31/10/2011 03:28:11
Denis Lavagne : Samuel Eto'o sera mon capitaine
Face à la presse vendredi dernier à Yaoundé, le nouveau patron de l’encadrement technique de l’équipe nationale fanion a présenté entre autres sa feuille de route et les raisons qui ont guidés la convocation des 28 joueurs retenus pour le tournoi de Marrakech. Il annonce par ailleurs que le sociétaire de l’Anzhi Makhachkala devra conserver le brassard.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Face à la presse vendredi dernier à Yaoundé, le nouveau patron de l’encadrement technique de l’équipe nationale fanion a présenté entre autres sa feuille de route et les raisons qui ont guidés la convocation des 28 joueurs retenus pour le tournoi de Marrakech. Il annonce par ailleurs que le sociétaire de l’Anzhi Makhachkala devra conserver le brassard.

Pauvre Denis Lavagne ! Pour une première sortie devant les hommes de médias, le technicien français a vraiment eu chaud ! Mitraillé par les questions des journalistes qui tentaient à chaque fois à trouver la petite bête, taxé d’incompétent et d’entraîneur sans référence, pris au dépourvu par sa couleur de peau et tancé sur les nouvelles et lourdes responsabilités qui lui ont été assignées à la tête du staff technique des Lions indomptables, l’ancien manager général du Coton sport de Garoua a passé 50 minutes d’échanges houleux avec la presse. Malgré l’apparente assurance qu’il laissait transparaître sur son visage et la sérénité  qu’il affichait dans toutes ses réponses, on sentait que dans son fort intérieur, Denis Lavagne n’était pas tranquille. C’est sans doute la raison pour laquelle, il a conclut la conférence de presse de vendredi dernier en jurant qu’il ne parlerait de nouveau à la presse que pendant la LG Cup prévue le 11 novembre prochain au Maroc. Toutefois, le nouvel entraîneur sélectionneur des Lions qu’accompagnaient pour la circonstance ses collaborateurs que sont Martin Ndtoungou Mpilé et Pierre Mbarga ont fini par étancher la soif des journalistes qui n’ont vraiment pas été tendre avec eux.
Sur la liste des 28 joueurs convoqués pour la Lg Cup

Le technicien français reconnaît que son staff et lui n’ont pas eu beaucoup de temps pour préparer cette liste, mais estime que le mode opératoire s’est fait de façon unanime. La preuve, « on s’est réuni, on a fait un état des lieux de ce qui s’est déroulé dans un passé récent, à partir de là on a aussi essayé de voir quels étaient les joueurs qui entraient dans le nouvel objectif c’est la à dire la qualification pour la Can 2013 et le mondial 2014. Nous nous sommes dit qu’il faut préparer une équipe qui pourra être performante en cas de qualification pour ces compétitions. À partir de là on a décidé que nous allons essayer de garder les joueurs qui sont arrivés ces derniers temps et bien sûr les faire encadrer par les joueurs d’expérience, qui sont les cadres de cette équipe », confesse-t-il. La grosse curiosité de cette liste c’est la convocation de deux nouveaux Lions qui arrivent dans cette équipe pour la première fois. D’abord Yaya Banana finaliste de la Champions ligue avec l’Esperance de Tunis (finale aller le 06 novembre à Casablanca contre le Wac) et Allan Roméo Nyom sociétaire de club espagnol Granada CF. Si le nom du premier est bien connu du milieu footballistique camerounais (pour avoir pris part à la récente Coupe du monde Junior en Colombie), le second, âgé de 23 ans et natif de Neuilly-sur-Seine en région parisienne est un néophyte. Français d’origine camerounaise, Allan Roméo est titulaire depuis deux saisons au poste de latéral droit. Seul hic, il est détenteur d’un passeport français. Denis Lavagne qui avoue l’avoir convoqué dans la perspective de renouveler un peu le groupe, et jauger son talent au cours de ce tournoi, rassure que « toutes les dispositions ont été prises pour que Nyom ait un passeport camerounais et qu’il puisse jouer sereinement »

Sur le nouveau projet de jeu

Denis Lavagne refuse que l’on taxe ledit projet d’innovant mais affirme avoir donné la priorité à l’atteinte des objectifs qui leur ont été fixés, c'est-à-dire : travailler avec le groupe déjà existant, que ce soit au niveau du Cameroun à travers les différents championnats ou avec les jeunes qui sont disséminés dans les centres de formation en Europe. Il s’agira surtout de « travailler avec mes collaborateurs, avec la Direction technique nationale (Dtn) pour trouver de nouveaux talents et après de superviser ces talents. Ceci afin de faire en sorte que le réservoir de joueurs capables d’apporter un plus à l’équipe permette aux Lions indomptables d’atteindre leurs objectifs, et de préparer les échéances futures ».

Le nouveau patron du banc de touche des Lions pense qu’au regard de la contre-performance de l’équipe nationale, il s’agit peut être de la fin d’un cycle. C’est pourquoi, annonce-t-il, « il est plus que jamais temps de rebondir, travailler avec le groupe présent parce qu’il y a de la qualité dans ce groupe certes, mais il faut peut-être chercher les nouveaux talents qui pourront amener un plus à cette équipe. On a proposé un plan pour arriver à trouver ces joueurs. C’est le plan qu’on a défini au niveau de la commission d’audition, je ne sais pas si c’est ce qui a été décisif, mais au niveau du staff technique on va travailler, tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs. Pour relancer le football camerounais, nous allons essayer de trouver un maximum de joueurs de qualité, parce que je sais qu’il y a beaucoup de joueurs de qualité. C’est un travail difficile qui va demander beaucoup de temps et de recherche, mais on le fera », confie-t-il.

Sur la convocation de Makoun, Somen et Angbwa

Sur cette question, Denis Lavagne dit vouloir faire différent. Pour lui, c’est un nouveau départ pour la sélection nationale et il est donc impératif de tirer les leçons du passage de l’ancienne équipe et avancer. « Le sélectionneur (Clemente Ndlr) avait pensé que ces joueurs ne pouvaient pas lui rendre service. Pourtant, ce sont des joueurs qui jouent régulièrement dans leurs équipes, ils peuvent à leur poste nous amener leur expérience. Vu qu’on voulait faire une revue de l’effectif, il était logique de les rappeler pour voir, pour discuter avec eux. Je crois qu’il est important de voir le maximum de joueurs dans ce stage pour qu’ils se préparent à affronter les deux matches décisifs de janvier. Ils vont tous apporter leur connaissance du football international aux jeunes joueurs qui ont été appelés », tranche le coach.

Sur la compétence du nouveau coach

Aux journalistes qui l’ont taxé d’entraîneur sans véritable palmarès, le technicien se dit capable d’accomplir les missions qui lui ont été confiées et renvoie les hommes de médias poser la question à ceux qui l’ont recruté. « Je me sens tout à fait capable sinon je n’aurais pas accepté le poste. Je pense que vous connaissez mal mon parcours », affirme-t-il sur un air de défi. Coopérant, il jure de travailler en étroite collaboration avec ses adjoints. Priorité donc à la communication car « il faut qu’on montre une grande solidarité et une grande cohésion entre nous. On va discuter de tous les sujets. Il est certain qu’à un moment donné, il y a quelqu’un qui prenne la dernière décision, ça sera mon rôle. Mais il y aura entre nous une grande communication, chacun pourra donner son avis. Il faut toujours un capitaine dans un bateau. On va travailler ensemble la main dans la main, monsieur Mbarga s’occupera plus des gardiens de buts, après nous aurons un travail en commun », explique Denis Lavagne.

Eto’o (toujours) capitaine

Sur cette question, le nouveau « sorcier blanc » des Lions n’a pas voulu en faire une polémique encore moins un mystère. Pour lui, impossible d’enlever le brassard au footballeur le plus payé de la planète.  Continuité oblige. « Vous savez,  je pense que Samuel Eto’o est capitaine avant la coupe du monde, aujourd’hui je ne vois pas pourquoi il ne serait pas le capitaine de l’équipe, je ne vois pas pourquoi on lui enlèverait le capitanat. C’est une décision qui me parait tout à fait logique, normale, je ne vois pas pourquoi on aurait fait autrement ». Ce capitanat tant contesté de Samuel Eto’o ne viendra-t-il pas aggraver la tension ou attiser de nouvelles guerres de leadership dans la tanière ? Le sélectionneur tend à minorer cette ambiance. « Vous savez les choses se racontent à gauche et à droite, j’attends de voir ça au premier regroupement. Une fois qu’on aura analysé, discuter, on verra comment agir. Je me méfie toujours des ont dit, des rumeurs. Lors du dernier match contre le Congo, j’ai vu une équipe qui a su remonter un but et gagner le match, le reste c’est du blabla », tempère-t-il. Il ne reste qu’à juger les maçons au pied du mur.
 
Liste des 28 joueurs convoqués pour la Lg Cup

1.      Idriss Carlos Kameni (Espanyol de Barcelone, Espagne)
2.      Guy Roland Ndy Assembe (As Nancy Lorraine, France)
3.      Jean Efala Komguep (Fovu de Baham, Cameroun)
4.      Nicolas Nkoulou (Olympiques de Marseille, France)
5.      Benoit Angbwa (Anzhi Makhatchkala, Russie)
6.      Nyom Allan (Grenade FC, Espagne)
7.      Chedjou Aurélien (Lille, France)
8.      Georges Mandjeck (Stade Rennais, France)
9.      Dany Nounkeu (Gaziantepspor, Turquie)
10. Yaya Banana (Esperance de Tunis, Tunisie)
11. Gaétan Bong (Valenciennes, France)
12. Assou Ekotto Benoit (Tottenham, Angleterre)
13. Joël Matip (Schalke 04, Allemagne)
14. Henri Bedimo Nsamè (Montpellier, France)
15. Enoh Eyong (Ajax Amsterdam, Pays Bas)
16. Alexandre Song (Arsenal, Angleterre)
17. Jean II Makoun (Olympiakos, Grèce)
18. Landry Nguemo (Bordeaux, France)
19. Salli Edgar (AS Monaco, France)
20. Benjamin Moukandjo (AS Nancy Lorraine, France)
21. Adongcho Matthew Mbuta (Dinamo Bucarest, Roumanie)
22. Somen A Tchoyi (West Bromwich Albion, Angleterre)
23. Jacques Zoua Daogari (FaC Bâle, Suisse)
24. Samuel Eto’o (Anzhi Makhatchkala, Russie)
25. Choupo-Moting (Mayence, Allemagne)
26. Aboubakar Vincent (Valenciennes, France)
27. Henri Bienvenu Ntsama (Fenerbahçe, Turquie)
28. Leony Leonard Kweuke (Sparta Prague, République Tchèque)

Christian TCHAPMI


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE