05/01/2012 01:44:53
Mdias. Paul Mahel et Boney Philippe quittent Canal2
Toutefois, selon certains discours, l'embauche de Boney Philippe à Eto’o Télécoms (Set mobile) ne fait pas de doute.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Après le départ en mars 2011 de Joly Koum, ci-devant directeur de l’information de la chaîne de télé à capitaux privés Canal 2 International, lequel officie désormais à la Commission nationale anticorruption (Conac) comme chef de division de la prévention et de la communication, et le limogeage de Albert Patrick Eya’a et Guy Zogo, journalistes ex-employés de la même chaîne, le vent du turn-over souffle de nouveau dans cette maison.

Depuis mardi 3 janvier 2012, Paul Mahel, rédacteur en chef, ne fait plus partie des effectifs de Canal 2 international. Tout comme son désormais ex-collaborateur, pas moins chef de service sports, Boney Philippe. Selon Paul Mahel, son départ de l’entreprise d’Emmanuel Chatué s’est fait sans heurts. «Je n’ai eu aucun problème avec Canal 2 international. J’ai fait mon bilan professionnel au mois de décembre et j’ai décidé de rompre avec la monotonie. J’ai eu l’impression que je n’étais plus productif, d’être arrivé au summum. Conséquence, mes émissions n’étaient plus préparées avec la même rigueur et elles devenaient routinières », explique l’ancien patron de la rédaction centrale de Canal 2 au Messager.

Au sujet de son avenir immédiat, Paul Mahel est moins disert. Laconiquement, il lâche «J’étudie encore les offres. Plus tard, je vais décider si je reste dans la presse ou si je vais en entreprise. Je vais vider ma tête».  Contacté, le directeur des ressources humaines, Auréole Lonkuio est sans ambages «Nous avons pris acte de la démission de Paul Mahel et Bonney Philippe. Celle de ce dernier nous est parvenue ces jours-ci». Au sujet de l’ancien chef service sports de Canal 2 international, Boney Philippe que Le Messager n’a pu rencontrer à défaut de le joindre malgré les démarches entreprises, des sources dignes de foi indiquent que «l’ambiance dans la maison Canal 2, notamment avec certains membres du staff de la hiérarchie, ne lui convenait plus. Alors qu’il était pratiquement sûr d’aller à la coupe d’Afrique des nations avec Canal 2, il a préféré faire ses valises». Concernant sa prochaine  destination, nos sources rapportent qu’il va «lui aussi  se reposer pour faire le vide dans sa tête». Toutefois, selon certains discours, son embauche à Eto’o Télécoms (Set mobile) ne fait pas de doute.

Or, selon nos sources, l’intéressé «a juré qu’il n’a pas eu de contact dans ce sens-là. Donc il n’a pas démissionné pour aller chez Set Mobile comme beaucoup l’ont annoncé», croient savoir nos informateurs. En tout état de cause, le Mercato dans le milieu de la presse camerounaise ne fait que s’ouvrir en ce début d’année où nombre d’ouvriers de la plume et du micro rêvent de faire valoir leurs talents ailleurs et de gagner financièrement plus gros. Ce retournement de veste ou changement de fusil d’épaule (c’est selon) est-il lié à la précarité ambiante qui a pignon sur rue dans la presse camerounaise ou au simple désir d’expérimenter autre chose en dehors de la collecte, du traitement et de la diffusion des informations? Question à un sou !

Alain NJIPOU

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE