17/07/2009 15:05:11
Lions indomptables : Des dégraissages en perspective
La nomination de Paul Le Guen, réputé taciturne, influencera certainement l'effectif de l'encadrement de la sélection nationale.
Priscille G. Moadougou
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Contacté pour assurer l'encadrement technique de la sélection nationale fanion de football du Cameroun, Lions indomptables, Paul le Guen a exigé de travailler avec son adjoint Yves Colleu et un kinésithérapeute. Certes, ce n'est pas la première fois qu'un entraîneur expatrié arrive avec un assistant dans ses bagages. Il y a d'ailleurs eu Arthur Jorge et Raul Aguace en janvier 2005, ou encore Otto Pfister en octobre 2007 dont le montant du salaire (20 millions de Fcfa) incluait la présence d'un préparateur physique. Toutefois, ce sera la première fois qu'un technicien étranger arrive avec deux personnes.

Des présences qui vont concourir à davantage encombrer l'encadrement immédiat de la sélection nationale. D'autant plus le 30 avril dernier, Augustin Edjoa avait mis sur pied, à la faveur d'une décision, un collectif d'entraîneurs, après la défaite des Lions indomptables face aux Eperviers du Togo (0-1). Jean-Paul Akono, Michel Kaham et Martin Ndtoungou Mpile avaient ainsi été désignés pour étoffer le staff technicien constitué du technicien allemand Otto Pfister et de Thomas Nkono, maintenus à leurs postes d'entraîneur national sélectionneur et entraîneur national adjoint chargé des gardiens de buts, dans cette même décision. Quelques semaines plus tard, le 26 mai 2009, le technicien allemand claque la porte de la sélection nationale. Dans la foulée, Thomas Nkono est nommé entraîneur national principal, même si, plus tard, on utilisera l'expression "coordonnateur".

Ainsi, jusqu'à la date du mercredi 15 juillet dernier, l'encadrement technique de la sélection nationale était composé de quatre personnes, à savoir Thomas Nkono, Jean-Paul Akono, Michel Kaham et Martin Ndtoungou Mpile. Avec l'arrivée de Paul Le Guen, Yves Colleu et le kinésithérapeute (qu'on retrouvera dans le staff médical), on se retrouve avec 6 à 7 personnes dans ce groupe. D'autant plus que la décision portant création d'un collectif n'a pas encore été annulée. Invité du 7h15 sur les ondes du poste national de la Cameroon radio television(Crtv-Radio), Mohammed Iya, le président de la Fédération camerounaise de Football (Fécafoot) a indiqué qu'il n'était pas le personne indiquée pour parler de l'avenir du collectif. Il a estimé que cela relève de la responsabilité du ministère des Sports et de l'Education physique, qui l'avait constitué.

Dans la mi-journée d'hier, jeudi 16 juillet 2009, une réunion s'est tenue au secrétariat général du ministère des Sports et de l'Education physique. Même si rien n'a filtré de cette concertation, la présence de l'un des vice-présidents de la Fécafoot, Francis Mveng, suppose qu'il était question de la sélection nationale et de sa future physionomie. D'autant plus que pour un juriste qui a requis l'anonymat, "il faudra d'abord tenir compte des clauses du contrat du nouvel entraîneur. Puis, trouver un arrangement pour ceux qui constituent le "collectif des entraîneurs". Car, la note portant sa création stipule que ses membres ont des droits et des obligations. Même s'il n'est pas clairement indiqué que la nomination d'un nouvel entraîneur aboutit à leur limogeage. Il faut, pour le parallélisme des formes, qu'une autre décision ministérielle vienne mettre fin à leurs fonctions."

"Arrangement"


D'ailleurs, la décision ministérielle créée la règle de droit et a par conséquent une valeur juridique. Même si elle n'a pas été entérinée par la signature d'un contrat par les principales personnes désignées et le ministère des Sports et de l'Education physique, il n'en demeure pas moins vrai qu'il existe une relation juridique entre les deux parties. Par conséquent, un "arrangement" devra donc être trouvé pour ne pas léser ceux dont le mandat devait arriver à terme à la fin des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010, en novembre prochain. D'autant plus que Akono, Kaham et Ndtoungou avaient obtenu un certain nombre de commodités telles un salaire mensuel de 2.000.000 Fcfa. A cela s'ajoutent des primes qui oscillent entre 3.000.000 Fcfa en cas de victoire et 1.000.000 Fcfa en cas de match nul pour toute la période de ce dernier tour éliminatoire.

A partir du moment où on envisage de limiter le nombre de personnes dans l'entourage immédiat de la sélection nationale, il ne serait pas surprenant que certains membres du collectif ne soient pas retenus dans cette manœuvre de "dégraissage". Le staff médical ne sera d'ailleurs pas épargné puisqu'on signale la présence de 2 kinésithérapeutes, avec celui du nouveau coach, on en comptera 3. La physionomie des différents compartiments de la sélection nationale connaîtra certainement de profondes modifications avec un sélectionneur national, Paul Le Guen (précédé de préjugés favorables des joueurs. Cf réactions ci-contre), réputé pour être renfermé et replié sur lui-même, ne faisant confiance qu'à une seule personne, son adjoint Yves Colleu. Moins, il y aura du monde autour de lui, mieux il se portera.



Des Lions réagissent à la nomination de Le Guen

R. Song : "On connaît tous le personnage"

Rigobert Song a été le premier joueur camerounais à réagir positivement à la nomination du Français Paul Le Guen à la tête des Lions Indomptables. Dans un entretien accordé à RMC, le défenseur de Trabzonspor et capitaine aux 125 sélections n'a pas usé de la langue de bois. "C'est une très bonne chose, a-t-il déclaré. On connaît tous le personnage, et cela tombe plutôt bien que ce soit Paul Le Guen. Nous avons tous un challenge à relever, et c'est un habitué des challenges. C'est le personnage qu'il nous fallait. Il sait ce qu'il a à faire. On a l'effectif qu'il faut. La majorité de nos joueurs jouent en Europe. On va se mettre rapidement au travail, car tout un peuple attend que les Lions Indomptables se qualifient pour cette première Coupe du Monde sur le continent africain."

S. Eto'o : "C'est la personne indiquée"

L'attaquant du FC Barcelone, Samuel Eto'o a réagit après la nomination de Paul Le Guen à la tête de la sélection camerounaise. Le Lion Indomptable mise sur l'expérience du technicien breton et pense que c'est la personne "indiquée" pour le poste : "J'espère qu'il nous apportera du calme et son expérience, car on en a besoin en ce moment pour nous qualifier. Ce sera dur, mais nous conservons des chances d'aller en Coupe du Monde si nous remportons tous nos matches. C'est la personne indiquée pour mener la nation, car le Cameroun ce n'est pas une équipe, c'est une nation. Il est déjà le bienvenu. J'espère qu'on apportera à Paul le maximum pour qu'il puisse nous aider. Il aura en tout cas besoin de tout le monde" a indiqué Eto'o dans L'Equipe.

S. Mbia : "Le Guen, une bonne nouvelle"

Interrogé par Europe 1 sur la nomination de Paul Le Guen à la tête de l'équipe nationale camerounais, Stéphane Mbia a estimé que c'était une "bonne nouvelle pour l'équipe. Il fallait absolument une nouvelle dynamique", explique ainsi le néo-marseillais avant de reconnaître une relation particulière avec l'ancien coach parisien. "Je le connais depuis Rennes, il voulait me garder avec lui lorsqu'il est parti à Lyon. On a souvent mangé ensemble. Il me voulait même l'an passé lorsqu'il était encore à Paris mais Rennes avait refusé", raconte le milieu de terrain camerounais.

Priscille G. Moadougou

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE