09/01/2012 01:09:36
Sanctions. David Mayebi et Charles Emedec botts en touche
La goutte d’eau qui a finalement débordé le vase n’est autre que cette prise de position ferme du président du tout nouveau Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc) au lendemain de la suspension de Samuel Eto’o au travers d’une correspondance
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

David Mayebi

Par ailleurs, Serge Tsemo membre de l’Assemblée générale de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) et Roger Kamwa, chef du département financier de la Ligue régionale de l’Ouest sont provisoirement suspendus du comité exécutif de l’Assemblée générale et du bureau régional de la ligue régionale de l’Ouest de la Fécafoot.

Les sirènes annonçant sa révocation retentissaient déjà depuis le mois de mai 2011. Pendant les travaux du comité, David Mayébi qu’on disait en disgrâce auprès du président de cette instance s’en était vertement pris à ce dernier, le traitant au passage de « mouton qui ne connaissait rien du football ». Cette attitude déshonorante qui avait provoqué l’ire des affidés d’Iya Mohammed était, de l’avis de certains observateurs, une bourde de trop. Du moment où depuis quelques années certains responsables de la Fécafoot se livraient déjà à une guerre sans merci avec pour principal objectif l’exhumation de l’Association des footballeurs amateurs du Cameroun (Afac), considérée comme un cheveu dans la soupe  de l’Association des footballeurs du Cameroun David Mayebi.

Conséquence : l’ancien international et ex-sociétaire de l’Union de Douala et le président de la Fécafoot se regardaient désormais en chiens de faïence.

La goutte d’eau qui a finalement débordé le vase n’est autre que cette prise de position ferme du président du tout nouveau Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc) au lendemain de la suspension de Samuel Eto’o au travers d’une correspondance : « Je me permets très chaleureusement de vous apporter tout le soutien du Syndicat national des footballeurs camerounais (Synafoc), à vous et à tous vos coéquipiers face au comportement irresponsable et irrespectueux de certains responsables en charge du football camerounais. Vous avez ainsi sauvegardé votre dignité, votre notabilité et l’honneur du Cameroun tout entier. Par le passé, vous avez toujours montré que votre patriotisme était inébranlable et inattaquable. Vivement que par votre dénonciation, les choses changent définitivement dans le mouvement sportif national dont tous les Camerounais attendent restructuration », écrivait David Mayébi au capitaine des Lions indomptables. Un soutien (de poids) qui n’a pas été du goût de ses collègues de la Fécafoot (Mayébi David en étant vice-président), ont décidé de le « révoquer provisoirement du Comité exécutif et de l’assemblée générale de la Fécafoot pour expressions outrageantes et allégations de faits portant atteinte à l’honneur et à la considération de la Fécafoot ».

Malversations financières

Au chapitre de gros dossiers sur lesquels se sont penchés Iya Mohammed et ses collaborateurs vendredi dernier, le cas Charles Emedec, 2ème vice-président de la fédération dont les explications sur la destination des fonds alloués à la construction du siège de la ligue régionale de football de l’Ouest n’ont finalement pas convaincu. Ce dernier, au même titre que Serge Tsémo, membre de l’assemblée générale et Roger Kamwa, chef du département financier de la ligue régionale de l’Ouest, se voient provisoirement suspendus du comité exécutif, de l’Assemblée générale et du bureau régional de la ligue régionale de l’Ouest, pour « malversations financières concernant les fonds mis à disposition par la Fécafoot pour l’acquisition d’un immeuble devant abriter le siège de la ligue régionale». Pour mémoire, il y a plus de cinq ans, la Fécafoot avait alloué à chacune des dix ligues régionales la somme de 25 millions de francs pour construire un siège. Le mystère reste entier autour de celui de l’Ouest dont l’édifice n’est jamais sorti de terre. Un vrai scandale.

C.T

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE