28/11/2011 16:04:48
Patrick Mboma : coordonateur gnral des Lions indomptables ?
Secoué et pris pour cible depuis l’annulation du match amical Cameroun-Algérie, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) appelle l’ancien goléador  à la rescousse. Ce dernier qu’il a récemment reçu dans son cabinet, pourrait désormais enfiler le maillot de coordonnateur général de l’équipe nationale de football.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Secoué et pris pour cible depuis l’annulation du match amical Cameroun-Algérie, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) appelle l’ancien goléador  à la rescousse. Ce dernier qu’il a récemment reçu dans son cabinet, pourrait désormais enfiler le maillot de coordonnateur général de l’équipe nationale de football.

Même pour tout l’or du monde personne ne voudrait être à la place de Michel Zoah. Surtout pas ces deux dernières semaines. Les journées que les nuits du patron des sports certainement, sont des plus agitées. Subjugué entre les instructions du cabinet civil  (non seulement au sujet de l’enquête relative au match avorté du 15 novembre dernier, mais aussi de la préparation de la finale de la coupe du Cameroun de football), asphyxié par les multiples conférences quotidiennes avec ses collaborateurs et par dessus tout, astreint à faire le tour des chantiers engagés dans le cadre du Programme national de développement des infrastructures sportives (Pndis), le Minsep ne sait plus où donner de la tête.

En début de week-end dernier, celui-ci a convoqué Patrick Mboma aux fins de lui confier, apprend-on, le poste de coordonnateur général des Lions indomptables. Ce, sous hautes instructions du président de la République qui voudrait une fois pour toute tordre le cou à cette opacité managériale et cette gestion calamiteuse dont font preuve la fédération camerounaise de football (Fecafoot) et le Minsep depuis une dizaine d’années déjà. Si tout se précise, l’ancien sociétaire de Parme Ac (Italie) dont on dit ne plus attendre que l’officialisation, aura donc pour principale fonction d' « assurer la gestion globale de l'équipe nationale ».

A en croire nos sources, ce dernier vient également mettre un terme à cette éternelle histoire d’effectifs pléthoriques de la Fécafoot qui embarque et perçoivent des sommes colossales en termes de frais de mission au moindre regroupement de l’équipe nationale fanion. Siffler en quelque sorte la fin d’une récréation qui n’a que trop duré. En confiant cette lourde mission à l’ancien joueur du Fc Metz (France), Michel Zoah tente d’assainir  une fédération de football où la loi du laisser-aller et du laisser faire a fini par conduire les Lions indomptables au précipice. Flatté, Patrick Mboma aurait accepté l’offre, non sans avoir posé des conditions, notamment celle que la suspension annoncée de certains cadres après le match avorté contre l’Algérie soit suspendue.

Si pour beaucoup d’observateurs l’ancien médiateur des Lions n’a ni le charisme, encore moins l’autorité pour tenir la dragée haute à ce poste, d’autres estiment plutôt que sa nomination est loin d’être opportune. Car pensent ces derniers, elle attise plutôt que n’éteint le feu puisqu’elle viendra simplement amplifier la cacophonie qui régnait déjà autour des véritables fonctions des responsables chargés de la gestion de cette vache à lait que constitue l’équipe nationale.

Récompense ?

Ce poste de coordonateur général vient-il mettre dans les tiroirs celui de directeur administratif qu’occupe de façon intérimaire et ce depuis plus d’un mois, Blaise Ombga ?  Doit-on comprendre que l’encadrement technique nouvellement nommé et la Fécafoot, organe technique du football, seront désormais aux ordres de Patrick Mboma ? Plus grave, un ménage à trois (Minsep-Fecafoot, staff technique) où les frontières des compétences sont parfois sources de conflits, pourra-t-il porter des fruits à moyen terme ? Visiblement, seul Michel Zoah a les réponses à cette avalanche d’interrogations.

La nomination de Patrick Mboma pourra également être perçue comme une récompense, un juste retour ou une gratitude du Minsep à l’endroit du footballeur envers qui il a toujours manifesté beaucoup d’estime. On se rappelle qu’au lendemain de l’expédition foireuse de la coupe du monde 2010, le patron des sports avait proposé ce poste à Patrick Mboma. En septembre 2010, lors du premier match des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations (Can) qui opposait le Cameroun à l’Île Maurice, l’intéressé avait même trahi le secret en parlant de son principal défi si le poste lui était finalement confié.

« Depuis de longues années, dès le début de la défense du drapeau national, j’ai vu qu’il y avait beaucoup d’imperfections. Il est vrai également que beaucoup de choses ont évolué. Mais, je pense qu’on est encore très loin du standard qu’on devrait avoir pour notre nation de football. Nous sommes encore dans le domaine de l’amateurisme. J’aimerais utiliser mon expérience acquise dans divers continents et mon passé de joueur. Il y a cinq ans que j’ai raccroché les crampons. J’ai vu et entendu des choses. Je sais ce qu’il y a de bon et de mauvais chez nous. Je suis également conscient de ce qu’il y a de bon à l’extérieur du Cameroun et de ce qui est adaptable à notre environnement. Si liberté m’est donnée de mettre en place certaines choses, une certaine philosophie et une certaine politique, notamment rendre le jeu au sein des équipes nationales uniforme, créer une ambiance qui fera que les gens auront l’envie de retourner au stade, le besoin de retrouver les vedettes et les gloires locales. Toutefois, chaque chose en son temps. Je ne manquerai pas de vous présenter mon projet si je suis nommé », confiait-il à la presse. Depuis vendredi 24 novembre, l’ancien numéro 10 des Lions indomptables, apprend-on, est au Cameroun et a pris ses quartiers dans un hôtel. Confiant, Patrick Mboma n’attendrait plus que l’ultime moment : la fameuse « fumée blanche ». Cette fois sera-t-elle la bonne ? Très tôt pour se prononcer sur la question. En attendant l’ultime décision, le public, lui, continue d’attendre.

Christian TCHAPMI


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE