07/02/2012 03:01:55
L'homme. Didier Drogba: Puissance, talent et classe en ivoire massif
Capitaine-courage et âme de la sélection ivoirienne, le ballon d’or africain 2009 démontre au fil des rencontres sa hargne et sa rage de vaincre. Sauveur patenté des Ivoiriens, il a porté son total à 3 buts samedi dernier et confirme ainsi qu'il reste incontournable dans le dispositif tactique de François Zahoui ; ce malgré le poids de l’âge, lui qui fêtera son 34e anniversaire le 11 mars 2012.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Capitaine-courage et âme de la sélection ivoirienne, le ballon d’or africain 2009 démontre au fil des rencontres sa hargne et sa rage de vaincre. Sauveur patenté des Ivoiriens, il a porté son total à 3 buts samedi dernier et confirme ainsi qu'il reste incontournable dans le dispositif tactique de François Zahoui ; ce malgré le poids de l’âge, lui qui fêtera son 34e anniversaire le 11 mars 2012.

L'histoire de son quart de finale avait pourtant mal commencé : par un penalty stoppé par Danilo (29e). Elle s'est beaucoup mieux terminée, en atteste son doublé contre la Guinée Équatoriale (3-0). Buteur salvateur contre le Soudan (1-0) lors de la première journée de la phase de poules, Didier Drogba a de nouveau montré la voie à ses Éléphants : celle du dernier carré que la Côte d'Ivoire n'avait plus atteint depuis 2008. Pour sa première participation à la Can, le Nzalang quitte, l'épreuve au stade des quarts. Sans même l'hommage de son public qui a déserté le stade de Malabo à dix minutes de la fin du match.

Cette génération légendaire d’Eléphants a pour objectif de remporter cette Can 2012 en l’absence des Pharaons d’Egypte, des Super Eagles du Nigeria et des Lions Indomptables du Cameroun. Finaliste malheureux en 2006, la bande François Zahoui, ancien international ivoirien compte sur cette dix-neuvième participation à une phase finale pour ramener la coupe qui les fuit depuis vingt ans, après avoir soulevé le prestigieux trophée en 1992. 16ème dans le classement Fifa et 1er de la zone Afrique, ces deux performances sont symptomatiques du standing qui est la leur dans une compétition où certains poids lourds ont fait défection. Mais, depuis 2005 et malgré un effectif composé de joueurs de renom, les Eléphants n’ont pas réussi à faire mieux qu’une finale, une quatrième place et un quart de finale. Souvent favoris, les Ivoiriens qui ont toujours déçu leur public avec une équipe qui cherche encore la stabilité collective et un mental à toute épreuve se sont définitivement engagés sur l’autoroute de la victoire.

Opportuniste

Opportuniste, Didier Drogba a fait parler son talent pour se rattraper de son penalty manqué et donner l'avantage à son équipe samedi dernier : une grande chevauchée, un crochet et une frappe du droit dans un trou de souris (36e). Malgré une timide réaction des protégés de Paulo en fin de première période (39e, 41e, 44e), la Côte d'Ivoire reste la seule équipe encore en lice à ne pas avoir encaissé le moindre but depuis le début de l'épreuve. Surtout, pour la première fois, elle est parvenue à marquer trois fois, ce qui témoigne d'une montée en puissance. A l'image d'un Gervinho toujours aussi déstabilisant pour les défenses adverses, mais toujours aussi peu décisif, sa marge de progression semble toutefois encore énorme. La suite de l'histoire reste à écrire. Ce sera face au Gabon ou au Mali.

C.T à Libreville

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE