08/03/2012 01:18:58
Classement Fifa. Le Cameroun englu dans les profondeurs abyssales
Statut quo pour les Lions indomptables qui gardent le 66e rang malgré leur victoire face à la Guinée Bissau. Les plus nettes progressions pour le mois de février 2012 sont à mettre à l'actif des équipes africaines, notamment celles qui ont brillé lors des 13 matches du second tour de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations (Can) 2013, excepté le Cameroun.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Statut quo pour les Lions indomptables qui gardent le 66e rang malgré leur victoire face à la Guinée Bissau. Les plus nettes progressions pour le mois de février 2012 sont à mettre à l'actif des équipes africaines, notamment celles qui ont brillé lors des 13 matches du second tour de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations (Can) 2013, excepté le Cameroun.

Les Lions peinent à sortir du précipice. La victoire sur le fil (1-0) face à la sélection Bissau guinéenne le 29 février dernier, n’a vraiment pas aidé les poulains de Denis Lavagne. Les trois points obtenus à l’arrachée à l’issue de cette confrontation comptant pour le premier tour des éliminatoires de la Can 2013 n’ont malheureusement pas suffit à hausser la côte du Cameroun à la bourse des valeurs de la Fifa pour le mois de février. Pour tout dire c’était une victoire stérile puisque les Lions n’ont même pas progressé d’une petite place dans le classement Fifa de février 2012 publié hier mercredi 7 mars 2012.

Ce triste épisode que vit l’équipe nationale fanion vient rappeler une chose dont on parle depuis longtemps au Cameroun, à savoir l’agonie du football camerounais. Cela fait longtemps que cette réalité est occultée, du fait des performances que réalisent les coéquipiers de Samuel Eto’o, contre toute logique. Ces performances ont jadis été l’arbre qui a parfois caché une forêt de problèmes dans ce secteur. Quadruple champion d’Afrique, avec en prime six participations en phase finale de coupe du monde, le Cameroun a vraiment mal à son football. Il est surtout malade de la gestion désastreuse dont se rendent coupables ses principaux dirigeants. Accusé à tort ou à raison d’entretenir des rapports mafieux avec la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Adoum Garoua, le nouveau ministre des sports et de l’éducation physique (Minsep) dont on  a salué la venue peine à trouver le remède miracle pour soigner le onze national et lui donner sa gloire d’antan.

Grâce aux performances des Eléphants, la Côte d’Ivoire continue de trôner sur l’Afrique (15è). Dans le Top 5 du continent, elle est suivie du Ghana (23è), de l’Algérie (35è), de la Zambie (41è) et du Mali (42è). Les coéquipiers de Didier Drogba règnent visiblement sans partage depuis un an. Le Top 10 africain est complété par le Gabon (43è), la Libye (55è), la Tunisie (56è), le Nigeria (57è) et l’Afrique du Sud (60è). Ainsi, l’Afrique compte six nations dans le Top 50 du classement mondial au lieu d’une dizaine il y a quelques mois. Et l’Egypte (64è), désormais 13ème au plan africain, continue sa dégringolade en perdant trois places.

L’Espagne garde toujours la couronne (1er), pendant que les Pays-Bas ont repris la deuxième place à l'Allemagne (3e), battue récemment en amical par la France qui grimpe d'un rang pour se hisser à la 16e place, tout juste derrière la Côte d’Ivoire. Quant au Brésil et l'Argentine, deux habitués des places de choix du classement Fifa mais en perte de vitesse depuis quelques éditions, les choses commencent à s’améliorer. Ces deux grandes nations de football d’Amérique du Sud se classent respectivement à la 5ème place (+2) et au 8ème rang (+3).

Christian TCHAPMI

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE