08/06/2011 02:37:35
Can 2012. Cameroun, Egypte, Tunisie, Nigeria... la chute des gants ?
Le rendez-vous de janvier 2012 au Gabon et en Guinée-équatoriale risque de réserver de grosses surprises. A l'issue de la 4e journée des qualifications disputées le week-end dernier, des équipes parties pourtant favorites sont en ballottage défavorable.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le rendez-vous de janvier 2012 au Gabon et en Guinée-équatoriale risque de réserver de grosses surprises. A l'issue de la 4e journée des qualifications disputées le week-end dernier, des équipes parties pourtant favorites sont en ballottage défavorable.

Elles sont classées parmi les grandes nations de football sur le continent africain ; mais risquent de suivre la compétition devant leur petit écran. Si bien sûr les choses restent en l’état. C'est le cas de l'Egypte. Les Pharaons ont été momifiés par les Bafana Bafana dimanche 5 juin 2011 au stade de l’Académie militaire du Caire. En concédant un match nul sans but comme le Cameroun, le tenant du titre de la coupe d’Afrique des nations s’est enraciné à la dernière place du groupe avec 2 points en quatre matches. Deux points sur un maximum possible de douze. Le sextuple détenteur du trophée continental, à moins d'un miracle, sera absent de la plus prestigieuse des compétitions de la confédération africaine de football (Caf). Les Pharaons occupent en fait la dernière place du groupe G derrière l'Afrique du Sud (8 points), le Niger (6 points) et la Sierra Leone (5 points). Pour espérer défendre leur titre en 2012, les hommes de Hassan Shehata (qui a démissionné de son poste) doivent gagner leurs deux prochains matches contre la Sierra Leone à Freetown et le Niger au Caire et en même temps espérer des défaites sud-africaine et nigériennes. Chose quasi-impossible.

Super Eagles

Le Cameroun n'est pas mieux loti. Après le nul (0-0) concédé à domicile face aux Lions de la Téranga (Sénégal), les Lions Indomptables pointent désormais à la 3e place du groupe E. Avec cinq longueurs de retard sur le Sénégal (10 points) et deux sur la République Démocratique du Congo (7 points), les coéquipiers de Samuel Eto'o voient leurs chances de disputer la can 2012 s'amenuiser. Car si le Sénégal a déjà un pied au Gabon et en Guinée-Equatoriale, la tâche s'annonce compliquée pour le Cameroun qui doit lutter pour la deuxième place du groupe avec la Rd Congo et espérer figurer parmi les trois meilleurs deuxièmes à repêcher. La dernière journée entre Congolais et Camerounais à Lubumbashi s'annonce donc décisive en octobre prochain. Même si tout le monde s’accorde à dire que les jeux sont faits pour les poulains de Javier Clemente et que l’espoir d’une place qualificative relève de l’inédit.

Dans le groupe B, le Nigeria (2ème avec 7 points) derrière la Guinée (10 points) peut encore y croire. Avec un déplacement à Madagascar (considéré comme le cendrillon du groupe), les Super Eagles ont la possibilité de rester dans la roue du leader guinéen qui accueille lors de la prochaine journée l'Ethiopie. A défaut de ravir la première place au Sily national, le Nigeria doit consolider sa seconde place et attendre un éventuel repêchage.

Botswana

Etripé par le Maroc (4-0) le week-end dernier, l'Algérie (4 points) occupe la dernière place du groupe D où Marocains et Centrafricains règnent en maîtres. Avec sept points chacun, il sera difficile aux Fennecs de bouleverser l'ordre établi. Leur déplacement en Tanzanie (septembre) et la réception de la République Centrafricaine (octobre) se présentent comme des matchs pour l'honneur. Dans le groupe K largement dominé par le Botswana (17 points) à deux journées de la fin, la Tunisie (2e, 10 points) et le Malawi (10 points) se livrent une farouche bataille pour le second billet qualificatif de ce groupe à cinq équipes.

Le Togo (3 points) et le Tchad (2 points) étant hors course, l'explication entre Malawites et Tunisiens en septembre à Blantyre aura son pesant d'or dans le décompte final avant leur dernier match en septembre contre le Tchad à N'djamena et le Togo à Tunis. En rappel, pour départager les meilleurs deuxièmes, on procèdera dans chaque groupe à un nouveau classement qui ne prendra en compte que les matches du deuxième avec le premier et le troisième en annulant les matches contre le quatrième.  A moins d’un miracle donc, la can Orange 2012 se jouera sans les têtes d’affiche habituelles.

Christian TCHAPMI

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE