30/07/2009 14:44:32
Lions indomptables : Un comité de stratégie pour quoi faire ?
Créée par le ministre des Sports, cette institution pourrait encombrer l’environnement des Lions Indomptables.
Jean Bruno Tagne
Le Jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La fièvre monte au ministère des Sports et à la Fédération camerounaise de football, à un mois du match à ne pas perdre contre le Gabon le 5 septembre prochain à Libreville, qualificatif pour la coupe du monde Afrique du Sud 2010. Au fur et à mesure qu’on approche de cette date fatidique, les réunions se multiplient au Minsep et à la Fécafoot. C’est dans cette optique qu’a été créé le Comité de stratégie pour le suivi de la qualification des Lions Indomptables ». Un comité Minsep/Fécafoot constitué de huit membres, dont le président est le secrétaire général du ministère des Sports, David N’hanack Tonyé, et le vice-président, Francis Mveng, 3ème vice-président de la Fécafoot.

La création de ce comité intrigue autant qu’elle surprend au moment où on parle d’épurer au maximum l’environnement des Lions Indomptables. Pour certaines personnes, elle vient simplement encombrer l’environnement de l’équipe nationale, sinon permettre à des fonctionnaires et autres agents de la Fécafoot de percevoir des frais de mission et autres émoluments. La première sortie du Comité de stratégie pour le suivi de la qualification des Lions Indomptable qui a organisé la cérémonie de signature du contrat de l’entraîneur Paul Le Guen, avec à la clef une somme de près de 150 millions Fcfa, renseigne à suffire sur ses actions futures pour les trois derniers matchs de Rigobert Song et ses camarades.

Au ministère des Sports, l’on ne voit pas les choses de la même manière. Joint au téléphone hier soir, un membre du comité affirme que celui-ci a un rôle très important à jouer. «Notre rôle, en gros, est de réfléchir et de faire des propositions. Il faut que les gens comprennent que la préparation d’un match comme celui contre le Gabon, qui est très important, intègre beaucoup de choses que le public ne peut pas toujours comprendre », indique notre interlocuteur.

A la question de savoir si le comité ne va pas étouffer l’encadrement technique ou marcher sur les plates-bandes de Paul Le Guen, un autre de ses membres soutient que non. « Ce n’est pas possible. Le ministre a clairement dit que l’entraîneur doit travailler librement. Nous ne jouons pas un rôle technique. Seul l’entraîneur convoque les joueurs et organise son travail à sa guise », a-t-il confié.

Du côté de la Fécafoot, l’on pense la même chose, quoiqu’avec un peu de nuance. « Sur le principe, un comité pour la qualification des Lions ne peut être qu’une bonne chose. Maintenant, il faut simplement qu’il travaille dans le respect de l’éthique et évite d’influencer le travail de l’entraîneur », indique un responsable de la Fécafoot, membre du comité. Il ajoute que le comité joue un rôle « occulte ». « Nous ployons sous le poids de nombreuses sollicitations de marabouts et autres voyants qui disent être capables de nous faire gagner. Je pense que c’est le comité qui peut gérer ce genre de choses », a-t-il confié.

Jean Bruno Tagne

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE