28/07/2009 15:27:31
Cérémonie d'installation de Paul Le Guen : "L'argent du taxi" qui fait problème
D'anciens ministres des sports conviés à la cérémonie d’installation du nouvel entraîneur, auraient refusé «l’argent du taxi » offert par Michel Zoah.
David Nouwou
La Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’information n’a pas beaucoup circulé.

Et le grand public ne s’en est pas rendu compte hier, à l’occasion de l’installation du nouveau sélectionneur des Lions indomptables, Paul Le Guen au Palais des sports de Yaoundé. La place des fêtes était déjà comble de ses invités de marque. Tous n’attendaient plus que l’arrivée du ministre des Sports et de l’Education physique, Michel Zoah et surtout, de l’oiseau rare, le technicien français, qui vient de  signer son contrat pour tenir l’équipe nationale du football durant les six prochains mois. Fait inhabituel, le protocole du ministre des Sports est venu plutôt convier les anciens ministres des sports à un huis clos. Parmi eux, Siegfried David Etame Massoma, Bidoung Kpatt, Augustin Edjoa et Ibrahim Mbombo Njoya, le sultan roi des Bamoun. Toutes ces personnalités vont se plier à l’invitation, à l’exception du Sultan qui va noblement demander que les autres reviennent lui rendre compte de ce que le ministre veut bien leur confier.

Quelques instants après, les autres vont ressortir, presque précipitamment, les uns visiblement frustrés, les autres furieux et vexés. A l’instar de David Etame Massoma. Ceux qui sont restés attentifs à tout ce va et vient ont commencé à s’interroger. C’est dans les coulisses que l’on apprend que le ministre des Sports aurait proposé à chacun de ses anciens illustres prédécesseurs la rondelette somme de 1 million de Fcfa pour «le carburant». Offre que tous ont déclinée spontanément, comme s’ils s’étaient concertés auparavant.

Le début de cette cérémonie venait de prendre un grand coup de froid entre certaines hautes personnalités. C’est le lieu de se demander quelle idée est venue au tout nouveau patron des sports de faire une telle proposition. Y avait–il autant d’argent à distribuer à des ministres, fussent-ils d’anciens, qui ne sont point des nécessiteux? Quelle inspiration de  distribuer ainsi l’argent du trésor public à la barbe du ministre délégué à la présidence de la République, chargé du Contrôle supérieur de l’Etat dont la mission est justement  de contrôler quelle utilisation est faite des fonds publics? La somme de près de 90 millions de Fcfa que des informations disent avoir été débloqués pour une simple cérémonie d’accueil de Paul Le Guen samedi dernier à Yaoundé, n’a pas encore fini d’alimenter la polémique.

On se rappelle qu’il y a deux ans, au sortir des services du Premier ministre, où des personnalités de tous bords défilaient pour donner leurs propositions sur la création d’une commission électorale au Cameroun, l’archevêque métropolitain de Yaoundé, Victor Tonye Bakot, s’était vu tendre une enveloppe de 2 millions de Fcfa «pour le carburant». Le prélat s’était étonné que l’on prenne son déplacement en charge. Seulement pour partir des services du Premier ministre à Mvolyé. Il faut noter que le nouveau ministre des Sports doit avoir un goût très prononcé pour des fortes dépenses.

David Nouwou


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE