31/01/2012 03:27:29
Humeur. Sales temps pour les Lions africains
Les crocs des Lions ont-ils pris un coup de vieux? Les griffes des « fauves » ne sont-elles plus acérées pour dicter la loi? Les ambitions des fauves autrefois redoutés se sont-elles émoussées? Car que ce soient. Les Lions du Sénégal, du Cameroun ou du Maroc, tous ont la crinière entre les pattes.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les crocs des Lions ont-ils pris un coup de vieux? Les griffes des « fauves » ne sont-elles plus acérées pour dicter la loi? Les ambitions des fauves autrefois redoutés se sont-elles émoussées? Car que ce soient. Les Lions du Sénégal, du Cameroun ou du Maroc, tous ont la crinière entre les pattes. Tout commence avec la non qualification des Lions indomptables pour la coupe d’Afrique des nations 2012. En pliant l’échine devant le Sénégal lors des éliminatoires, les Lions donnent raisons aux critiques qui pensent que le malaise est dans la tanière. Un malaise généralisé qui tire ses origines de la très mauvaise prestation au Mondial sud-africain avec au bout du compte zéro point, et, cérise sur le gâteau, l’élimination sans recours de la Can Gbon-Guinée Equato et au finish la dégringolade à la 48e place de la hiérarchie mondiale au dernier classement Fifa. 


Quant aux Lions de Téranga, le passage dans cette coupe d’Afrique des nations est à oublier au plus vite. Battus par la Zambie (1-2), humiliés par la Guinée équatoriale (2-1), les Lions de la Téranga ont déçu dans cette compétition où ils étaient pourtant présentés comme super favoris en l’absence du Cameroun, de l’Egypte et du Nigeria. Les Lions de la Téranga, ils peuvent néanmoins se bomber le torse d’avoir disputé la finale en 2002, et joué la même année, les quarts de finale d’une coupe du monde.

Même son de cloche pour les Lions de l’Atlas eux aussi précocement éliminés de cette coupe d’Afrique. Dans le groupe C, ils ont été battus par les Aigles de Carthage (1-2) à Libreville et par le Gabon (3-2). Des joueurs tels Nouredine Naybet, Moustapha Hadji, Badou Zaki, Aziz Bouderbala, Ahmed Faras, Mohamed Timoumi et Abdelkrim Merry Krimau sont-ils à ressusciter pour la renaissance des Lions de l’Atlas ?

E.K.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE