27/10/2011 13:11:57
Lions Indomptables : encore une fuite vers l'avant !
Une fois encore rattrapé par ses frasques, plutôt que de mettre totalement le football camerounais au scanner afin d’en déceler tous ses problèmes, la fédération camerounaisedu sport roi a une fois encore distrait le peuple camerounais en portant à le tête de cette équipe  Denis Lavagne, l’ancien sélectionneur du coton sport de Garoua dont le président de la fédération camerounaise de football est par ailleurs président.
C4N
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Au lendemain de la débâcle historique de l’équipe nationale de football du Cameroun à la coupe du monde Sud-Africaine de juin 2010,  les autorités camerounaises ont cru résoudre le problème de cette équipe en mettant uniquement de côté Paul Le Guen, le sélectionneur de l’époque.

C’est ainsi qu’un autre staff technique à la tête duquel l’espagnol Javier Clémente sera mis sur pied avec pour objectif principal de qualifier l’équipe nationale camerounaise pour  la coupe d’Afrique des Nations qui se disputera l’an prochain au Gabon et en Guinée Equatoriale. Seulement, en compagnie des anciens internationaux camerounais François Oman Biyick et Jacques Songo’o, le sorcier espagnol ne fera pas mieux que d’occuper avec l’équipe fanion du Cameroun une deuxième place non qualificative dans leur poule.

Une fois encore rattrapé par ses frasques, plutôt que de mettre totalement le football camerounais au scanner afin d’en déceler tous ses problèmes, la fédération camerounaisedu sport roi a une fois encore distrait le peuple camerounais en portant à le tête de cette équipe ce mercredi 26 octobre 2010 Denis Lavagne, l’ancien sélectionneur du coton sport de Garoua dont le président de la fédération camerounaise de football est par ailleurs président.

Aux côtés de cet autre patron du banc de touche du Cameroun se trouve Martin Ntoungou Mpilé et Martin Mbarga qui s’occupera quant à lui des gardiens de but. Même sans attendre de juger ce nouveau staff au pied du mur, il convient de dire sans crainte aucune que le problème du football camerounais n’est pas celui de l’entraineur, encore moins celui des joueurs. Mais, celui de ses dirigeants qui ne sont intéressé que par leur profit personnel.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE