19/03/2012 04:18:02
Cameroun. Tour cycliste 2012. Le triomphe de Yves Ngu Ngock
Il a tout raflé sur son passage. Le sociétaire de Snh Vélo club s’est adjugé le maillot jaune, le maillot bleu, celui du meilleur jeune ainsi que celui du leader africain décerné par l’Union cycliste internationale (Uci). Les Lions indomptables du vélo ont aussi remporté le trophée de la meilleure équipe de la compétition.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Il a tout raflé sur son passage. Le sociétaire de Snh Vélo club s’est adjugé le maillot jaune, le maillot bleu, celui du meilleur jeune ainsi que celui du leader africain décerné par l’Union cycliste internationale (Uci). Les Lions indomptables du vélo ont aussi remporté le trophée de la meilleure équipe de la compétition.

C’est le Slovaque Milan Barenyi qui a remporté samedi 17 mars 2012, la dernière étape du jour, Pouma-Yaoundé longue de 131 kilomètres. Très entreprenant depuis le début de cette course, le patron de Middle Slovakia n’a laissé aucun répit à la Cameroon Team qu’il a pratiquement semé à la dernière ligne droite. Même si les juges de la compétition, interrogés, se sont refusé à communiquer sur les différents temps de la course pour «manque de consolidation des données», l’histoire retiendra que le vainqueur du Tour de Guyane 2011 a régné sur presque toutes les étapes de cette compétition.

Malgré la puissance, la hardiesse et toute la bonne volonté des protégés de Philippe Duracka, c’est le slovaque qui a franchi en premier la ligne d’arrivée au Boulevard du 20 mai de Yaoundé. A Mbankomo, déjà, c’est Yves Ngué Ngock qui mène les débats, bien entouré par ses partenaires du Snh vélo. Mais cette solidarité à la camerounaise va voler aux éclats lorsque, tenus en laisse par les équipes ivoirienne, française et slovaques, les Lions indomptables vont céder à la fatigue. En plus, des pannes sont signalées sur certains vélos, obligeant mêmes des cyclistes à abandonner l’aventure, si près du but.

Puis, la course gagne en rythme. Les habitués de longues distances jouent les résistants pendant que les novices se font rattraper par la vague des premiers dirigée en un mano à mano entre Yves Ngué Ngock et Milan Bareyni. Dans la caravane, les désistements se comptent à la pelle ; mais l’enjeu de la compétition reste intact pour les plus courageux qui redoublent d’ardeur sur les pédales. En vain ! Barenyi semble prendre du plaisir à garder le peloton de tête. Les deux coureurs, dominent le parcours et offrent à l’arrivée un finish au sprint ; sous les applaudissements des spectateurs parmi lesquels Emmanuel Wonyu, secrétaire général du ministre des sports et de l’éducation physique (Minsep), Gilbert Tsimi Evouna, Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala qu’accompagnent un parterre d’invités et de curieux. 

Homme orchestre

Mais l’homme orchestre de cette 10ème édition du Tour cycliste international reste sans conteste Yves Ngué Ngock. Déterminé à marquer d’une pierre blanche ce 10ème anniversaire, il a jalousement gardé le maillot jaune tout au long des neuf étapes de la course (1052,9 kilomètres). Une performance que beaucoup qualifient de la consécration d’un travail de longue haleine puisqu’en 2008 déjà, il crée l’une des grandes sensations du Grand prix Chantal Biya. Le jeune coureur qui venait alors de rejoindre Snh vélo club remporte le prologue. En 2009, il renouvelle encore l’exploit. C’est le début d’une carrière qui tardera malheureusement à décoller. Entre contre-performance, inconstance dans les courses, et absences de résultats, Nguè Ngock réussit quand même à enlever quelques étapes du Tour cycliste international du Cameroun en 2011. Ce rouleur que les intimes ont surnommé le pilote était en fait allé plus vite que les autres 60 coureurs ayant pris le départ de l’épreuve.

L’ancien sociétaire de Douala vélo club s’était échappé du reste du peloton et a débarqué à Ebolowa avec une avance de trois minutes sur ses poursuivants avant de remporter haut la main son véritable premier prix. Jusque-là, il se contentait de jouer les seconds rôles. Deuxième au Tour du Cameroun en 2008, il a également occupé cette position au Tour du Faso en 2008, 2009 et 2010. Yves Ngué Ngock a aussi enlevé quelques étapes de la Route de l’Est en Côte d’Ivoire. Il est l’un des cadres de l’équipe du Cameroun, avec l’inoxydable Damien Tekou et Hervé Raoul Mbah. Après neuf ans de pratique de vélo, il a réalisé pour cette édition anniversaire du Tour du Cameroun, l’une de ses belles performances. Bon vent l’artiste !

Christian TCHAPMI.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE