15/08/2011 17:47:19
Nomination de Semengue: La FIFA veut des explications
Dans une correspondance qu’elle a adressée à la fédération camerounaise de football (Fecafoot), la Fifa voudrait avoir des explications sur la nomination par le ministre des sports (sur proposition du président de la Fécafoot) de Pierre Semengue au poste de président de la nouvelle ligue professionnelle de football (Lfp).
Starafrica
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Dans une correspondance qu’elle a adressée à la fédération camerounaise de football (Fecafoot), la Fifa voudrait avoir des explications sur la nomination par le ministre des sports (sur proposition du président de la Fécafoot) de Pierre Semengue au poste de président de la nouvelle ligue professionnelle de football (Lfp).

La sorti de la Fifa fait suite à une plainte qu’aurait déposéé en son sein, certains membres de la Fécafoot, mécontent du choix porté par les pouvoirs publics sur le général d’armée à la retraite. Selon les mecontents, la décision du ministre des sports n’est autre chose qu’une ingérence du politique dans les affaires du football. Pour sa défense, le gouvernement fait savoir que l’Etat du Cameroun étant le principal pourvoyeur des fonds pour la mise en place de cette ligue professionnelle de football, a un droit de regard dans la gestion des trois cents millions de Fcfa de subvention qu’il entend injecter dans les activités inaugurales de la Lfp. « Contrairement à ce qui se raconte, la Fifa n’a pas rejeté la désignation de Pierre Semengue, déclare Tombie A Roko, secrétaire général de la Fécafoot. Zurich nous a envoyé une lettre d’information pour qu’on lui explique ce qui se passe ».

Le nouvel homme fort du football professionnel camerounais a été nommé pour un mandat expérimental de deux ans non renouvelable. « Nous allons expliquer à la Fifa que l’acte du ministre respecte une convention prise au cours d’une assemblée générale de la Fécafoot  pendant laquelle les membres de la fédération l’ont approuvés dans leur grande majorité. A mon avis, il n’y a donc rien à craindre » tente de rassurer un autre cadre de la Fécafoot.

Toujours est-il que, si la Fifa n’est pas satisfaite de ces explications, elle ouvrirait une procédure qui pourrait aboutir à la mise à l’écart du général Pierre Semengue au profit d’un président élu uniquement par les membres de droit. En tout temps, la fédération internationale de football association s’est toujours montrée très sensible aux questions d’ingérence politique dans le football. Plus d’une fois, elle a menacé par le passé de suspendre le Cameroun de ses activités après des ingérences du pouvoir politique dans les affaires de la Fécafoot.


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE