’est pas passé par quatre chemins pour décliner ses motivations. “J’ai bien envie d’instaurer une fête qui pourra devenir une institution. Je voudrais que les Journées Petit Pays soient à l’image des Journées camerounaises de la musique de feu Tom Yom’s que Dinaly pilote bien en ce moment. Il s’agit d’égayer le public, j’adore la fête. Pour cette raison, j’ai pensé aussi au football pour avoir flirté avec cet univers au Cameroun. Je voudrais m’amuser autrement en touchant massivement les gens”, a-t-il indiqué.

Au menu des “ Jpp ” qui s’ouvrent le 19 mai prochain à Douala, un match de gala où les anciennes gloires, notamment anciens sociétaires  des Lions Indomptables du Cameroun, Joseph Antoine Bell, Roger Albert Milla, Eugène Ekéké, Patrick Mboma Ndem, Benjamin Massing, Manga Onguené... croiseront le fer avec une sélection des artistes amenés par Ben Decca, François Nkotti alias Destopellaire, Sam Fan Thomas, Papa Zoé, Ma Joie Ayi... avant d’en découdre avec une équipe de journalistes et autres animateurs audiovisuels. Le lendemain, c'est-à-dire le 20 mai 2011, un concert populaire est prévu au stade Mbappé Lepé dès 14 heures. Pour accéder au théâtre du show, il faudra débourser seulement 1000Fcfa et se délecter d’un spectacle en life que Petit Pays, ses amis et collègues vont administrer au nombreux public attendu. Le 21 mai 2011, la caravane des “ Jpp ” va se déporter dans la capitale politique du Cameroun. Le Palais polyvalent des sports de Yaoundé va abriter un show avec Petit Pays, les “ Sans visas ”, les turbines et les autres artistes représentant plusieurs générations.

Les Jpp sur la durée

La vielle garde aura comme porte-étendard Ben Decca, Nkotti François, Ekambi Brillant, Sam Fan Thomas, Henry Njoh... La génération intermédiaire avec K-Tino, Njohreur, Papa Zoé, Annie Anzouer, Dinaly... La jeune génération avec X Maléya, Bantou Pôsi, Ma Joie Ayi, Macase, Hugo Nyamé... Pour cela, il faudra délester son portefeuille de 5000Fcfa si l’on veut une place Vip et 3000Fcfa pour les autres places. Des humoristes seront également de la partie. Major Assé, Fingon Tralala, Tagne Kondom, Valéry Ndongo... sont annoncés pour mettre le feu lors des “ Jpp ”. Autant dire qu’en lançant les “ Jpp ”, Petit Pays veut inscrire le concept sur la durée et ambitionne de les déployer dans l’arrière pays, même si la périodicité n’est pas encore fixée.

A propos de Caïman... :  “J’ai casqué 120 millions Fcfa pour faire monter Caïman en D1”

Je regrette d’être parti du Caïman Football club de Douala. J’ai raté ma mission en tant que président au sein de cette équipe. Je voulais qu’après Coton sport de Garoua, que l’on parle de Caïman où règne le professionnalisme avec une organisation que j’avais commencée à mettre en place. Petit Pays était le soleil pour le football camerounais, j’ai voulu commencer par Caïman. Hélas mon ambition n’est pas allé loin. Ça me fait mal de savoir que Caïman est à la traîne, surtout quand j’ai voulu qu’il soit champion du Cameroun ou tout au moins dispute les compétitions continentales africaines. Ils ont poussé leur manque d’amour très loin. On m’a servi une citation directe, un exploit direct afin que je remette les équipements de Caïman que moi-même j’ai achetés.

Ils ont viré mes jeunes frères de l’équipe. Ça frise la haine. Ça me fait mal aujourd’hui de voir que cette équipe n’a pas d’équilibre. Les joueurs manquent de calories, les primes ne sont pas payées... A mon époque, les choses étaient réglées comme du papier à musique. Pour que je revienne dans cette équipe, seul le chef sawa peut me le demander et non l’actuelle équipe qui dirige Caïman. Il faut tout nettoyer. J’avais amorcé un travail dans ce sens. Pour la montée de Caïman en division d’élite, j’ai casqué 120 millions Fcfa. Je n’ai plus de contact avec les joueurs car je ne suis plus dans le Caïman. Seulement, de temps en temps, les joueurs viennent me voir pour exposer leurs problèmes. Le joueur, Priso France, victime d’une blessure grave, une double fracture, a été abandonné à lui-même. De surcroît, il est orphelin. Aucun membre du Caïman n’a réagi. J’ai dépensé 700 mille Ffca.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE