02/04/2012 00:15:03
Pierre Wome Nlend. Je ne suis pas revenu au Canon pour me faire de l'argent
L’ancien défenseur des Lions indomptables qui a signé un contrat de quatre mois avec le Kpakum (signature officielle vendredi 30 mars 2012 Ndlr) dévoile ici les ambitions qu’il nourrit pour ce club qui lui a ouvert les portes du football professionnel.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Pierre Womw Nlend

L’ancien défenseur des Lions indomptables qui a signé un contrat de quatre mois avec le Kpakum (signature officielle vendredi 30 mars 2012 Ndlr) dévoile ici les ambitions qu’il nourrit pour ce club qui lui a ouvert les portes du football professionnel.

Quelles sont les motivations qui vont ont poussé à revenir au bercail alors qu’en continuant d’évoluer dans le championnat professionnel en Europe vous aviez  plus de visibilité?

Je pense qu’il n’y a pas meilleure solution que de revenir au pays. Surtout pour quelqu’un qui revient de blessure après plusieurs mois. C’est pour moi une occasion de me relancer mais surtout essayer de mettre le Canon au niveau où il était dans les années, 95, 96 au moment où je le quittais. C’est à dire un Canon puissant, combatif et qui continue de gagner avec pourquoi pas, l’ambition de jouer une Champions League.

Qu’est ce qui justifie le choix du Canon sportif de Yaoundé  et quels sont les termes de votre contrat ?

C’est tout simplement le choix du cœur. Au départ ce n’étais pas pour retourner jouer au Canon mais vous savez, le cœur a tranché. Et me revoilà dans le Kpakum. Maintenant s’il faut parler des termes de contrat, vous savez tous et même mieux que moi qu’il n’y a pas d’argent dans le Canon. Je ne viens donc pas jouer pour me faire de l’argent. Si c’était cela mon objectif, croyez moi ce ne serait pas au Canon que je viendrais gagner de l’argent. On aime le football, alors on joue pour se faire plaisir. Le contrat, on le signe parce qu’on aime d’abord le football et surtout parce qu’on a cette envie forte de relever le club et le remettre à un bon niveau.

Pierre Wome au Canon de Yaoundé. N’est-ce pas la porte de sortie ?

Je pense que c’est trop facile de répondre à cette question par oui ou par non. Je laisse le public me juger balle au pied. On verra bien après les matchs qui m’attendent si ce retour au Canon est une porte de sortie ou pas.

Christian TCHAPMI

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE