23/05/2012 01:02:24
Revirement. Le jubil des frres Biyik (officiellement) interdit Yaound
François Omam Biyik a été convoqué hier mardi, 22 mai 2012 au Minsep pour être notifié au sujet de la non tenue de cet événement dans la capitale politique ce week-end.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Omam Biyik

François Omam Biyik a été convoqué hier mardi, 22 mai 2012 au Minsep pour être notifié au sujet de la non tenue de cet événement dans la capitale politique ce week-end.

L’euphorie que les populations, les fans, les anciens Lions et autres invités ont vécue à Pouma le week-end dernier risque d’être le seul moment de liesse des frères Biyik, dont le jubilé avait été programmé du 19 au 27 mai. En effet, dans la matinée d’hier, François Omam Biyik a été convoqué au ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep) où il lui a été remis un document notifiant le report de la cérémonie d’adieu de ces deux anciennes gloires du football camerounais.

De sources concordantes, des instructions ont été données par le patron des sports pour leur demander de reporter cet important événement. Et pour cause, « le jubilé de Patrick Mboma se tient du 24 au 26 mai, sur les mêmes installations sportives et ne pourrait avoir le même éclat si les deux cérémonies finissaient par se tenir le même week-end » Selon les mêmes sources, le dossier de Patrick Mboma, parrainé par le chef de l’Etat Paul Biya aurait été introduit bien avant celui des frères Omam.

Joint au téléphone hier après-midi par Le Messager, André Kana Biyik s’est montré peu disert sur la question : « nous attendons de nous concerter ; que voulez vous qu’on fasse ? Nous n’allons rien faire si ce n’est de faire savoir au peuple camerounais que les autorités ont pris une décision qui ne va pas dans notre sens. On va également transmettre la note à nos annonceurs et sponsors pour les mettre au courant de la situation », Et si la fête n’a pas lieu à Yaoundé, est-ce qu’elle pourra se tenir à Douala ? « Je ne peux encore rien vous dire sur la question. Il va falloir que nous nous concertions avec le comité d’organisation et nos différents partenaires. Nous avons voulu nous amuser avec notre public qui nous a toujours soutenus. Si d’aucuns estiment que cela n’est pas possible, nous n’y pouvons rien », tranche d’une voix hésitante l’ancien joueur de Diamant de Yaoundé. 

Zones d’ombre

Les responsables du Minsep ont donc décidé de sacrifier Omam Biyik en annulant son jubilé alors que les frères Biyik ont régulièrement informé les responsables de ce département ministériel de l’organisation de leur jubilé. Pourtant Omam Biyik a reçu toutes les autorisations pour utiliser les stades Omnisports de Yaoundé et de Douala. Le palais des sports de Yaoundé a aussi été octroyé à l’ancien entraîneur des Lions indomptables pour les autres articulations de son jubilé, notamment les tables rondes. Qu’est ce qui a bien pu motiver le Minsep à changer d’avis entre temps ? Certains pensent qu’Adoum Garoua a reçu les instructions de la présidence de la République pour prendre une telle décision.

En outre, d’autres zones d’ombre résident sur les différentes listes d’invités publiées par les différents comités d’organisation, avec les noms de nombreux joueurs qui reviennent sur les deux listes. Pour exemples, le quadruple ballon d’or africain Samuel Eto’o, Rigobert Song Bahanag, George Weah, ou encore Bernard Lama ont été conviés pour les deux évènements. Pire, le stade Omnisport Ahmadou Ahidjo, actuellement fermé pour cause de travaux, est en pleine cure de jouvence pour accueillir les prochaines échéances qui attendent les Lions Indomptables dès le 2 juin avec les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Selon des sources proches des responsables du stade, la pelouse actuelle ne pourrait supporter autant de rencontres en un laps de temps. Et qui va payer la note ? A suivre.

C.T

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE