27/07/2009 15:03:13
Lions indomptables : Un accueil solennel pour Paul Le Guen
Arrivé samedi dernier, le technicien français signe son contrat cette fin de matinée au palais polyvalent des Sports.
Priscille G. Moadougou
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Tous les entraîneurs de nationalité étrangère appelés à diriger la sélection nationale "fanion" de football n'ont jamais eu droit à un accueil aussi solennel et chaleureux. Samedi dernier, 25 juillet 2009, on a assisté à une mobilisation particulière pour la venue du technicien français Paul Le Guen qui signe son contrat ce jour, lundi 27 juillet 2009 dans la salle du VIP du Palais polyvalent des sports de Yaoundé. Il s'est agi d'une initiative du Comité de stratégie pour la préparation des Lions, regroupant quatre responsables du ministère des Sports et de l'Education physique (Minsep) et autant de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

Le nombre de bus mis à la disposition des personnes devant effectuer le déplacement de l'aéroport international Yaoundé-Nsimalen été significatif. Une demi-douzaine devant transporter les nombreux supporters, des groupes de danses, les anciens capitaines des Lions indomptables, les journalistes ayant couvert certaines expéditions de la sélection nationale, les anciens entraîneurs et des hommes de médias. La fanfare de l'Institut national de la Jeunesse et des Sports (Injs) a été jointe à ce groupe. Si quelques-uns ont pu montrer patte blanche pour avoir accès à la salle d'embarquement Vip, à l'instar des journalistes et des Top sponsors des Lions indomptables (Tangui et Orange), ce n'était pas le cas pour les autres, qui ont dû attendre l'invité de marqué dans le hall et à l'entrée de cet édifice.

C'est avec dix minutes de retard (15h30) que l'airbus 340 d'Air France s'est posé sur le tarmac de l'aéroport de Yaoundé-Nsimalen. Aussitôt, une agitation sans pareil gagne les rangs. Tel photographe veut faire la meilleure prise de vue. Idem pour le cameraman. On a frôlé le télescopage. Dans cet embouteillage, David N'Hanack Tonye, le secrétaire général du ministère des Sports et de l'Education physique et Francis Mveng, 4ème vice-président de la Fécafoot, et respectivement président et porte-parole du Comité sus-évoqué, ont pu se frayer un passage pour accueillir Paul Le Guen et ses compagnons, parmi lesquels Yves Colleu et le kinésithérapeute. Une aisance dont n'a pas su faire preuve l'hôtesse chargée de remettre le bouquet de fleurs à PLG. C'est d'ailleurs aux forceps, alors que le groupe est déjà installé au salon d'honneur, que l'impair sera réparé.

Face à la vague déferlante de journalistes, la déclaration de Paul Le Guen s'est déroulée dans une cohue à nul autre pareil. "Je vous remercie de l'accueil. Je vous dis toute ma fierté et ma satisfaction d'être là. Je suis content d'être là avec Yves Colleu. On va faire pour le mieux. La tâche est difficile et tellement exaltante. On a très envie que tout le Cameroun soit derrière nous pour obtenir les résultats souhaités. Sachez que nous sommes très contents et très fiers d'être là. Merci pour l'accueil. Merci", a-t-il affirmé. Quelques minutes plus tard, il quitte le salon Vip pour l'hôtel Mont Fébé. Sans qu'on ait pu coller un visage à Yves Colleu. Idem pour le kinésithérapeute dont le nom n'a pas été dévoilé. Une défaillance évidente du protocole. Des manquements qui seront certainement réparés en cette fin de matinée, lors de la signature du contrat de PLG avec le président de la Fécafoot.

L'objectif principal de Paul Le Guen à la tête de la sélection nationale est de la "qualifier" pour le Mondial 2010. Un objectif que le technicien français estime "un peu mission impossible, mais il faut se donner les chances, toutes les chances, d'y arriver", a-t-il déclaré samedi soir sur le plateau du journal télévisé en français de la Crtv. Aussi, promet-il "un travail de qualité", "du sérieux" et "un engagement total". D'ailleurs, il a également confié avoir commencé "à regarder les derniers matches des Lions indomptables" pour essayer de se faire l'idée d'"un effectif possible". Ajouté à cela, il a longuement discuté avec Samuel Eto'o avec qui il a voyagé, a poursuivi Paul Le Guen.

Priscille G. Moadougou

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE