17/10/2011 01:43:28
Jean-Armel Kana-Biyik: Pour le Cameroun, je dis oui !
On le savait hésitant entre l’appel de son pays d’origine et son pays d’adoption depuis belle lurette. Le choix du cœur et certainement celui de la raison ont finalement tranché. Le jeune défenseur du stade rennais a annoncé dans le journal L'Equipe son désir de jouer pour la sélection du Cameroun.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

On le savait hésitant entre l’appel de son pays d’origine et son pays d’adoption depuis belle lurette. Le choix du cœur et certainement celui de la raison ont finalement tranché. Le jeune défenseur du stade rennais a annoncé dans le journal L'Equipe son désir de jouer pour la sélection du Cameroun.

Fini les tergiversations.  Jean-Armel Kana-Biyik (22 ans) ne portera pas  le maillot de l'équipe de France. Le défenseur rennais né en France de parents camerounais l'a annoncé vendredi dans les colonnes de L'Equipe. «J'ai choisi le Cameroun, indique-t-il. Il n'y aura pas de revirement. J'ai donné ma parole à la fédération camerounaise». Ce choix intervient un an après son refus d'aller au rassemblement des Espoirs tricolores. A l'époque, le joueur venait d'obtenir la double nationalité. Il ne savait pas trop vers quelle équipe son cœur pencherait. Pendant que certains espéraient que le jeune lion soit convoqué chez les Bleus, d’aucuns estimaient que l’idéal pour lui serait de suivre les traces de son oncle, François Omam Biyik, coach adjoint des Lions indomptables en acceptant de regagner une tanière au sein de laquelle les bons défenseurs ne font pas foule.

Embarras de choix ! Jean Armel semble aujourd'hui avoir mûri et a alors mis un terme à une longue réflexion.
Il explique son choix par l’envie exprimée côté camerounais, de le voir jouer en sélection nationale, « une envie que je n’ai pas sentie en France », confie-t-il. Le Rennais affirme avoir pris sa décision au début de l’été, quand Laurent Blanc avait dévoilé sa sélection pour trois rencontres des Bleus en Europe de l’Est (en Biélorussie, en Ukraine et en Pologne). Le sélectionneur tricolore avait alors décidé d’appeler Younès Kaboul. « Il faut croire que je n’étais pas assez fort pour jouer en équipe de France », commente Kana-Biyik, qui nie cependant avoir été vexé par ce choix. D’autant plus que «je sais que Laurent Blanc ne changera pas son groupe qui s'est qualifié pour l'Euro, assure-t-il avant de conclure qu’ « au Cameroun, il y a une réelle envie de me voir jouer avec le maillot vert. (...) J'ai mis toutes les chances de mon côté pour être appelé en équipe de France. Je ne veux pas déclencher de polémique ou de guerre des mots. On n'a pas voulu m'appeler, point».

Un choix de cœur

Si la décision du défenseur rennais va réjouir les fans des Lions, le coach de Rennes, Frédéric Antonetti, lui, estime que son joueur fait une erreur en choisissant d'évoluer avec la sélection du Cameroun. En effet, l'ancien technicien de St-Etienne pense que Jean Armel a pris une décision précipitée et qu'il doit prendre son temps pour réfléchir: « Je ne suis pas d'accord avec lui et je le lui ai dit. L'impatience est parfois mauvaise conseillère. Défenseur central, c'est un poste à hautes responsabilités et il n'a pas encore assez de bouteille pour prétendre être sélectionné en équipe de France. Des garçons comme lui ont le potentiel pour intégrer un jour les A, mais il y a des joueurs en place. Il faut garder un peu de mesure. C'est dommage que la France le perde », a expliqué  l'entraîneur de Rennes dans les colonnes de France football.

Comme son père André Kana-Biyik, ainsi que son oncle, le défenseur rennais devrait donc bientôt porter le maillot du Cameroun. Même s’il est vrai que les Lions indomptables, éliminés, ne participeront pas à la coupe d’Afrique des nations (Can) en janvier 2012, le défenseur rennais espère pouvoir participer aux qualifications pour la Can 2013. Il débarque dans une équipe camerounaise qui a besoin de sang neuf, surtout en ces temps où on crie sur tous les toits que l’heure de la reconstruction a sonné.

Christian TCHAPMI


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE