25/05/2011 16:35:08
Renaissance: Le bodybuilding veut faire son fitness au Cameroun
Trois mois après l’élection du nouveau bureau, la fédération camerounaise de bodybuilding and fitness (Fécabof) organise à Yaoundé son premier championnat national qui constitue en même temps l’ouverture de la saison 2011.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Trois mois après l’élection du nouveau bureau, la fédération camerounaise de bodybuilding and fitness (Fécabof) organise à Yaoundé son premier championnat national qui constitue en même temps l’ouverture de la saison 2011.

« Sortir le bodybuilding de la léthargie pour lui redonner ses lettres de noblesse. Remettre de l’ordre dans cette discipline dont la pratique est devenue l’apanage des personnes qui s’autoproclament instructeurs ou directeur technique en exerçant librement sans pour autant en avoir les compétences requises ; réconcilier les différents clubs éparpillés à travers le Cameroun et leur inculquer le culte de la performance et de l’excellence. Faire du ménage dans ces associations de fitness qui au gré du temps se sont transformées en lieux de proxénétisme ».

Bref, c’est un véritable challenge que veut relever Achille Balemagna Efonokon cette saison. Ce ne sont pas les idées qui manquent au président  de la fécabof qui rêve depuis son élection à la tête de cette fédération de donner une nouvelle image du bodybuilding et du fitness au Cameroun. Le prétexte est donc tout trouvé pour commencer à implémenter ses marques. Le premier championnat national marquant en même temps l’ouverture de la saison 2011 qui débute samedi prochain au Mi-sahel à Yaoundé, devrait lui servir de galop d’essai.

Pour ce double événement, les préparatifs battent déjà leur plein. Depuis deux semaines, les athlètes suivent des séances d’entraînement au siège de la fécabof sis au quartier Mélen (Yaoundé). Ici, discipline et rigueur sont les maîtres mots. Les entraîneurs qui y accordent une importance particulière se veulent rassurants. L’innovation cette année, annonce Achille Balemagna Efonokon, c’est l’introduction ou la réintégration du fitness dans le championnat. Cette discipline que beaucoup de profanes ont souvent comparé à un vulgaire défilé de mode ou encore à de l’exhibition. Pourtant « c’est un sport comme tous les autres qui ne demande qu’à être valorisé pour susciter chez les jeunes camerounaises des vocations sportives d’avenir. C’est vrai que cela demande un certain nombre de critères très sélectifs ; mais une fois qu’on se plie à ses règles,  on devient performant », explique Souleyman Bonfils, chef de cellule fitness à la fécabof. Pour ce début de saison, la commission technique annonce que les athlètes viendront de Douala, Yaoundé, Buea et du grand nord. Les juges auront pour tâche d’apprécier entre autres aptitudes, la prestance, la symétrie et l’harmonie du corps. 

Fédération mineure

Dans le souci d’assurer au « jury » une meilleure objectivité dans l’appréciation, le siège de la dite fédération a servi de cadre à un stage de formation des juges et de speakers. Avant l’ouverture de saison, la Fecabof avait déjà organisé quatre galas, c'est-à-dire des compétitions partielles visant à sélectionner les athlètes qui seront retenus pour le 28 mai prochain.

L’on annonce dans la foulée une remise de matériel pour bodybuilding et fitness à tous les clubs qui accepteraient de regagner le nouveau bureau aux fins de contribuer à la nouvelle politique de gestion que veut insuffler Achille Balemagna Efonokon et toute son équipe. Pour y parvenir, les membres de la fécabof devraient compter sur l’appui et le soutien du ministère des sports et de l’éducation physique (Minsep). Malheureusement et comme c’est généralement le cas avec ces « fédérations mineures » au Cameroun, « jusqu’ici le Minsep ne m’a pas donné un sou pour que nous puissions mieux organiser notre saison.  Je me bats tout seul. Je m’endette et je roule sur mes fonds propres pour relever cette discipline qui est en perte de vitesse, alors que notre tutelle devrait nous épauler», regrette le président de la fécabof.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE