09/01/2012 01:15:52
Rigobert Song Bahanag. Le come back de Magnan
L’ancien capitaine emblématique de l’équipe nationale fanion vient d’être nommé Team-manager des Lions. Il remplace à ce poste, Martin Etonguè, agent de la Fécafoot qui avait été limogé de ce poste il y a environ quatre mois à la suite d’un écart de comportement. Récompense pour réparer une erreur du passé ?
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Rigobert Song, Capitaine lions indomptables du cameroun

L’ancien capitaine emblématique de l’équipe nationale fanion vient d’être nommé Team-manager des Lions. Il remplace à ce poste, Martin Etonguè, agent de la Fécafoot qui avait été limogé de ce poste il y a environ quatre mois à la suite d’un écart de comportement. Récompense pour réparer une erreur du passé ?

On l’avait pratiquement perdu de vue. Au lendemain de l’expédition foireuse d’Afrique du Sud et après une fin de carrière critiquée et une notoriété qui avait au fil des épreuves pris du plomb dans l’aile, on était sans nouvelles de lui. Certains de ses proches tentaient de justifier cette longue période d’hibernation par le fait que outré par les multiples critiques qu’il a essuyées pendant ses derniers instants dans cette tanière où il a passé plus d’une décennie, le vieux Lion avait jugé bon de se consacrer à l’expansion et à la promotion de Rigsong, la ligne de vêtement qu’il a créée il y a trois ans. Loin de ses nombreux fans qui l’ont adulé, il était coupé du monde. Pour un joueur de sa trame, qui a pendant dix ans porté le brassard de l’équipe nationale, l’éclipse totale était mal perçue.

Capitaine ! Un statut jamais contesté par les Lions Indomptables, qui lui ont toujours voué respect et admiration. À tel point que, lorsque Paul Le Guen, alors sélectionneur du Cameroun depuis seulement deux mois, remet le 12 août 2009 à Samuel Eto’o fils, le brassard de capitaine pour le match amical contre l’Autriche, c’est avec une certaine gêne qu’il accepte la mission. « L’entraîneur Paul Le Guen m’a nommé capitaine puisque Rigobert Song n’était pas sur le terrain contre l’Autriche. Mais si d’aventure je me retrouve sur le terrain avec mon grand frère Song, je lui céderais le brassard pour honorer tout ce qu’il a réalisé avec les Lions indomptables», déclarait  le nouveau capitaine des Lions Indomptables. Mais Samuel Eto’o tiendra le brassard et ne l’a pas lâché jusqu’aujourd’hui.

Retraite internationale

Cet épisode marquera un tournant dans sa carrière. Jugé vieillissant, ses détracteurs réclameront son départ. Comme par contamination, ses fans qui lui imputent à tort le jeu sans relief de l’équipe nationale souhaitent que sa tête soit mise à prix, jugeant qu’il n’a plus sa place au sein des Lions Indomptables. C’est le temps du désamour ; la fin d’un règne. Malgré sa hargne et sa combativité qu’il tente bon an mal an à sauver sur le terrain, son statut, son palmarès et son dévouement sur le stade vont fondre comme neige au soleil. Le Lion est-il mort ? Pas vraiment puisque « Magnan » persistera et participera même à la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud. C’est après la déconfiture du Cameroun qu’il décidera enfin de tirer sa révérence. Le 08 août 2011, l’homme aux dread locks et à la barbe teintée annonce officiellement sa retraite internationale. « Les hommes passent, la nation demeure. Il faut savoir quitter les choses quand il le faut », laissera-t-il entendre lors de la conférence de presse. Son départ a marqué la fin d’un règne. Celui d’une équipe du Cameroun soudée, combattante et rugissante.

Côté palmarès, Rigo explose les compteurs. Cent trente-sept sélections, quatre Coupes du monde et huit Coupes d’Afrique des nations, dont deux victorieuses (2000 et 2002), l’ancien capitaine des Lions indomptables, Rigobert Song Bahanag restera gravé dans les annales du football camerounais. Pendant dix-sept ans, l’homme fort de l’équipe aura été de toutes les parties, l’Afrique restant à jamais son terrain de jeu préféré. Aujourd’hui nommé Team manager, il déjoue tous les pronostics puisque celui qu’on pressentait à ce poste, Patrick Mboma, médiateur de l’équipe nationale du Cameroun, pendant une période qui s’est évanouie dans les ténèbres de l’histoire aussitôt l’euphorie de la nomination passée. Rigobert Song depuis l’année dernière, avait mis un terme à sa carrière de footballeur et suivait des cours de formation pour entraîneur de football. Une nouvelle carrière dont on espère qu’il en aura le bagage et la baraka nécessaires.

Focal. C’est quoi un team-manager?

C’est d’un héritage bien fragile que vient d’hériter Rigobert Song Bahanag. En lui confiant le poste de team-manager, les responsables de la fédération camerounaise de football sont bien conscients que la tâche ne sera pas de tout repos, puisque le team-manager (comme c’est le cas dans plusieurs équipes nationales) a pour missions de s’occuper de toute l’organisation extra-sportive pour les joueurs et le staff, qui concocte le programme pour la semaine.

Il a également une fonction de relais entre les joueurs et les autres cellules du club (ressources humaines, administration, etc.) ainsi que entre les joueurs et la presse. C’est pratiquement du sept jours sur sept. Il doit aussi et surtout travailler en collaboration étroite avec le patron de l’encadrement technique des Lions ainsi qu’avec le chef de département communication de la fédération. Rigo devra également avoir un rôle-clé dans la recherche et la gestion des sponsors de l’équipe nationale.

C.T

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE