01/06/2012 02:45:25
Prparation agite et incertitudes dans la tanire des Lopards
Des félins en colère. L’équipe nationale de la Rdc qui a débarqué à Yaoundé hier par vol spécial, n'a pas été mise dans les bonnes conditions pour affronter avec sérénité les Lions demain samedi 2 juin 2012.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Des félins en colère. L’équipe nationale de la Rdc qui a débarqué à Yaoundé hier par vol spécial, n'a pas été mise dans les bonnes conditions pour affronter avec sérénité les Lions demain samedi 2 juin 2012.

C’est un vieil ami du Cameroun qui préside à la destinée du banc de touche des Simba de la Rdc. Claude Leroy, qui a conduit la sélection nationale fanion au sacre continental en 1988 au Maroc, a été également sélectionneur des Lions Indomptables lors de la Coupe du monde 1998 en France. C’est dire qu’il maitrise son sujet. Lui qui avait déjà entraîné l’équipe sénior congolaise entre 2004 et 2008  est revenu avec pour ambition de redorer l’image du football congolais et de permettre au Onze national d’obtenir son ticket pour le Mondial Brésil 2014.

Mais les moyens ne suivent pas toujours. La preuve, les primes des joueurs sont versées au compte-goutte, les visas parfois octroyés en retard et le paiement des salaires du staff technique n'arrivent pas toujours en temps et heure. A en croire la presse congolaise notamment le site leopardsfoot.com, les protégés de Claude Leroy qui ont installé leur Qg à Lubumbashi, ont peiné en vue de se déplacer pour la ville cuprifère. Site d'ailleurs improvisé après le stage annulé programmé en France.

C’est grâce à la Fédération congolaise de football association (Fecofa) que l'équipe s'est offert les titres de voyage pour rejoindre cette cité où a eu lieu leur stage, Ce à travers une société d'aviation de la place contactée par les dirigeants sportifs de l'avenue de Justice. Pire encore, le technicien français a refusé au début de la semaine passée de rejoindre ses joueurs finalement regroupés à Lubumbashi, avant le versement des fonds nécessaires à cette préparation, estimant qu'il ne peut pas espérer à la qualification dès lors que les moyens financiers ne suivent pas.  Pour calmer les esprits, une partie de la somme exigée a été libérée. La situation visiblement réglée, l’équipe a pu commencer à s’entraîner depuis mercredi dernier. En revanche, « cette séance s’est déroulée sans Claude Leroy, ce qui n’a fait qu’accentuer les rumeurs d’un possible départ ». Fort heureusement que le « sorcier blanc » a finalement rejoint ses poulains au sud du pays pour mettre les dernières stratégies au point avant le jour-j.

Mauvais résultats

Dans la tanière, les Lions jurent de dévorer les Léopards malgré la pluie de défections observées dans les rangs des poulains de Denis Lavagne. Conscients que  la Rdc qui est un vieux client, n'est pas une équipe facile à manœuvrer, Stéphane Mbia et ses coéquipiers vont sans doute jouer la carte de la prudence. D’ailleurs, « il va falloir se serrer les coudes pour aborder ce match dans un bon état d'esprit. Le plus important, c'est de démarrer par une victoire. La Rdc viendra jouer en contre. Nous devons rester très concentrés. Nous devons tout faire pour gagner ce match et se réconcilier avec leur public. Les mauvais résultats ont gâché les relations qui existaient entre joueurs et supporters», reconnaît Nicolas Nkoulou, déclaré forfait pour cette confrontation à cause d’une vilaine blessure qu’il traîne depuis un mois. Avec trois buts en deux matchs, Eric Maxime Choupo-Moting est le joueur qui dispose actuellement la meilleure gâchette en attaque. Denis Lavagne en tiendra certainement compte.

Pour mémoire, le Cameroun et la Rdc se sont croisés à deux reprises dans le cadre des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations (Can) 2012. Confrontations soldées par un nul (1-1) à l'aller, et une victoire camerounaise de 3 buts à 2 au match retour joué en Rdc. Les Léopards ne sont plus parvenus à se qualifier à une phase finale de la Coupe du monde depuis leur première participation en 1978. Alors que les Camerounais en sont à leur sixième participation (1982, 1990, 1994, 1998, 2002, 2010). Et ils ont été absents lors de trois dernières Can.

La liste des 22 Léopards

1-Angani Kayiba ; 2-Bolongo Ebengi Thierry ; 3- Diba Ilunga Yves ; 4- Dibulama Guelord ; 5-Fuanda Kinkela ; 6-Issama Mpeko, 7-Kaluyituka Dioko ; 8-Kanda A Mukok Déo ; 9-Kasusula Kilitsho Jean ; 10-Kidiaba Muteba Robert ; 11-Kimwaki Mpela Joel ; 12-Lema Mabidi ; 13-Mampuya Lema Patrick ; 14-Matumona Zola ; 15-Mbemba Chancel ; 16-Milambo Mutamba Albert ; 17-Mongongu Cédric ; 18-Mputu Mabi Trésor ; 19-Mulemo Landry ; 20. Mutombo Kazadi ; 21. Nzuzi Soki 22. Ungenda Muselenge Bobo.

Christian TCHAPMI

 

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités

PUBLICITE