06/06/2011 04:16:26
Sauf Miracle... Les Lions Indomptables absents de la Can 2012
Le Cameroun a bien joué, mais n’a pas marqué de buts. En arrachant le nul vierge (0-0) samedi dernier face au Sénégal au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, les coéquipiers de Samuel Eto’o compromettent leur chance de qualification à la coupe d’Afrique des nations (Can) 2012.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le Cameroun a bien joué, mais n’a pas marqué de buts. En arrachant le nul vierge (0-0) samedi dernier face au Sénégal au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, les coéquipiers de Samuel Eto’o compromettent leur chance de qualification à la coupe d’Afrique des nations (Can) 2012.

89ème minute de jeu. Le Cameroun se voit accorder un penalty à la suite d’une action offensive malmenée par le front d’attaque, les attaquants camerounais se mêlant les baguettes dans la surface de réparation et s’écroulant, laissant échapper le cuir. Mais l’arbitre angolais Mathieu de Carvolilo lui, a vu le coup de pied de réparation. C’est la Liesse dans les gradins. Des paris ont la cote. Des montants astronomiques sont proposés. Les fans sont surexcités. L’adrénaline monte d’un cran à la tribune d’honneur où sont confortablement assis une bonne poignée de membres du gouvernement parmi lesquels Michel Zoah, ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep). Sur l’aire de jeu, le ballon est placée à l’entrée de la surface de réparation du Sénégal. Mais qui va se charger de tirer ce penalty? La question hante les esprits. Y compris ceux des joueurs sur le terrain. Personne n’ose prendre sur lui cette lourde responsabilité. En bon leader, Samuel Eto’o fils prend ses responsabilités, s’empare du cuir et s’en va le déposer sur le point du tir. Silence de cimetière. On croise les doigts. Le capitaine prend l’élan et tire ; la balle trouve le montant gauche des buts sénégalais.

C’est l’abattement total. Eto’o vient de rater le tir du salut. Le footballeur talentueux, expérimenté et de haut niveau, en reste lui-même pantois. Une minute durant, il est allongé sur la pelouse, se prenant la tête entre  les mains. Comme Pierre Wome Nlend, en 2006, pour le compte des éliminatoires du Mondial Allemand. Un loupé qui lui avait valu d’être « banni » de l’équipe nationale. Les carottes sont donc cuites pour les poulains de Javier Clemente. Avec cinq maigres points en quatre journées, il ne faut pas s’attendre au miracle. Le technicien basque avait pourtant tout misé sur cette « rencontre aux couteaux » en faisant confiance à des jeunes loups aux dents très longues.

Bouna Coumdoul

Sur le couloir gauche, Gaétan Bong remplaçait Benoît Assou-Ekotto blessé, tandis que Benoît Angbwa était posté à droite. A la récupération, Landry Nguemo et Eyong Enow avait pour rôle d’animer le jeu et de distribuer les ballons. Le milieu offensif a pour une fois utilisé un dispositif particulier avec le jeune Moukandjo à gauche, Choupo-Moting dans l’axe et Vincent Aboubakar à droite. Samuel Eto’o, isolé en pointe. Un dispositif qui a pendant 90 minutes rendu le jeu des Camerounais très fluide et entreprenant. Mais la maladresse devant les buts, l’incompréhension et le manque de réalisme des joueurs a eu raison de l’envie et de l’audace des Lions. En témoigne cette passe d’Eto’o à Moukandjo à la 16ème minute. Seul dans la surface de réparation, le monégasque s’en mêle les pédales et échoue sur le portier sénégalais Bouna Coumdoul.

Vincent Aboubakar va à son tour manquer de concrétiser plusieurs occasions de buts (28ème, 43ème et 52ème minute). 62ème minute. Sur un coup franc bien enroulé de Samuel Eto’o, le ballon rase la barre transversale de Coumdoul avant d’aller mourir en touche. Huit minutes plus tard, Choupo Moting, virevoltant, met à dos Cheikh Nbengue, enroule sa balle mais Coumdoul, plus que jamais vigilant, prend le ballon à deux reprises.

Les Lions dictent leur jeu aux Sénégalais ; mais le but (libérateur) se fait attendre. Bref, le Cameroun a brillé par une domination stérile, presque incapable d’exploiter judicieusement les 14 corners qu’il a bénéficiés. A l’image de la première période, la seconde a été sans but. Le milieu sénégalais lui, n’a pas fourni assez de ballons aux attaquants. Mamadou Niang, Moussa Sow et Papiss Demba Cissé n’ont pu franchir la muraille défensive camerounaise gardée par Nkoulou et Mbia, irréprochables. Amara Traoré est exclu par l'arbitre à la 65ème minute. L’entraîneur sénégalais contestait un hors-jeu que l'arbitre a refusé de signaler. Hué par le public, il est prié de regagner les vestiaires. Mayacine Mar, son adjoint prend les commandes. Le score (0-0) reste inchangé jusqu’au coup de sifflet final.

L’espoir d’une place à la can vient de s’évanouir. Les coéquipiers de Samuel Eto’o Fils ont quitté le Cameroun hier dimanche. Après une brève escale à Paris, ils rallieront l’Autriche où se jouera un match amical demain mardi 7 juin 2011 contre la Russie. La rencontre aura lieu à la Red Bull Arena de Salzbourg.

Christian TCHAPMI

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE