12/04/2012 04:19:55
Jubil. Patrick Mboma refuse de ngocier avec les frres Biyik
De la brume sous le ciel des anciennes gloires du football camerounais ! Le duo François Omam-Biyik - André Kana-Biyik et Patrick Mboma ont annoncé leur jubilé pour la fin du mois de mai, à Yaoundé et à Douala. Une curieuse coïncidence qui, au-delà de poser de gros problèmes d'organisation, laissent perplexes les fans de ces vieux Lions.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

De la brume sous le ciel des anciennes gloires du football camerounais ! Le duo François Omam-Biyik - André Kana-Biyik et Patrick Mboma ont annoncé leur jubilé pour la fin du mois de mai, à Yaoundé et à Douala. Une curieuse coïncidence qui, au-delà de poser de gros problèmes d'organisation, laissent perplexes les fans de ces vieux Lions. Approché par l’autre partie, le ballon d’or africain 2000 n’est pas prêt de parlementer.  

La nouvelle a déjà fait le tour du monde. François Omam Biyik, ancien attaquant du Stade Lavallois, et André Kana-Biyik, ancien sociétaire du Fc Metz organisent un jubilé commun au mois de mai 2012. L’évènement qui aura lieu au Cameroun se déroulera sur une semaine. A cette occasion, un ensemble d’activités ludiques autour de deux matchs de gala est prévu. Cette grande fête permettra aux frères Biyik de communier une dernière fois avec leur public qui les a portés en triomphe dans les années 1990, notamment pendant le quart de finale historique de la Coupe du monde qui opposait la sélection des Lions indomptables du Cameroun entraînée par le russe Valery Nepomniachi,  à la redoutable équipe d’Angleterre.

Dans le même mois de mai, l’ancien goléador des Lions indomptables « Magic » Patrick Mboma organise aussi son jubilé. Un événement prévu à Yaoundé du jeudi, 24 au samedi 26 mai prochain. Au menu, un village du jubilé à l’esplanade de l’hôtel de ville, une visite des institutions, du tourisme, de la culture et surtout, pour terminer, un match de gala au stade Omnisport Ahmadou Ahidjo. Parmi les célébrités attendues, Georges Weah, Abedi Pelé, Lilian Thuram, Rigobert Song, Raymond Kalla, Samuel Eto’o... 

Cartons d’invitation

Patrick MbomaHasard de calendrier ou discorde dans la préparation des deux évènements ? Trop tôt pour le savoir. Ce qu’on sait par contre c’est que les deux événements se tiennent à la même période. Une coïncidence pour le moins intriguant puisque les fans que ces anciennes gloires souhaitent nombreux, sont aujourd’hui désorientés. Chaque comité d'organisation a déjà calé les dates avec les partenaires, les sponsors et les invités.

Interrogé sur cette simultanéité au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’hôtel Hilton, Patrick Mboma  a indiqué  même qu'il avait déjà envoyé les cartons d'invitation à André Kana-Biyik et François Omam Biyik. « Je prépare cet événement depuis deux ans. Je l’ai repoussé plusieurs fois parce que je me disais que tel paramètre ou tel autre n’est pas encore réuni (…) Cette fois je me suis dit, « je vais me lancer ». Le 26 mai prochain c’est l’ensemble de ma carrière autour d’un évènement lié au football qui va permettre de panser certaines plaies et d’essuyer certaines larmes. Le jubilé de Patrick Mboma n’a pas de plus grande prétention que celle là. Et, c’est surtout pour moi la meilleure façon que j’ai trouvé pour faire mes adieux  au public camerounais », a expliqué l’ancien ballon d’or africain 2000.

En revanche, lundi 9 avril 2012, au cours d'une annonce diffusée pendant une émission à Canal 2 international, les frères Biyik confirmaient leurs adieux avec le public. En séjour au Cameroun, André Kana Biyik, a été encore plus clair samedi dernier au stade Ahmadou Ahidjo. Interrogé par nos confrères de la Cameroon radio and television (Crtv) en marge du match de la 12e journée ayant opposé Renaissance de Ngoumou à Panthère du Ndé (2-1), l'ancien milieu de terrain a affirmé que trois temps forts meubleront leur jubilé qui s'ouvre le 19 mai par un match à Pouma, leur village natal. Les festivités se déporteront ensuite à Yaoundé le 25 mai qui accueille le deuxième match. Douala, précise-t-il, abritera deux jours plus tard le troisième match.

Présidence de la République

Joint au téléphone hier par Le Messager, un parent de l’ancien entraîneur adjoint des Lions confie que lorsque François Omam-Biyik a approché Mboma pour qu’ensemble ils puissent trouver un compromis, « l’ancien attaquant de Parme est resté catégorique ; il a dit qu’il ne veut rien entendre parce qu’il traite directement avec la présidence de la République qui est par ailleurs parrain de son jubilé et que tout a déjà été calé ». D’où l’impossibilité de déprogrammer. Face à cette confusion, on ne sait plus à quel saint se vouer. Les deux comités d’organisation présentant les mêmes besoins, il devient difficile pour les autorités en charge du sport de se plier à leur désidérata sans « offenser » l’une ou l’autre partie. Ces vieux Lions ont par exemple sollicité la mise à disposition du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. « Mboma a demandé le stade pour le match du jubilé le samedi 26 mai, les frères Biyik ont fait la demande du stade pour le vendredi 25. Nous sommes dans l’embarras  parce qu’il faut en outre régler le problème de la disponibilité de ce stade » explique sous cape un responsable au Minsep.

Ceci d’autant plus que pendant la dernière réunion préparatoire du match des éliminatoires du Mondial 2014 contre la République démocratique du Congo (Rdc), les responsables de la Fécafoot et du Minsep avaient émis le vœu de fermer le stade aux compétitions afin d’apprêter les installations pour la réception des congolais le 2 juin 2012. Offusquées par la querelle autour de la programmation des deux jubilés, des autorités locales, apprend-on, sont rentrées dans la danse afin d’amener les deux parties à s’entendre sur un calendrier « honorable et raisonnable ». Pour l’heure, les positions du Minsep et de la Fécafoot, voire l’arbitrage du Cabinet civil de la présidence de la République, restent attendus.

Christian TCHAPMI

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE