31/07/2009 17:00:55
Marco Emana : "Essuie glaces" vers sa dernière demeure
L’ancien Lion indomptable René "Marco" Emana par ailleurs géniteur de l’international camerounais Achille Emana, sera inhumé le week-end prochain dans son village natal, dans la Haute Sanaga.
Olivier Mbll
La Nouvelle Expression
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Au domicile du défunt, au quartier Elig Essono, non loin de la célèbre boîte de nuit la Sanza, à Yaoundé, l’ambiance est plutôt au recueillement hier.

Plusieurs visiteurs, amis, parents, anciens coéquipiers de René Emana défilent depuis dans la modeste résidence du disparu, question d’apporter un réconfort moral à la famille éplorée. Un grand portrait de l’ancien Lion indomptable est mis en exergue dans la salle de séjour ; la musique religieuse, diffusée en continu, dilue les pleurs à peine dissimulés de quelques proches parents du défunt.

Pour l’instant, le programme des obsèques de l’ex-sociétaire du Canon sportif de Yaoundé n’a pas encore été définitivement arrêté par la famille. Toutefois, La Nouvelle Expression a appris auprès des membres de la famille que le programme prévoit l’inhumation le week-end prochain, « après l’arrivée de son fils Achille Edzimbi Emana au Cameroun, en milieu de semaine prochaine. Il appartiendra à sa progéniture de s’accorder avec le reste de la famille sur la conduite de ces obsèques».

René Emana, alias Marco, a rendu l’âme mercredi 22 juillet, à l’hôpital de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), à Yaoundé, où il était interné depuis quelque temps. Selon des sources médicales dans cette formation hospitalière de la capitale, l’ex-Lion indomptable souffrait de complications pulmonaires. Une évacuation sanitaire en Europe, savamment planifiée, aurait épargné la vie de ce footballeur décédé à l’âge de 54 ans, confie une source proche de la famille du défunt. Sur les aires de jeu, le footballeur se faisait appeler affectueusement ‘essuie glaces’, pour ses dribbles déroutants qu’il réussissait avec finesse. Sociétaire du Canon sportif de Yaoundé de la grande époque des années 1970-1982, René Emana, alias Marco, a été avec le Kpa Kum, cinq fois champion d’Afrique entre 1974-1982, deux fois champions d’Afrique (1978-1980). Sur le plan local, le talentueux ailier droit du Canon a remporté quatre fois la coupe du Cameroun. En coupe d’Afrique des champions, édition 1980, les supporters et autres fans du Canon sportif de Yaoundé gardent encore en mémoire les exploits de ce Marco qui avait été l’artisan principal de la victoire du club de Nkolndongo en demi finale de la compétition, à Benin City, au Nigeria, face à Bendel Insurance.

Aîné d’une famille de footballeurs, René Emana a transmis les germes de la pratique du ballon rond à son fils Achille, sociétaire du Bétis de Séville, en Liga espagnole, et Lion indomptable. Après Jean Louis Mama, ex-sociétaire du Tonnerre Karala Club de Yaoundé, le football camerounais vient de perdre une des perles dorées de sa génération.

Olivier Mbll

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE