20/05/2012 08:09:37
Drogba. J'ai donn le sourire Chelsea
« J'étais confiant. J'avais en tête ce qui était arrivé en finale de la Coupe d'Afrique des nations, où j'aurais pu gagner le match pour mon équipe...»
Fifa
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Didier Drogba
Quelle émotion avez-vous ressenti avant de soulever le trophée ?

J'étais confiant. J'avais en tête ce qui était arrivé en finale de la Coupe d'Afrique des nations, où j'aurais pu gagner le match pour mon équipe (il a raté un penalty dans le jeu et la Côte d'Ivoire avait perdu aux tirs au but face à la Zambie, ndlr). J'ai aussi pensé à Cech: c'est le meilleur gardien du monde! Il nous a menés là-haut. J'ai marqué pour lui et mes coéquipiers. J'ai donné le sourire à Chelsea, qui avait tant pleuré.

Vous en êtes à neuf buts en neuf finales...

Aujourd'hui, c'est un grand jour pour le club, nos fans, les joueurs. Je suis très heureux, il n'y a pas de mots pour décrire ce que je ressens maintenant. Neuf buts en neuf finales, c'est arrivé, je ne sais pas... La seule chose que je sache, c'est qu'aujourd'hui je souris. A Moscou (en 2008, ndlr), c'était très douloureux pour le club. Aujourd'hui on a réussi à changer. C'a été encore un match fou, prendre un but à dix minutes de la fin, égaliser dans la dernière minute... On a tout donné. Je ne sais pas si on aura encore de l'énergie pour fêter ça, mais je crois qu'on va en trouver.

Allez-vous rester à Chelsea ?

Je ne sais pas. C'est dur de réaliser. La seule chose que je sache, c'est qu'on a tout donné. Je suis là depuis 8 ans, on a toujours été très près, et si loin en même temps: aujourd'hui on a la coupe, elle va aller à Stamford Bridge, et c'est la meilleure chose.

Etait-ce votre dernier tir pour Chelsea ?

C'était mon dernier tir de la saison... On va voir. On va savourer, faire la fête ensemble.

Le gain du trophée va-t-il vous aider à prendre une décision?

Je ne crois pas qu'on puisse prendre une décision dans un moment d'émotion comme celui-là. Le plus important n'est pas mon avenir, mais ce qu'on a fait aujourd'hui, notre combativité, le soutien des fans même quand on a pris le premier but, la manière de nous comporter en Ligue des champions, contre Naples, contre Barcelone. On mérite vraiment d'être champions d'Europe.

La combativité est-elle la valeur identitaire de Chelsea ?

Oui, c'est dans notre ADN. Pour moi, le déclic a été le sauvetage de Cole contre Naples, qui a évité qu'on perde 4-1. On parle de mon but et de celui d'Ivanovic, mais ce sauvetage a tout changé. Des joueurs comme Frank (Lampard), JT (John Terry), Kalou nous ont montré quel esprit il fallait avoir quand on joue à Chelsea. C'est un grand accomplissement pour l'équipe. Je remercie tous les joueurs que j'ai côtoyés depuis 2004, tous les entraîneurs qui m'ont fait confiance comme joueur et comme homme.


comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE