20/07/2009 13:00:19
Athlétisme/Ligue du Littoral : Tcheuko et Ndoumbè vainqueurs
Les deux sprinteurs issus de la région du Centre se sont imposés Samedi lors de la clôture de la saison d'athlétisme.
Arnaud Ntchapda
Le Jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les invités ont presque tout raflé. Les athlètes de la ligue régionale d'athlétisme du Littoral n'ont pas pu remporter la dernière manche de leur championnat. Esther Ndoumbè et Serge Tcheuko, deux athlètes venus de la région du Centre, ont remporté le plus grand nombre de victoires samedi au complexe sportif du campus 1 de l'université de Douala. Ndoumbè, 22 ans et actuelle vice-championne du Cameroun des 100 et 200 mètres a fini en tête du 100 et du 400 mètres dames.

Serge Tcheuko, son camarade du club Aes Sonel de Yaoundé, s'est aussi classé premier chez les messieurs des 100 et 400 mètres. Les deux athlètes ont ainsi survolé cette compétition à laquelle ils se retrouvaient invités de la ligue d'athlétisme du Littoral et particpants volontaires.

Outre le Littoral, trois régions étaient présentes: l'Ouest, l'Adamaoua et le Centre vainqueur de la journée avec au total cinq médailles d'or. La région hôte, vainqueur du 3000 mètres marche messieurs, du 1500 mètres dames et du saut en hauteur se sera finalement contentée du deuxième rang ( huit fois sur 10 épreuves). Des victoires et des accessits glanés exclusivement par les athlètes du département du Wouri, zone-phare de l'athlétisme dans le Littoral. A la clôture des activités de sa ligue, le week-end passé, Marie Messomo, la présidente, dresse un bilan positif de sa saison: " Malgré le manque d'infrastructures, on a pu boucler la saison, on a pu tenir des compétitions. Aujour'd'hui, nous avons un représentant au niveau de l'équipe nationale, Monsieur Mbimbè. Parrallèlement, le champion du Cameroun en marche est de Douala."

La responsable régionale pense que l'effectif des athlètes du Littoral est de plus en plus consistant. Elle se désole toute-fois du fait que la direction du stade de la Réunification de Douala ait interdit la pratique de l'athlétisme dans cette enceinte. "Je ne sais pas si dans le monde entier tous les stades qui ont le gazon synthétique sont interdits d'accès aux athlètes," s'indigne t-elle.

Arnaud Ntchapda

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE